Shen Yin Wang Zuo chapitre 37

Chapitre 37 : Asura Ye (3)

De nombreuses personnes présumèrent que ce jeune chevalier était probablement le descendant d’une grosse pointure et qu’il avait été harcelé par Ye Hua. Et cette personne importante était devenue furieuse et avait renvoyé Asura Ye de son poste. Dans tous les cas, les chevaliers étaient heureux car ils n’avaient plus à voir cette tête de zombie tous les jours et subir cet entraînement infernal.

Le temps passa et même la personne que Long Hao Chen connaissait le mieux, Li Xin, ne le voyait pas souvent. Tout ce qu’elle savait était qu’il recevait les conseils d’Asura Ye. Même quand ils se voyaient, Long Hao Chen évitait de divulguer les méthodes d’entraînement d’Asura Ye.

La nourriture servie au Hall d’Hao Yue était assez bonne, sans parler du fait que Long Hao Chen lui-même recevait un traitement spécial ; l’entraînement avait amélioré son corps et il recevait une alimentation suffisante et délicieuse, il avait ainsi grandi très rapidement. Le fait qui surprenait tout le monde était que son visage était devenu encore plus doux et séduisant.

Deux ans plus tard.

Terrain d’examen de la Branche du Hall d’Hao Yue.

Dang, Dang, Dang, des armes se heurtaient et une atmosphère sacrée emplissait complètement le terrain d’examen qui était protégé par une barrière magique afin que l’extérieur ne soit pas affecté par le combat

Peng —

On pouvait apercevoir une silhouette. Elle fut frappée et vola vers un mur à plus de vingt mètres de là avant de s’écrouler lentement.

La silhouette qui s’était envolée faisait environ un mètre soixante-dix de haut. Elle semblait assez robuste, mais en même temps très mince. Cette personne portait des vêtements bleus, avait les cheveux noirs, des yeux dorés et des lèvres rouges. Ses sourcils semblaient très doux et elle avait une délicate peau blanche où l’on ne pouvait trouver le moindre pore. Si cette silhouette se travestissait, elle semblerait parfaitement naturelle.

« Long Hao Chen, relève-toi ! Déchet, qu’est-ce que je t’ai enseigné !? Quand ton adversaire est beaucoup plus fort que toi, une confrontation directe est le pire choix possible. Ne me dis pas que parce que je viens de dire que tu étais un dégonflé, tu ne peux plus continuer ? La qualité la plus importante d’un Chevalier Gardien est supposée être la patience ! Recommence ! »

« Oui. »

Ce jeune qui avait été envoyé valser était sans le moindre doute entraîné individuellement par Asura Ye.

La croissance ahurissante qu’il avait subie durant ces deux années était due à l’entraînement : Asura Ye ne pouvait pas se comparer au père de Long Hao Chen mais, pendant qu’il s’entraînait sous ses conseils, l’enfant pouvait vaguement sentir que que ce Professeur Asura était différent de son père par bien des manières, particulièrement concernant leur champ de spécialisation ; pour la compréhension et la maîtrise des compétences, il n’était pas aussi bon que son père mais il laissait la priorité à la pratique.

Bien sûr, suivre les enseignements d’Asura Ye n’était pas du tout une chose joyeuse. Le tempérament de l’Asura concernant l’entraînement le rendait digne de son titre. Il semblait toujours assez mécontent et le frappait sans arrêt.

Concernant l’expérience de combat de Long Hao Chen, Asura Ye était pleinement satisfait.

Le type de combat d’entraînement qu’Asura Ye donnait à Long Hao Chen était différent de celui délivré par Long Xing Yu. Celui-ci n’utilisait aucune énergie spirituelle et entraînait les compétences de l’enfant en ne comptant que sur sa technique pour attaquer Long Hao Chen.

Cependant, ce n’était pas le cas avec Asura Ye. Il ressemblait à un professeur venu tout droit de l’enfer, y allant à fond à chaque combat et montrant peu de pitié. Cependant, il ne blesserait jamais vraiment les os et les muscles de Long Hao Chen, ce qui serait un cas typique du fort malmenant le faible.

Dans un environnement aussi oppressif, la vitesse de croissance de Long Hao Chen était ahurissante. Chaque jour, il finissait complètement épuisé avant l’entraînement de méditation assise, mais le potentiel de son corps se révélait petit à petit.

Néanmoins, le gouffre entre le maître et le disciple était vraiment trop grand : deux simples années ne pouvaient pas compenser ça, malgré ses efforts quotidiens. Même si la vitesse de cultivation de Long Hao Chen devenait de plus en plus rapide, l’énorme gouffre entre lui et Asura Ye était toujours présent.

En fait, les Chevaliers Authentiques qui voulaient atteindre le dixième rang devaient cultiver leur énergie spirituelle du 201ème au 500ème niveau ; mais pour les Chevaliers Terrestres, les conditions s’étendaient du 2000ème au 4000ème. La disparité entre les deux grades était presque dix fois plus grande et cela s’appliquait à n’importe quelle discipline. La raison de cette inégalité était que quand le grade augmentait, monter en rang devenait extrêmement difficile.

Par exemple, le père de Long Hao Chen, le Chevalier Divin Long Xing Yu, avait un niveau d’énergie spirituelle d’au moins 100 000 au neuvième grade.

« Dang–. »

« Hum ? Le temps est écoulé. »

Deux sons de collision retentirent presque en même temps et le combat sur le terrain d’examen s’interrompit enfin.

La raison derrière ces deux sons successifs était simple, c’était que Long Hao Chen comptait sur son Bouclier Radiant pour bloquer l’épée lourde de Ye Hua.

Le maître et le disciple émirent tous les deux une épaisse aura dorée ; bien que Ye Hua ait dit que le temps était écoulé, Long Hao Chen ne montra pas la moindre trace de négligence. Ce professeur surprenait fréquemment Long Hao Chen par ses actions, telles que des attaques sournoises.

« Pour que tu sois capable de bloquer cette attaque frontale, même si tu comptes sur le Bouclier Radiant, cela veut dire que ton énergie spirituelle a déjà fait une percée. Repose-toi une heure puis nous testerons ton énergie spirituelle. » Pendant qu’il disait ces mots, le glacial Ye Hua ne put s’empêcher de sourire. Chaque fois que Long Hao Chen était projeté au loin, il souriait intentionnellement. Bien sûr, Long Hao Chen n’avait jamais pris son expression pour un sourire, il pensait juste que les muscles crispés de son visage se contractaient soudainement. À part le fait que son visage semblait encore plus féroce, cela avait aussi un autre effet…

« Oui. »

Une heure plus tard.

« Bang– – » Une lumière aveuglante illumina brièvement le terrain d’examen, comme si un rayon de soleil le recouvrait.

Ye Hua hocha la tête : « 1 014. Très bien, tu as enfin franchi les mille, comme moi. Ma progression s’est arrêtée au cinquième rang du cinquième grade il y a six ans. Mon niveau d’énergie spirituelle actuel est approximativement à 3 000. »

Si quelqu’un voyait cette scène de ses propres yeux, et connaissait l’âge précis de Long Hao Chen, il serait probablement tellement choqué que sa mâchoire en tomberait.

Chaque niveau d’énergie spirituelle ayant un chiffre rond (Tr : se finit par 0, 00 ou 000) devenant un engorgement (Tr : difficile à franchir), percer le dernier rang de chaque grade était extrêmement dur. Ye Hua avait lui-même été stoppé par l’engorgement du 3 000ème niveau et en six ans, il n’avait pas été capable de le franchir ! Malgré ses efforts et son ingéniosité, il était juste incapable de percer. Cependant, il se rappelait clairement que, environ une semaine plus tôt, il avait testé l’énergie spirituelle de Long Hao Chen et elle était toujours à peu près au niveau 980. En d’autres mots, en une semaine, son énergie spirituelle avait augmenté et gagné trente niveaux en dépit du fait qu’il venait de passer un engorgement.

« Hao Chen, quand tu t’entraînais ces derniers jours, as-tu senti un quelconque ralentissement ? » demanda Ye Hua.

L’adolescent secoua la tête : « Non, c’était comme d’habitude. »

« Ah ! » Ye Hua, qui ne s’attendait pas à cette réponse, lâcha un cri nerveux.

Long Hao Chen se tenait sur le côté, pas perturbé le moins du monde ; ce n’était clairement pas la première fois qu’il voyait ce genre d’expression sur le visage de son professeur.

Après un moment, l’esprit de Ye Hua revient à un état à peu près stable et il dit froidement : « Rentre et prépare tes affaires, tu vas partir avec moi demain. »

« Oui. » Long Hao Chen rangea son Bouclier Radiant ainsi que son épée lourde et effectua respectueusement un salut de chevalier devant son professeur avant de se retourner.

Pendant qu’il regardait Long Hao Chen disparaître, Ye Hua leva les yeux et rugit : « Les Cieux n’ont pas de limites ; Cieux malfaisants, bâtards, vous êtes juste inhumains ! Ce morveux n’a même pas senti l’engorgement, quel genre de niveau ce talent inné va-il lui faire atteindre !? En deux ans, il est passé du 268ème au 1 014ème niveau d’énergie spirituelle ! Bon sang, ces enfoirés du Temple n’ont-ils pas dit qu’avant vingt ans, la croissance de l’énergie spirituelle n’était pas très rapide, et qu’elle n’accélérerait vraiment qu’à partir de cet âge-là !? Bande de connards divins, vous avez vu ça !? 13 ans et il a déjà atteint le niveau 1 000, putain, un Grand Chevalier du quatrième grade ! Je ne suis même pas à un cinquième de ce genre de génie ; moi, ton Père, ne suis même pas un Chevalier Radiant ! » (Tr : Attention Attention, Ye Hua a pété un câble. Je répète : Ye Hua a pété un câble.)

Long Hao Chen revint dans sa chambre, se lava et se changea. Il mangea un repas simple et était sur le point de retourner s’entraîner quand il entendit un coup frappé à la porte.

Chapitre précédent   Sommaire   Chapitre suivant

Publicités

Une réflexion sur “Shen Yin Wang Zuo chapitre 37

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s