Shen Yin Wang Zuo chapitre 36

Chapitre 36 : Asura Ye (2)

La main droite de Ye Hua s’avança, mais Long Hao Chen avait déjà reculé de trois ou quatre pas.

« Très bien, tu as gagné. Je t’ai sous-estimé à cause de ton apparence extérieure. Ce fut mon erreur fatale. Merci de m’avoir donné cette leçon. » Tout en parlant, Ye Hua serra sa main droite en un poing qu’il plaça contre son torse tandis qu’il effectuait un salut de chevalier, faisant face à Long Hao Chen.

Celui-ci se hâta de lui retourner son salut, « Merci pour vos conseils, Instructeur. »

Les chevaliers qui étaient encore en train de courir s’étaient complètement arrêtés sur le côté, yeux écarquillés et bouches ouvertes. Même s’ils n’avaient pas vu comment Ye Hua avait perdu, ils étaient toujours stupéfaits de la scène, particulièrement quand ils virent cet Asura Ye saluer un étudiant. C’était bizarre, aussi inconcevable que de voir un chat embrasser une souris.

« Qu’est-ce que vous faites ? Prendre les mots de votre Père (Tr : expression chinoise utilisée pour se désigner soi-même) pour des pets !? Retournez courir, cinquante tours de plus ! » L’instant d’après, l’Asura Ye qui les avait marqués réapparut. Ses rugissements menaçants effrayèrent les autres chevaliers qui se hâtèrent de reprendre leurs tours.

« Toi, viens avec moi. » dit Asura Ye d’une voix froide avant de se retourner et commencer à marcher.

Long Hao Chen se dépêcha de le suivre et entra dans le Hall Principal des Chevaliers à la suite de Ye Hua.

Une immense personne semblait les y attendre depuis un long moment. Quand il les vit entrer, il sourit et demanda : « Comment c’était ? Exactement comme je l’ai dit, pas vrai ? »

« Maître du Hall Nalan. » dit Long Hao Chen d’un ton assez surpris.

L’immense personne ici était Nalan Shu. Cette fois, il ressemblait à un vieux renard, montrant son visage souriant à Long Hao Chen et Asura Ye.

« Gros lard » dit Asura Ye en lâchant froidement un grand Hmph.

Nalan Shu rit et dit : « Tête de zombie, même toi tu ne peux pas t’empêcher d’être surpris, hein ? En parlant de ça, j’ai oublié de te dire son âge. Hao Chen, as-tu déjà douze ans ? »

Long Hao Chen secoua la tête et répondit : « J’aurai douze ans dans quatre mois. »

« Quoi ? » Quand le glacial Ye Hua l’entendit, des changements apparurent enfin sur son visage. Son expression révélait à la fois du choc et du fanatisme.

« Pas encore douze ans ? Tu n’as pas encore douze ans et tu peux quand même utiliser la [Coupure Solaire Brillante] ? » Comment aurait-il pu ne pas remarquer la compétence de bouclier que Long Hao Chen avait utilisée plus tôt.

Nalan Shu répondit fièrement : « Ne t’avais-je pas dit qu’un génie sans égal allait venir au Hall d’Hao Yue ? Tu comprends les mots « sans égal » ? Idiot. »

Ye Hua ne semblait même pas avoir remarqué le ton de Nalan Shu. Son visage glacial était incroyablement sérieux quand il fixa son regard sur Long Hao Chen : « Puisque tu peux utiliser à la fois la [Coupure Solaire Brillante] et l’[Ordre de Bataille Céleste], alors tu as dû étudier les capacités des Chevaliers du Châtiment jusqu’à présent, pas vrai ? Pourquoi n’as-tu pas continué à t’entraîner comme un Chevalier du Châtiment et choisi à la place d’être un Chevalier Gardien ? »

Long Hao Chen répondit sans hésitation : « J’espère avoir la capacité de protéger tout ce que je veux protéger. Après tout, Père m’a dit que la force d’une seule personne était limitée. Lors du combat contre les démons pour protéger notre foyer, un Chevalier Gardien a un rôle beaucoup plus important qu’un Chevalier du Châtiment. »

Les yeux de Ye Hua s’illuminèrent ; il sourit, hocha lentement la tête et dit : « Bien, à partir d’aujourd’hui, tu seras seul avec moi pour apprendre les compétences de Chevalier Gardien. Sans ma permission, tu ne dois pas te battre avec d’autres chevaliers. C’est bien compris ? »

Long Hao Chen resta stupéfait pendant un moment puis il dit : « Mais si je n’ai pas assez d’expérience en combat réel, cela ne va-t-il pas affecter mon entraînement ? »

Ye Hua inspira froidement, « Dis ça après m’avoir battu. Va au terrain d’entraînement et attends-moi là-bas. »

« Oui. » répondit Long Hao Chen d’un air perplexe. Après avoir salué Nalan Shu, il se retourna et partit.

Pendant qu’il le regardait partir, Ye Hua commença graduellement à s’exciter, « Gros lard, où as-tu trouvé un tel trésor ? »

Nalan Shu dit triomphalement : « Alors, tête de zombie, qu’est-ce que tu en penses ? Tu ne m’as pas cru quand je t’ai tout raconté hier, le crois-tu maintenant ? Avec ce petit gars qui nous rejoint, dans le futur, notre Branche du Hall d’Hao Yue brillera et peut-être qu’il sera promu au grade de Grand Hall. Tu pourras aussi montrer à ceux qui t’ont méprisé à quel point ton disciple est puissant. »

Ye Hua ignora simplement la frime de Nalan Shu. Il réfléchit pendant un moment et dit : « Sais-tu à quel point l’énergie spirituelle interne innée de ce petit garçon est haute ? » (Tr : l’énergie spirituelle interne innée est différente de l’énergie spirituelle interne, elle ne change pas au cours de la vie. Dès qu’elle est au-dessus de 10, on est talentueux.)

Nalan Shu acquiesça et répondit : « Je ne sais pas. j’ai essayé de lui demander mais il ne souhaitait pas me le dire. Cependant, j’ai testé son énergie spirituelle et elle était au niveau 268. Par conséquent, on dirait que l’énergie spirituelle interne innée de ce petit gars ne peut pas être plus basse que 40 ; elle est peut-être même plus élevée. Mais pourquoi demandes-tu ça ? Ne hais-tu pas t’occuper de ceux avec une énergie spirituelle interne innée haute ? »

Le visage froid de Ye Hua prit soudain une expression peu commune, « Si l’inné pouvait être changé, le moi actuel ne serait pas limité au niveau d’un simple Chevalier Terrestre. Si mon énergie spirituelle interne innée était de 50, je deviendrais inévitablement un Chevalier Divin. Cependant, les abominables Cieux qui ont décidé de me donner la sagesse et la compréhension m’ont privé de talent inné. »

Nalan Shu tapota son épaule de ses mains grassouillettes : « Oui oui, ne blâme pas tout le monde à part toi. L’arrivée de cet enfant, Hao Chen, ne t’a-t-elle pas donné une occasion de mettre en pratique ton talent ? Même si tu ne pourras jamais t’asseoir à cet endroit, ton disciple le peut. N’est-ce pas la même chose ? »

Ye Hua prit une profonde inspiration, l’excitation apparaissait sur son visage froid qui devenait de plus en plus rouge, « Merci gros lard. »

Nalan Shu rit : « Tu m’appelles toujours comme ça ? Au départ, si tu n’avais pas été là, j’aurais perdu au moins 150 kilos (300 Jins) de viande grasse sur le champ de bataille. »

Ye Hua dit d’une petite voix : « Tu vas devoir m’aider à régler quelques questions. Premièrement, à partir d’aujourd’hui et en dehors des examens de chevalier que je dois gérer, je veux être indépendant des autres obligations de l’Alliance. Deuxièmement, bloque les informations ; je veux que les informations à propos de l’âge de cet enfant soient bien cachées. Et nous ne pouvons particulièrement pas laisser les autres maîtres de halls ou les branches du hall le savoir. Durant la Sélection Magique et le Tournoi qui arrivent dans deux ans, je veux choquer et stupéfier le monde avec les exploits de cet enfant. »

« Très bien, pas de problèmes. Juste, Tête de Zombie, je ne veux pas que tu sois trop impatient et enthousiaste pour ta quête de succès. Peu importe les circonstances, tu ne peux pas faire du mal à cet enfant. Après tout, être excessivement enthousiaste n’aura que l’effet opposé. »

Ye Hua dit d’une voix faible : « Cet enfant est plus fort que tu peux l’imaginer. Je peux voir en lui mon espoir, non pas à cause de son âge et de son talent mais à cause de sa persévérance. Des Dix Standards du Chevalier, il a déjà compris au moins le courage et la persévérance. De plus, il est un gamin qui n’admettra jamais sa défaite. Il a en plus un sens de l’observation différent et une imagination sans limites. Bien que deux ans et demi soit court, je suis persuadé qu’il choquera le Temple autant qu’il m’a choqué. »

Nalan Shu hocha faiblement la tête : « Je le répète, ne sois pas trop impatient et enthousiaste. Je ne peux pas te parler des origines de cet enfant, mais dans un futur proche, il sera capable de devenir le nouvel espoir de l’humanité. »

Ye Hua rit, un sourit se dessina enfin sur son visage froid ; c’était honnêtement plus laid que lorsqu’il pleurait, mais Nalan Shu pouvait être sûr qu’il souriait. Sur le visage de l’Asura, une expression souriante qui n’était pas apparue pendant presque dix ans se révéla enfin.

Ye Hua partit en riant et sa voix résonna une dernière fois dans les oreilles de Nalan Shu, « Je chéris cet enfant encore plus que toi. Il est la continuation de mon rêve.’

Long Hao Chen n’avait aucun moyen de savoir que, après avoir été libéré de la tanière de tigre qu’était l’entraînement de son père, il était sur le point de tomber dans les griffes d’un Asura démoniaque et rempli de préjugés.

À partir de ce jour, l’instructeur principal du Hall d’Hao Yue, connu sous le surnom d’Asura, Ye Hua, quitta enfin sa position d’instructeur en chef du Hall Principal des Chevaliers et laissa Nalan Shu prendre lui-même son poste d’instructeur. La légende éphémère du jeune génie chevalier disparut avec lui.

Chapitre précédent   Sommaire   Chapitre suivant

Publicités

2 réflexions sur “Shen Yin Wang Zuo chapitre 36

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s