EoC – Chapitre 45

EMPEROR OF THE COSMOS
Chapitre 45

 

Chapitre 45  – Wang Daorong

 

« Que…Que… » Le chaton bondit immédiatement et se mit à courir en rond. Jiang Li essaya beaucoup de fois de le guider spirituellement. « Dans un rêve, tu peux devenir une personne, dans un rêve, quoi que tu penses, c’est réel… »

Rapidement, sous sa guidance, le petit chaton se transforma en petit garçon dans son rêve.

« Viens, apprends avec moi, ceci est un cristal… » Un cristal crasseux apparut derrière Jiang Li, et en accord avec sa respiration, le cristal se mit à éliminer les impuretés, en devenait clair comme de l’eau.

Ça, c’était dans un rêve. Peu importait ce à quoi il pensait, cela apparaîtrait, c’était très commode pour transmettre les compétences.

Second Meng, le petit chaton, le suivit et s’entraîna avec lui.

Sou !

Pendant la cultivation, tout ce qui se trouvait devant Jiang Li disparut et il se réveilla.

Tout son corps était faible.

Il avait des éclairs de douleur dans la tête. C’était clairement parce que le transfert du pouvoir dans un rêve et l’activité de la pensée étaient trop intenses. Les cellules cérébrales, en même temps que le corps, devinrent inhabituellement éreintées.

Heureusement, il n’avait pas saigné du nez.

Depuis qu’il était entré dans la troisième étape du Sommeil Profond, sa méditation du ‘Cerveau de l’Univers’ n’était plus si difficile.

Il consomma vite un ‘Sérum de Nutrition du Dieu Vert’. Après avoir pris une pause, s’être remis et avoir réfléchi rapidement, il semblait sentir que son état mental était meilleur que d’habitude.

Il semblait que c’était là le meilleur des exercices extrêmes.

Pendant cette soirée fraîche, il continua à s’entraîner dans le parc, en passant des compétences à ces chatons, donc chacun d’entre-eux avaient appris la Contemplation du Cristal. Peut-être que cela se solderait par un miracle à l’avenir ?

Les chatons allaient certainement devenir plus forts après avoir appris l’entraînement.

Transférer des compétences pendant un rêve était un pouvoir extrêmement naturel de l’esprit. C’était d’une grande aide concernant la compréhension de l’interaction entre l’esprit et l’âme, et l’intégration de l’esprit lorsqu’on s’y entraînait.

En une nuit, il enseigna la Contemplation du Cristal à Big Black, Flower King, de Big Meng jusqu’à Fifth Meng, tous les sept chatons. Le ciel était brillant, c’était déjà l’hiver. Le froid se faisait sentir, et lorsque le matin arriva, la neige se mit vraiment à tomber. Tout l’endroit n’était qu’une vaste tache blanche.

Son esprit était rafraîchi comme après s’être baigné dans la neige.

Bien que le temps soit froid, cela ne causa pas le moindre dommage à son corps. En se basant sur ses soins en cours, sa force vitale avait atteint 1.0. Il était certainement près du niveau d’un maître en arts martiaux de deux siècles auparavant, dans l’ère des pays.

Naturellement, les chatons dormaient dans leur chaude maison par un jour aussi froid. Ceux à qui on avait enseigné la Contemplation du Cristal continuaient à s’entraîner. Jiang Li déposa quelques lamelles de poisson dans leur nid, et également une portion de solution nutritive diluée.

Ils progressaient très vite. Jiang Li voulait même voir à quel point ces chats auraient grandi après un semestre.

Soudain, il sauta sur le sol enneigé et commença à s’entraîner aux arts martiaux.

[Jiu-jitsu Désossé].

Le corps se balançait à volonté, délicatement désossé et tordu comme un dragon et un serpent. Toutes sortes de mouvements étaient produits sans efforts.

[Attaque de l’Os Entortillé]

[Coup de l’Os Saillant]

[Os Fracassant qui Écroule les Nuages]

[Fracassement des Os qui Écroulent les Rochers]

[Danse du Serpent Dragon Désossé]

Les cinq mouvements étaient relâchés sans cesse. Les signes de fatigue n’apparaissaient pas. Les muscles du corps, les veines et les os, avaient tous une dureté transversale extrêmement puissante. Sa respiration était très forte également. Une vague blanche se ruait à chaque expiration qui sortait dans l’air.

Graduellement, il entra dans un état d’esprit mystérieux. Il semblait que l’esprit s’intégrait aux flocons de neige éparpillés. Chaque flocon de neige provoquait un son de cloche en tombant, en nettoyant les pensées distraites attenantes.

La compréhension du combat à mort avec le guerrier extraterrestre fut petit à petit relâchée. Ses arts martiaux et son esprit avaient monté d’un niveau.

« Excellent. Tes compétences sont loin d’être mauvaises. »

On entendit un bruit.

Jiang Li bougea rapidement, tous les os qui dansaient revinrent à la normale.

Il savait qu’un maître était arrivé. En se basant sur l’endroit qui l’environnait, il était conscient des frémissements des feuilles dans le vent sur quelques centaines de mètres, et même le battement des ailes d’un moustique qui volait n’échapperait pas à ses yeux et à ses oreilles.

Il réalisa que ce n’était définitivement pas par hasard si la personne était à environ dix pas de lui. Même si la pratique des arts martiaux avait atteint le domaine de l’altruisme, il ne pouvait certainement pas être si lent.

Un homme apparut dans son champ de vision.

C’était un homme d’âge moyen, vêtu de vêtements décontractés, avec une apparence normale. Il n’avait pas l’air musclé, mais Jiang Li venait juste de sentir qu’il était puissant !

« Tu es le lycéen Jiang Li, n’est-ce pas ? »

L’homme d’âge moyen lui tendit la main. « Je m’appelle Wang Daorong. »

Jiang Li ne lui serra pas la main. Avec ce genre de silhouette, il ne se laisserait pas aisément contrôler par les autres, naturellement. L’autre partie pouvait être contrôlée pendant une poignée de mains, toutefois, son corps fit un pas en arrière. « Comment connaissez-vous mon nom ? Qui êtes-vous ? »

« Je suis le professeur de Zheng Wenbing. »

Wang Daorong sourit et hocha la tête en silence. Jiang Li était extrêmement vigilant. Le fait qu’il ne lui ait pas serré la main montrait son esprit astucieux et qu’il n’agissait pas imprudemment.

« Zheng Wenbing… » La haine étincela immédiatement dans le cœur de Jiang Li. « Vous êtes venu vous occuper de moi ? »

« Non… » Wang Daorong secoua la tête. « Zheng Wenbing et ton problème n’ont absolument aucun lien. Ce gamin seul ne pourra jamais me dominer. J’étais juste un professeur en arts martiaux que son père a invité. Je suis venu ici aujourd’hui pour autre chose. »

« Je vois. »

Jiang Li poussa un soupir de soulagement, et avec son esprit, il sentit que l’homme d’âge moyen nommé Wang Daorong en face de lui tout était simplement insondable. Comment Zheng Wenbing pouvait-il donner des ordres à un tel personnage ?

Cela dit, il ne baissa pas sa garde.

« J’ai entendu dire que tu avais attrapé Renard Illusoire ? » Wang Daorong regarda Jiang Li de haut en bas. « Tu es très fort, mais attraper Renard Illusoire est encore impossible pour toi. »

« Je n’ai pas attrapé Renard Illusoire, je l’ai trouvé, c’est tout. Nous étions cernés par les forces de police. » Jiang Li dit la vérité telle quelle. Si la police n’était pas rapidement intervenue à ce moment-là, sa vie aurait aussi été terminée.

« Sais-tu que tu es maintenant en danger ? » Les paroles de Wang Daorong provoquèrent à nouveau de la tension chez Jiang Li. « Renard Illusoire est un membre important de l’ORES. Tu as fait en sorte qu’il soit arrêté. L’ORES ne te laissera pas t’en tirer comme ça, ni toi ni ta famille. Tu sera balayé en moins d’un jour si tu dois faire face à la vengeance de l’ORES avec ta force actuelle ! »

« L’ORES est arrogante à ce point ? » Jiang Li réfléchit rapidement, il ne s’attendait pas à cela. « Ils devraient aller trouver la police s’ils veulent une revanche. Quels bénéfices auraient-ils à se venger sur moi ? »

L’ORES est une organisation terroriste qui était devenue haineuse.

« Se venger de toi est un avertissement pour les autres, les prévenant qu’ils ont interdiction de travailler pour la police. » Wang Daorong observa l’expression de Jiang Li, en sachant qu’il commençait à s’inquiéter. « Tu ne pensais pas vraiment qu’avec seulement ta force, tu pourrais résister à l’ORES. »

« Monsieur Wang est venu pour m’aider cette fois ? »

Jiang Li se passa la langue sur les lèvres. Il n’était pas un étudiant ordinaire, et ses pensées étaient déjà celles d’un adulte.

« Tu en as toutes les qualifications. » Wang Daorong se tenait bien droit, et naturellement il y avait l’émergence d’un air imposant. « Je peux te prendre comme disciple et t’enseigner les arts martiaux anciens. Je peux aussi m’assurer que l’ORES ne te blesse pas et que ta famille soit bien protégée. »

« Il existe donc une chose aussi bonne ? Une chose comme un repas gratuit ? » Jiang Li se figea, et soudain, il laissa échapper une idée à voix haute. « Vous êtes un membre de l’ORES ! »

Il regretta immédiatement ses paroles après les avoir dites.

Parce qu’après qu’il eût parlé, un esprit férocement meurtrier éclata soudainement dans les yeux de Wang Daorong, causant une sensation d’engourdissement dans les mains et les pieds de Jiang Li.

Ce qu’il pensait être un entraînement spirituel puissant était quelque peu inférieur en face de Wang Daorong. L’entraînement spirituel de l’autre partie pouvait ‘s’asseoir en méditation’ !

Mais ensuite, les manières imposantes de Wang Daorong s’évanouirent.

Il demanda froidement : « Comment peux-tu spéculer cela ? »

« C’est simple. » Jiang Li se calma. « Premièrement, seul le gouvernement pourrait parler de me protéger, et à l’évidence, vous n’êtes pas un membre du gouvernement. Même ceux qui sont vraiment riches ne peuvent pas aller contre l’ORES. Deuxièmement, vous avez dit que vous pouviez me donner beaucoup de ressources que même les riches ne peuvent mettre la main dessus, ce qui nécessite également une énorme force pour se faire. Donc j’ai deviné que vous étiez aussi un membre de l’ORES qui veut restaurer l’organisation de la Chine ancienne, et c’est fondamentalement différent de Renard Illusoire. »

Il y avait de nombreuses branches de l’ORES, parce que beaucoup de pays existaient au 21ème siècle.

Renard Illusoire était de lignage blanc, et s’opposait à l’ORES de Chine. Il y avait encore une lutte brutale entre eux dans le monde souterrain.

« Ta pensée est très agile. Tu as pu trouver tant de lacunes en juste un clin d’œil. N’as-tu pas peur que j’assassine tout le monde ? » Wang Daorong était aussi secrètement effrayé.

« Monsieur Wang, je ne me souviens pas du tout de ce que je viens juste de dire. » dit Jiang Li rapidement. « Je ne suis qu’un petit personnage, ne m’impliquez pas dans ce tourbillon traître, d’accord ? »

Jiang Li ne pouvait pas rejoindre les rangs de l’ORES. L’unité de l’humanité était la tendance de l’époque, cela violait la tendance de l’histoire.

Qui plus est, le gouvernement avait défini tous les membres de l’ORES comme une organisation terroriste, et il ne laisseraient certainement pas s’en tirer.

Peu importe comment, il ne les rejoindrait pas, même s’il y avait des tentations plus grandes. Parce qu’arriverait-il si cela blessait sa famille ?

« Penses-tu que la restauration du pays est le véhicule qui conduit l’histoire en arrière ? » Le ton de Wang Daorong était profond. « Cependant, tu es de pure descendance Chinoise. Tu devrais savoir à quel point il est grand et sacré que nous restaurions la gloire de l’ancienne Chine. »

« Les humains se sont déjà regroupés pour faire face aux civilisations variées dans l’univers. L’univers est sinistre, des civilisations puissantes peuvent arriver à n’importe quel moment. C’est stupide que les humains ne se regroupent pas et se battent les uns contre les autres. » À cet instant, Jiang Li ne pouvait que lutter pour les excellentes raisons de ce qui était juste.

« Tu pensais vraiment que ces dirigeants sont là pour le bien de toute l’humanité ? » Wang Daorong sourit. « Laisse-moi te demander d’abord, pourquoi la classe dirigeante a-t-elle instauré un district des élites ? »

« Ça… » dit Jiang Li, « Le district des élites est le produit de la différence entre les riches et les pauvres. Le gouvernement essaye de toutes ses forces de conquérir le ciel, pour fournir plus de ressources à l’humanité, et ensuite étendre le district des élites petit à petit, et finalement transformer les zones ordinaires en districts des élites. »

« Pfffff ! » Wang Daorong cracha trois mots : « Lavage de cerveau ! »

« Je suis déjà capable de juger par moi-même. » dit Jiang Li lourdement.

« Capable de juger par toi-même ? Tu n’es qu’un enfant après tout. » Wang Daorong se tenait bien droit, les manières imposantes changèrent, comme un officiel vétéran. « Je te le demande, les humains se battent et se pillent constamment, et obtiennent de grandes quantités d’approvisionnement, quel endroit est le premier à bénéficier de tout cela ? »

« Le district des élites. » répondit Jiang Li.

«Une fois que le district des élites aura obtenu les biens, ils deviendront de plus en plus puissants. Finalement, ils se débarrasseront du district ordinaire, et ceci est la dure réalité ! Il y a cent ans, l’espérance de vie des gens dans le district des élites était de 120 ans, alors que l’espérance de vie dans le district commun était de 100 ans, l’écart n’était pas grand. Qu’en est-il maintenant ? Le sais-tu ? » La voix de Wang Daorong était comme de l’acier.

« 180 ans. » dit Jiang Li. « C’est le rapport officiel, et je crois qu’il y a une différence entre la réalité et l’estimation, la durée de vie moyenne dans la zone des élites devrait avoir atteint 200 ans. »

« Pas mal. Ton estimation est drôlement bonne. » Wang Daorong hocha la tête. « La différence devient de plus en plus grande. C’est déjà deux fois la durée de vie de la zone ordinaire ! L’écart va encore s’élargir dans le futur. »

« C’est inévitable. Maintenant, le gouvernement a piloté une série de politiques pour augmenter le bien-être des humains dans la zone ordinaire. L’Université Astrale a aussi été mise en place de manière à ce que la zone générale puisse offrir des opportunités aux immigrants. » dit Jiang Li. « Le bien-être des humains deviendra meilleur, c’est la tendance générale. Les étudiants à l’époque de la génération de mes parents avaient une force vitale de seulement 0.6, alors que ceux de maintenant ont une force vitale proche de 0.8. »

« Que des miettes. » Wang Daorong ricanait encore et encore. « Connais-tu le monde immortel ? »

« Le monde immortel ? »

Jiang Li était surpris pendant un moment après avoir entendu ce terme, et il ne savait pas pourquoi Wang Daorong pourrait dire un tel baragouin.

« Le district des élites va devenir de plus en plus fort, et les personnes parmi eux vont continuer à augmenter leur espérance de vie, et peut-être même ne mourront pas. Leur force puissante est comme celle des anciens dieux. » Le ton de Wang Daorong n’était pas élevé, mais chaque mot était une critique dévastatrice. « Le district des élites est le prototype du monde immortel. Dans un futur proche, la science et la technologie se développeront de plus en plus, et la première zone qui en profitera sera le groupe de personnes du district des élites. Ils deviendront de véritables êtres célestes, et à ce moment-là, l’élite sera complètement séparée des gens ordinaires et ils deviendront les Dieux et les immortels tout là-haut. Il y a un mythe dans la Chine ancienne ; l’Empereur Zhuan Xu a brisé l’escalier pour le paradis. Tu devrais avoir entendu parler de cela auparavant. Dans les temps anciens, il y avait un escalier qui menait au paradis, et les gens pouvaient grimper au ciel. L’Empereur Zhuan Xu ordonna de briser l’escalier vers le paradis, provoquant la séparation des gens et du ciel. Est-ce que ce n’est pas similaire à ce qu’il se passe à présent ? »

« Ça… » Jiang Li était une personne perspicace et savait que ce que disait Wang Daorong n’était pas faux. Briser l’escalier vers le paradis était en fait le moyen de bloquer la route du progrès des gens.

« La science et la technologie sont développées, mais ce que cela a apporté à l’humanité n’était pas l’égalité, mais que ceux qui dirigent deviennent des Dieux. La majorité de l’humanité est devenue un bouc émissaire. Penses-y, si les dirigeants développaient le médicament pour l’immortalité, est-ce qu’il le conserveraient pour leur propre usage, ou le donneraient-ils à l’humanité ? »

Le ton de Wang Daorong était comme l’or et l’acier. « Nous devons briser le schéma humain actuel ! »

 

EoC – Chapitre 44                                                                            EoC – Chapitre 46

Publicités

6 réflexions sur “EoC – Chapitre 45

  1. le monde humain tel qu il est avec le district des elites et tout est pourrie , ca c’est sur . mais je vos pas ce que ca changerait de faire revivre la chine comme a notre ere puisque toutes les elites sont pourris aujourd hui aussi
    le raisonnement du prof tiens pas debout

    Aimé par 2 personnes

  2. Merci pour le chapitre 🙂
    Ps: je comprend le point de vue du prof mais sa changera pas c’est la nature humain d’être comme ça :/
    pps: je m’attendais pas a qu’ils tenteraient de le recrute 😮 vivement la suite 😉

    Aimé par 1 personne

  3. merci pour le chapitre
    “Il n’existe que deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine… mais pour l’univers, je n’ai pas de certitude absolue.”
    De Albert Einstein

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s