EAA Chapitre 66

Chapitre 66 – Etouffée par la douleur

Tian Yuan laissa transparaître une once d’impatience tandis qu’il regardait froidement l’expression radieuse sur le visage de Mu Ting Er. Il fronça légèrement des sourcils avant de dire d’un ton égal, « Allons-y ! Je n’ai pas de temps à perdre ici. »

Après avoir dit cela, il ne paya plus attention à Mu Ting Er et se contenta de quitter le manoir. Mu Ting Er se réveilla de sa béatitude et partit rapidement à la poursuite de sa silhouette qui s’éloignait…

Tian Yuan n’avait pas réellement l’intention de laisser Mu Ting Er devenir son vrai Yao Tong vu qu’il n’allait pas retourner tout de suite à la Secte Qing Yun. La compétition avait prit fin, mais il avait l’intention de s’attarder encore  un peu dans la ville, chose que Wu Yu avait approuvé.

Suite à cela, il donnerait à Mu Ting Er des souvenirs inoubliables en tant que Yao Tong

Elle devrait se lever avant l’aube et aller collecter des plantes médicinales dans les Montagnes du Crépuscules avoisinantes. Une fois rentrée, le soleil serait déjà couché. En plus de cela, quand Tian Yuan fabriquera des pilules, il avait besoin d’un assistant à ses côtés. Si son aide ne le satisfaisait pas, il la réprimanderait pour des choses insignifiantes. Si elle commettait une erreur grave, il lui interdirait de manger pendant trois jours.

Mu Ting Er avait d’abord pensé que les moments difficiles étaient passés, mais elle allait vite réaliser que c’était en enfer qu’elle était arrivée.

Comment une petite fille choyée comme elle pourrait-elle endurer de telles horreurs ? Non seulement elle avait perdu beaucoup de poids, sa cultivation avait, elle, stagné. Sa vie actuelle n’avait rien à voir avec celle qu’elle avait connu au sein de la famille Mu…

« Mu Ting Er, aide-moi à livrer ces plantes médicinales à Feng Er au Manoir du roi Jing. » Lui dit sombrement Tian Yuan en déposant un panier d’herbes médicinales devant Mu Ting Er.

Mu Ting Er se dit qu’elle pourrait enfin voir Son altesse, le Prince Héritier, donc elle réprima l’amertume de sa voix et répondit en baissant respectueusement la tête, « C’est compris, Grand Maître Tian Yuan ».

Elle prit le panier et sortit en toute hâte. A cause de son empressement, elle ne vit pas le sourire glacial qui flottait sur les lèvres de Tian Yuan.

Les rues animées devant le Manoir du Roi Jing.

Mu Ting Er ralentit progressivement tandis qu’elle levait la tête pour regarder l’imposante devanture du manoir. Son cœur commença à légèrement s’emballer.

Tout à coup, il lui sembla voir devant elle le bel homme vers lequel toutes ses pensées étaient tournées. Il la regardait tendrement en lui disant des mots doux qui la touchaient au plus profond de son être.

« Ting Er, jamais je n’aimerai une autre femme comme je t’aime toi. Je te protégerai pour toute l’éternité. »

« Quelle importance Mu Ru Yue pourrait-elle avoir ? Tu es la seule qui puisse devenir mon Consort Impérial. »

« Ting Er, puisque tu t’es déjà donnée à moi, je te promets de te donner un titre officiel. Laisse-moi juste encore trois mois avant que je n’annonce au monde que tu es la femme que je vais épouser. »

Ces mots lui avaient été dits il y a longtemps, mais ils résonnaient à ses oreilles comme si elle les avait entendus hier.

Mu Ting Er ne rencontra aucun obstacle pendant son voyage et n’en rencontra pas plus quand elle entra directement dans le Manoir du Roi Jing. Elle réprima ses émotions bouillonnantes et ouvrit doucement la porte de la chambre…

Une brise agita légèrement les rideaux entourant le lit, découvrant devant elle deux corps nus pâles.  Les voix tantôt aigues, tantôt graves qui parfois se perdaient en des murmures suaves lui transpercèrent le cœur comme un poignard. Bang ! Elle laissa tomber le panier rempli de plantes médicinales.

Mu Ting Er perdit toute capacité de réflexion tandis qu’elle regardait avec incrédulité, les yeux écarquillés, la scène se déroulant sous ses yeux. Son regard se posa sur l’homme qui avait déclaré qu’il l’aimerait pour toute l’éternité.

Même si elle savait déjà auparavant que cela arriverait à l’avenir, en être personnellement témoin la faisait tout de même souffrir le martyr, comme si son cœur avait été réduit en pièces. La douleur rendait sa respiration laborieuse…

« Ting Er ? » Ye Tian Feng avait senti du mouvement vers l’entrée, mais il n’eut pas le temps de se retirer du corps de la jeune fille qui l’accompagnait. Quand il vit Mu Ting Er qui se tenait devant la porte, un éclair de panique traversa ses yeux avant de disparaître aussitôt.

La fille qui était en dessous de lui avait des yeux charmants, chatoyants comme de la soie et elle était très attirante. Elle étendit ses bras pour enlacer Ye Tian Feng, l’entourant comme un serpent. Elle lui lança un sourie séducteur avant de demander, « Votre Altesse le Prince Héritier, qui est-ce ? »

« Elle est… » Ye Tian Feng jeta un coup d’œil à Mu Ting Er avant de répondre, « C’est une de mes femmes. »

Elle n’était pas son Consort Impérial, juste une de ses femmes.

EAA Chapitre 65

Publicités

7 réflexions sur “EAA Chapitre 66

  1. Oh 💓 Sublime Magnifique Splendide…… Déesse 💓 mon cœur viens de s’arrête après cette longue absence, je vous remercie énormément 💗
    PS: j’ai une impression de déjà vue 🤔 , qui parier avec moi qu’elle saute par la fenêtre 😈

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s