TSW – Volume 5 – Chapitre 8

TEMPEST OF THE STELLAR WARS
Volume 5 –

 

Bonjour à tous !

Comme vous avez certainement pu le  voir avec le message laissé par Lestat, mes traductions, ainsi que celles d’autres de notre site et de sites amis, se retrouvent sur un autre site par la magie du ‘copier-coller’. Sans mentionner bien entendu de quel site les textes étaient originaires.
Je vous avais promis mes chapitres hier, mais franchement, j’ai eu beaucoup de mal à me décider : vous savez que je suis quelqu’un de régulier dans mes publications, et que j’essaye de faire le meilleur travail de traduction possible pour vous offrir des textes de qualité. Je remercie au passage If et Zhexiel, ainsi que Kosame qui relisent à chaque fois mes proses pour traquer les erreurs. Il en échappe parfois, mais à l’impossible, nul n’est tenu comme on dit. Tout cela pour vous dire que de nombreuses heures de travail sont allouées à mes traductions, ainsi qu’à celles des autres sur Xanxia et ailleurs.

Hier, je me suis donc retrouvée face à un réel dilemme ! Que faire ? Publier mes textes, au risque de les voir une fois encore copiés sans mon accord ? Ou ne pas publier au risque de décevoir les lecteurs qui ont hâte de lire ces novels qu’ils aiment tant ?

Finalement, je me suis dit, et Lestat me l’a confirmé, que les lecteurs passaient avant tout. 

Je vous demande juste de nous être fidèles comme vous l’avez toujours été, et de ne pas cautionner ce comportement que je trouve très discourtois.

Mais, assez de palabres, voici votre chapitre !

*************************************************************************************

 

Volume 5 – Chapitre 8 – L’Odeur de la Terre

 

« Ces deux personnes sont certainement des experts de l’armée, autrement ils ne seraient pas capables d’étaler ce genre de compétences ! »

« Mais qui aurait assez de temps libre en réserve ?  Qu’importe qui ils sont, au moins, nous avons la possibilité d’élargir nos connaissances en les regardant combattre. »

Le petit groupe de filles bavardait et très vite, le sujet dériva sur le genre de Skeleton.

An Mei avait le sentiment que Skeleton pourrait être une fille parce que Skeleton était trop calme. D’habitudes, les soldats féminins étaient plus subtils et méticuleux.

Initialement, Wang Zheng était en train de bien se reposer, mais soudainement, il éternua plusieurs fois comme s’il avait été frôlé par un vent froid.

Dans le dortoir, Chen Xiu et Yao Ailun rôdaient comme des chats la nuit. Leur Skeleton Corps avait juste commencé à jouer ensemble. Si ce n’était pour le fait que tous les deux étaient mauvais au combat, ils seraient allés avec les autres sur le champ de bataille.

Au début, ils avaient mené leurs équipes dans la bataille, mais cela s’était soldé par des défaites lamentables. La raison clé était que, pendant la bataille, leurs connaissances semblaient s’être envolées de leur tête. C’était comme s’ils étaient des théoriciens jusqu’au bout des ongles.

Wang Zheng éternuait dans son lit à l’arrière plan alors que ces deux-là se regardaient. Lorsqu’on en venait à l’amour perdu de Wang Zheng, Yao Ailun et Chen Xiu n’avaient rien à dire. Faire l’expérience de quelque chose comme cela à cet âge était bénéfique, spécialement puisque ces deux-là avaient été des célibataires depuis le début.

Zhang Shan devaient encore rentrer. Ce type s’était entraîné comme un maniaque depuis que les facteurs de combat dans ses gènes s’étaient complètement réveillés. Pour utiliser les paroles d’Ailun, il était parti sur le chemin du bodybuilding, et c’était un chemin de non retour.

La rencontre entre les Trois Grandes Académies Militaires s’était terminée depuis peu, et les nouvelles à propos de Masasi qui quittait l’école avaient attiré pas mal d’attention.

Les talents étrangers dont l’Ares College avait été si fier partaient un par un. Gu Te avait essayé de son mieux de les retenir, mais Masasi était déterminé. Le style de vie ici ne lui convenait pas bien.

Masasi avait fait une arrivée tonitruante, mais il était parti silencieusement, en arrivant avec rien et en repartant avec rien. Comme la performance de Masasi avait été peu impressionnante, son départ ne causa qu’un tout petit tumulte parmi les étudiants. De plus, il avait toujours maintenu un profil discret.

Ne portant qu’un simple sac à dos, Masasi se dirigea vers l’ascenseur spatial pour la Lune. Depuis les fenêtres de la station spatiale, on voyait la Terre clairement. Son temps ici lui avait laissé quelques souvenirs.

Son Skylink se mit à sonner et Masasi l’alluma. Une jolie jeune fille aux cheveux courts apparut, vêtue d’un uniforme argenté gracieux, unique à la Lune.

« Quoi, la Terre te manque déjà ? » se moqua Milu.

Masasi eut un léger sourire. « La Terre est belle en effet. »

« Tu ne fais que dire ce que tout le monde dit. Après être allé sur Terre, il semble que tu sois devenu plus sentimental. Quelle impression as-tu de la Terre ? Quel est leur niveau actuel ? »

« En gros, je leur donnerai un C. Leur niveau moyen est en effet bas, mais il y a quelques personnes passables. Lear est très puissant. »

« Héhé, ceux que Boss repère sont naturellement forts. Constituer une bonne base n’est jamais un mauvais choix. Tu devrais rentrer rapidement. Tout le monde s’est déjà rassemblé, et dans l’ensemble, nous sommes toujours les plus forts. »

Milu fit un doux sourire.

Wang Zheng traversa subitement l’esprit de Masasi. D’une certaine façon, Wang Zheng était enfantin, mais d’une autre, il était simplement ahurissant.

« Quoi ? Tu as fait une quelconque découverte accidentelle ? »

« Il se pourrait que j’aie découvert cette personne. » dit Masasi doucement.

Milu était ébahie. « En es-tu sûr ? »

« Pas vraiment, d’après mon enquête, son score génétique n’est que de 28. Son corps est drôlement fort, mais il ne possède pas la Capacité X. »

Masasi haussa les épaules.

« Mon intuition m’a peut-être fait défaut. Cependant, il y a quelque chose dont nous sommes sûrs, c’est que ceux qui ne possèdent pas la Capacité X ont des limites. Donc, ce n’est probablement pas lui. »

Tous les deux bavardèrent pendant un moment. Il était clair qu’ils étaient très au fait des forces clés de la Fédération Solaire, y compris les personnes les plus remarquables de la jeune génération de chaque planète.

Cependant, Wang Zheng demeurait dans l’esprit de Masasi. Sa performance pendant l’échange des collèges était superbe, mais pour être franc, cela était aussi dans les propres capacités de Masasi. Masasi avait confiance en sa capacité de faire même mieux que Wang Zheng. Cependant, ce n’était pas le point principal. Pendant son interaction avec Wang Zheng, Masasi avait été incapable de ressentir sa ‘présence’.

La navette spatiale arriva et Masasi regarda la Terre une dernière fois. Il rencontrerait sûrement à nouveau toutes ces personnes.

Lorsqu’ils se rencontreraient, ce seraient comme adversaires.

 

✫        ✫        ✫

 

Wang Zheng se leva tôt le matin, en étant complètement revenu à son emploi du temps précédent. Il allait en classe lorsque c’était l’heure des cours et s’entraînait lorsque c’était l’heure de s’entraîner. Même si Aina avait disparu sans laisser de trace, Yan Xiaosu était moins inquiet maintenant que Wang Zheng était plus ou moins revenu à son ancienne routine.

Maintenant, le point clé dans l’esprit de Yan Xiaosu était l’arrivée de Huiyin. La pensée de voir Huiyin les rendaient complètement extatiques An Mei et lui.

Avec Ye Zisu qui les avait rejoints, tous les quatre prenaient leur déjeuner. Ye Zisu ne savait pas si elle devait se sentir heureuse concernant le départ d’Aina. En fait, elle avait vu cela venir depuis longtemps, mais c’était quand même douloureux cela dit.

Lorsqu’elles parlaient dans le dortoir, Ye Zisu avait provoqué beaucoup d’irritation chez An Mei. Elle aurait dû être contente de voir sa rivale partir et saisir rapidement l’opportunité de capturer le cœur de Wang Zheng. Pourquoi donc devrait-elle s’inquiéter de savoir s’il était blessé ou non ? De ce qu’An Mei pouvait voir, Ye Zisu était vraiment intéressée par Wang Zheng. An Mei ne savait pas du tout comment quelqu’un comme Wang Zeng avait pu capturer le cœur de Ye Zisu. Hormis son intelligence au-dessus de la moyenne et la petite période de temps qu’il avait passé sous les feux de la rampe, il n’avait rien de spécial.

De ce qu’elle avait entendu dire par Yan Xiaosu, même si tous les deux étaient des amis d’école, ils avaient marché sur des chemins différents et avaient rarement interagi entre eux.

Le coup de foudre ?

Ye Zisu n’était pas une fille impulsive, mais un type qu’elle avait remarqué silencieusement devrait être quelqu’un de spécial dans son cœur, peu importait son identité.

À cause de sa fierté et de sa dignité, elle avait été incapable d’exprimer ses sentiments. Ye Zisu s’était souvent demandé comment cela se serait terminé avec Wang Zheng si elle n’avait pas eu peur des moqueries de Yue Jing.

« Wang Zheng, Huiyin sera bientôt là. As-tu pensé aux endroits où nous pourrions l’emmener ? » dit soudainement Ye Zisu pendant qu’elle mangeait.

An Mei et Yan Xiaosu se changèrent immédiatement en pierre. « Petite Ye, que dis-tu ? Lin Huiyin ? »

Les filles aimaient naturellement former des cliques. Même quatre personnes pouvaient se diviser en deux groupes de deux. Dans le dortoir, Ye Zisu était plus proche d’An Mei et Meng Tian était plus proche de Du Qingqing. Même la manière dont elles s’adressaient entre-elles était plus affectueuse.

« C’est un boulot organisé par l’école. Ils voulaient que Wang Zheng et moi soyons les représentants du Collège en lui faisant faire des visites, mais je ne sais pas ce qu’elle aime. »

Wang Zheng se frappa la tête. « Bon sang, comment ai-je pu oublier ça ? »

Les trois autres le regardèrent, ahuris. Yan Xiaosu eut l’impression de se consumer. Si ce n’était par peur de vendre la mèche à propos du grand secret de Wang Zheng, il lui aurait sauté dessus depuis longtemps.

« Boss, Lin Huiyin, Lin Huiyin ! » Yan Xiaosu regarda Wang Zheng, le visage plein d’exaspération.

Wang Zheng sourit. « An Mei, tu devrais donner une bonne leçon à ce type. Il ose vraiment être aussi arrogant devant toi. »

An Mei pinça le visage potelé de Yan Xiaosu. « Je vais lui donner une approbation spéciale pour cela. Si ce gars a la capacité de charmer Lin Huiyin, je pourrais être la deuxième épouse. »

Wang Zheng était choqué et leva bien haut son pouce vers Yan Xiaosu. « Un homme, un vrai ! »

Yan Xiaosu sourit comme une fleur en pleine éclosion.

« Une grande célébrité sera difficile à satisfaire. Nous ne pouvons pas faire ce que nous faisons en temps normal. » dit Wang Zheng tout en haussant les épaules.

« C’est vrai, je pense aussi que ça ne le ferait pas. »

« Soupir… Tous les deux, vous ne savez pas à quel point vous êtes bénis. Si c’était moi, je lui ferai signer 100 autographes et je les vendrai chacun pour 10 000. Avec ça, je me ferai 1 000 000 ! »

Tyran Su avait immédiatement pensé à un moyen de tirer profit de cela.

Où que Yan Xiaosu allait, il apportait la joie avec lui. Les pensées folles de ce gars avaient toujours provoqué le choc et la joie chez tout le monde.

 

✫        ✫        ✫

 

À ce moment-là, sur la lointaine planète Aslan, Aina était déjà revenue. Toute la planète avait préparé une grande fête pour la cérémonie de passage à l’âge adulte de la Princesse Aina : son seizième anniversaire.

Sans aucun doute, ce n’était pas seulement un jour de fête pour Aslan, mais aussi une occasion joyeuse pour les célibataires de la Fédération de la Voie Lactée. À ce banquet, la princesse choisirait quelqu’un pour mener la première danse avec elle.

La famille royale d’Aslan contrôlait une grande quantité de richesses et de pouvoir dans l’Empire Aslan. À cause de cela, les célibataires de beaucoup de familles différentes feraient de leur mieux pour que leur nom soit inscrit sur la liste des invités du banquet. S’ils pouvaient danser la première danse avec la princesse lors d’une occasion aussi mémorable, ils pourraient laisser une forte impression sur elle, sans parler de leurs chances futures.

Même s’il restait encore du temps avant le banquet, il y avait déjà une atmosphère joviale et festive dans l’Empire Aslan. Il y avait encore plus d’esprit festif que lors du jour de Pâques sur Aslan.

Alors que Kashaven regardait Aina, qui était très calme en cet instant, elle était très heureuse. Aina avait toujours été une personne qui avait toujours une vue d’ensemble – tellement plus que Huiyin – et Kashaven avait foi en elle.

Aslan avait besoin d’une grande reine, et seule Aina pouvait réussir cela. Naturellement, elle devrait beaucoup sacrifier pour cela.

« Aina, la famille royale a déjà commencé les préparations. Si tu as des requêtes spéciales, ne te gène pas pour en parler librement, tout le monde fera de son mieux pour les satisfaire. »

Aina eut un léger sourire. « Même si c’est ma cérémonie de passage à l’âge adulte, c’est aussi une occasion pour les autres, donc j’espère qu’ils seront également heureux. »

« Petite idiote. Même si tu n’es pas la seule à subir la cérémonie, la tienne est la plus importante. Après tout, il n’y a qu’une seule Aina dans toute la Fédération de la Voie Lactée. » Kashaven comprenait très bien Aina. La mère d’Aina était décédée lorsqu’elle lui avait donné naissance. Comme le roi avait été souvent occupé à gérer l’Empire, Kashaven avait été celle qui avait pris soin d’Aina la plupart du temps.

Aina maintint son sourire. Kashaven comprenait bien qu’une fille qui faisait l’expérience de son premier amour ne pourrait pas s’en remettre aussi vite. « Aina, laisse-moi te poser une question. Tu as une propriété entre tes mains là maintenant, évaluée à 100 000 crédits. Cependant, dans trois ans, tu pourras la vendre pour 1 000 000 de crédits. Est-ce que tu choisirais de la vendre maintenant ou trois ans plus tard ? »

« Trois ans plus tard, naturellement. »

Kashaven sourit et hocha la tête. La famille royale ne tolèrerait ses actions que dans une certaine mesure. Elle croyait qu’Aina comprendrait que celle qu’elle était maintenant prendrait des décisions différentes comparée à celle qu’elle serait dans trois ans. Ce qui était bien pour une fille ordinaire ne l’était pas pour elle. Elle était le symbole d’Aslan, et elle ne pouvait commettre aucune erreur.

Aina battit des paupières. Elle comprenait ce que Kashaven était en train de dire, naturellement. En tant que Premier Ministre au Poing de Fer, non seulement elle était décidée, elle était aussi compétente pour influencer les personnes.

« Ma tante, faisons en sorte que la cérémonie soit plus fastueuse. J’espère que plus de personnes pourront partager cette joie avec moi ! »

« Héhé, sois tranquille. Le Président et le Commandant en Chef de la Fédération de la Voie Lactée seront présents, tout autant que les VIP d’autres planètes. Ta cérémonie de passage à l’âge adulte sera la fierté d’Aslan. »

Le ton de Kashaven était rempli de fierté envers l’Empire Aslan. C’était quelque chose qui était profondément enfoui dans les veines de chaque citoyen d’Aslan.

L’Empire Aslan avait été construit sur la fierté et la confiance, et ses citoyens avaient la volonté de se sacrifier pour le pays. À ce titre, personne n’oserait offenser un pays puissant comme l’Empire Aslan.

Kashaven croyait en Aina. C’était parce que depuis qu’elle avait quitté la Terre, son Skylink n’avait jamais contacté qui que ce soit sur Terre. Qui plus est, Kashaven ne croyait pas qu’il y eût qui que ce soit d’exceptionnel dans ce coin perdu.

Peut-être qu’après avoir vu des pierres précieuses pendant longtemps, on pourrait occasionnellement se languir de l’odeur de la terre.

 

Vol. 5 – Chapitre 7                                                                                 Vol. 5 – Chapitre 9

 

Publicités

8 réflexions sur “TSW – Volume 5 – Chapitre 8

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s