Shen Yin Wang Zuo chapitre 38

Chapitre 38 : Asura Ye (4)

« Soeur. »

C’était Li Xin.

Même s’ils pouvaient toujours se voir de temps en temps, la façon dont Li Xin regardait l’apparence séduisante de Long Hao Chen n’avait pas changé par rapport à avant. Elle ne put s’empêcher de le regarder d’un air ahuri, surtout puisqu’un léger parfum émanait encore de son corps à cause du bain qu’il venait de prendre.

« Je viens de finir mon entraînement et je t’ai vu rentrer, donc j’ai décidé de passer te rendre visite. » Li Xin fit un magnifique sourire pendant qu’elle parlait, tout en caressant les cheveux mouillés de Long Hao Chen.

Celui-ci eut une réaction timide : « Soeur, tu devrais entrer, je vais te servir un verre d’eau. »

« Ne sois pas si formel. Je suis juste venue te voir. » Li Xin attrapa de façon très naturelle l’épaule de Long Hao Chen en entrant. Même si Long Hao Chen faisait déjà un mètre soixante-dix de haut, Li Xin en était à un mètre soixante-quinze. Ses jambes élancées, sa taille svelte et ses fesses rondes excitaient particulièrement un nombre inimaginable de personnes. Seulement, personne n’osait l’approcher, elle, la femme connue comme la Rose de l’Enfer.

Après avoir tapoté l’épaule de Long Hao Chen, elle commença à pincer ses bras et dit avec un sourire amusé : « On dirait que les résultats apparaissent enfin. Tu deviens de plus en plus tentant. Parfois, Grande Soeur veut vraiment te manger. Ça serait tellement bien si j’avais une peau aussi belle que la tienne ! »

Long Hao Chen dit avec impuissance : « Soeur, ça recommence. Penses-tu que je ressente la même chose ? Mon apparence m’a été donnée par mes parents, je ne peux rien faire à propos de ça. Je ressemble juste à Mère, rien de plus. »

Li Xin éclata de rire : « D’accord d’accord, j’arrête. Parlons plus sérieusement. Après un an et demi, la Compétition de Sélection de Chasse aux Démons va avoir lieu. J’ai déjà atteint le second rang du grade de Grand Chevalier, donc cette fois, je vais travailler dur pour être sélectionnée comme participante à la Chasse aux Démons. J’ai déjà dit à Oncle Nalan de t’emmener pour ton expérience personnelle, pour vivre cette expérience. Dans cinq ans, toi, qui n’a pas encore douze ans (Tr : erreur de l’auteur ou de Li Xin, il a en fait treize ans), tu seras aussi capable d’accéder à la Compétition de Sélection de Chasse aux Démons. Tu auras de l’expérience directe de combat à ce moment. Seulement, nous avons toujours besoin de l’accord d’Asura Ye. C’est mieux que tu lui dises toi-même. Au pire, Oncle Nalan lui ordonnera simplement de te laisser partir et il ne pourra rien faire contre ça. »

Long Hao Chen gloussa : « Très bien, je lui dirai. Soeur, je vais partir avec Professeur Asura demain. Je lui parlerai à ce moment-là. » Il se sentait complètement impuissant parce qu’Asura Ye était vraiment trop tendu, il ne lui permettrait jamais de montrer les résultats de son entraînement à quiconque, y compris Nalan Shu. Pour reprendre les mots de ce dernier, cette tête de zombie pouvait être décrite comme la chose la plus pénible qui existait, ayant pour objectif de stupéfier le monde avec les prouesses de Long Hao Chen.

Un éclair astucieux passa dans les yeux de Li Xin, « Petit frère, tu n’as pas le droit de me parler de ton entraînement, mais puisque tu suis cet Asura Ye, il ne doit pas être mauvais. Cette fois, quand ceux de la Cité d’Hao Yue participeront à la Compétition, il y aura de nombreuses personnes, comme cette foutue servante de Lin Jia Lu qui a l’intention d’y aller. Donc tu devrais aider ta grande sœur plus tard. »

Long Hao Chen ne savait plus quoi dire : « Soeur, tu as dit n’importe quoi pendant trop longtemps, oublies ça. De ce que je peux déduire, même si vous vous disputez à chaque fois que vous vous croisez, en réalité vous vous considérez comme des amies. »

« Peuh, peuh, peuh, qui considère cette fille comme une amie ? Bon, j’y vais, tu dois aussi t’entraîner dur pendant les six prochains mois. » Cette fille était du genre énergique.

Pendant qu’il regardait la silhouette qui s’éloignait, Long Hao Chen sentit son cœur se remplir de chaleur : après avoir quitté ses parents, la seule affection qu’il recevait venait de cette grande sœur. Dans son cœur, Li Xin était devenue depuis longtemps sa grande sœur bien-aimée qu’il protégerait en échange de sa vie.

Long Hao Chen n’était pas bon du tout pour exprimer ses sentiments, mais au fond de lui, il lui était très reconnaissant.

Retournant dans sa chambre de méditation, Long Hao Chen s’assit en tailleur ; il semblait enfin sur le point de rentrer en état méditatif. Les personnes talentueuses n’étaient pas toujours destinées à la réussite. D’innombrables génies avaient échoué lors de leur entraînement et encore plus étaient morts à cause de leur tempérament. La vitesse d’entraînement de Long Hao Chen était incroyablement rapide, mais son état mental était aussi important que ses dons innés.

Y aller pas à pas, l’esprit serein, sans aucune pensée gênante pendant son entraînement : son état d’esprit était bien meilleur qu’une personne ordinaire.

Une vague d’énergie spirituelle semblait gonfler autour de lui. Une légère lumière brillante pouvait aussi être vue faiblement se déployer hors de son corps. Sur sa poitrine, une autre lumière brilla encore plus intensément, les pulsations et fluctuations de cette lumière semblaient correspondre aux battements de son cœur.

L’aura sacrée pure relâchée par Long Hao Chen, avec son corps de Scion de Lumière, absorbait la majeure partie de l’essence du Ciel et de la Terre, et ce bien plus aisément que la plupart des gens. La chose la plus importante était que son énergie spirituelle interne augmentait sans cesse quand il s’entraînait ; Long Hao Chen avait découvert que l’énergie spirituelle interne de lumière qu’il possédait était plus pure que celle des autres chevaliers. C’est quelque chose qu’il découvrit alors qu’il s’entraînait avec les compétences de Chevalier Gardien.

Quand il utilisait une compétence enseignée par Asura Ye, qui était supposée consommer 50 unités d’énergie spirituelle, il n’en employait que 30.

C’était cependant un secret qu’il n’avait pas même révélé à son professeur. Dans son cœur, même s’il savait parfaitement que Asura Ye tenait sincèrement à lui et le considérait comme étant la personne dont il était le plus proche, la place qu’Asura Ye occupait dans son cœur était à des lieues de celle où était Long Xing Yu. Par conséquent, il n’oublia jamais les paroles de son père, le fait qu’il ne devait jamais complètement dévoiler son talent. De plus, ces détails étaient quelque chose de complètement inconcevable du point de vue des personnes ordinaires.

L’éclat doré faiblement discernable sur son torse était l’énergie ondulante du Foyer Spirituel Saint. Ce Foyer Saint à l’intérieur de son corps flottait calmement et autour de lui, l’énergie spirituelle interne de Long Hao Chen tournoyait, agissant comme un entonnoir.

L’énergie spirituelle interne avait la forme d’un léger brouillard doré qui tournait assez lentement mais pouvait être stimulé par la méditation : cela accélérerait sa vitesse de rotation. Même sans stimulation, le temps nécessaire pour compléter un tour entier n’était que de deux heures.

La cultivation de l’énergie spirituelle interne semblait être extrêmement lente, mais même si ce processus semblait très difficile à appréhender, il pouvait être résumé simplement : chaque fois que la lumière dorée avait fait six tours, l’énergie spirituelle interne de Long Hao Chen augmentait un petit peu.

En d’autres mots, même s’il ne faisait rien du tout, son énergie spirituelle interne serait quand même cultivée un peu chaque jour. Cette petite quantité d’énergie spirituelle ne devait pas être sous-estimée ; un bout chaque jour deviendrait 365 bouts en un an. En fait, même s’il passait toutes ses journées à dormir, après trois ans, il sera quand même promu de Grand Chevalier au royaume d’un Chevalier Terrestre.

Cette période d’innombrables combats avait commencé un mois après son arrivée dans la cité ; son énergie spirituelle interne était constamment épuisée et renouvelée. Au début, Long Hao Chen ne pouvait pas sentir les rotations du tout et ne pouvait qu’y aller à fond quand il combattait, il était plein de défauts. Ce qui était différent par rapport au présent, où il avait franchi le 1 000ème niveau d’énergie spirituelle, était qu’il pouvait maintenant contrôler ces rotations. La vitesse actuelle de cultivation de Long Hao Chen était complètement ahurissante.

Ce n’était pas dans la nature du jeune garçon de passer tout son temps à dormir, son assiduité combinée à l’entraînement d’Asura Ye apportaient ensemble de grands résultats.

Perception, attraction, absorption, assimilation, filtration, condensation, c’était le processus de la cultivation de l’énergie spirituelle interne de Long Hao Chen ; c’était très rapide, spécialement quand il entrait dans cet état particulier.

Le lendemain matin.

Long Hao Chen arriva à l’heure devant Asura Ye.

« C’est l’heure de partir. » Asura Ye avait toujours une tête de zombie.

« Professeur, où allons-nous ? »

« À la Montagne Sacrée des Chevaliers. »

« Pour ma monture ? »

« Oui. »

Un intense sentiment d’excitation apparut dans le cœur de Long Hao Chen. Alors que cette émotion ardente brûlait dans son corps, il espéra avoir une monture aussi rapide que la Licorne Rose et cria intérieurement, Je veux une monture, moi aussi !

Chapitre précédent   Sommaire   Chapitre suivant

Publicités

4 réflexions sur “Shen Yin Wang Zuo chapitre 38

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s