EDL 42

Volume 2, Chapitre 31 : J’ai tué

 

Je suis retourné au dortoir. Tous mes colocataires étaient sortis, je suppose que tous sont rentrés chez eux. J’ai rapidement fait mes affaires car je voulais aussi rentrer chez moi.

Mon sac fait, je suis allé dans une pièce voisine. Ma Ke était toujours là et avait presque complètement récupéré de ses blessures.

En me voyant entrer, Ma Ke se lève du lit, « Boss, tu es revenu. Comment ça va ? »

– « Assez bien, et toi ? Je suis sur le point de rentrer chez moi. »

Ma Ke tendit son bras vers moi, « Pas de problème, je suis juste remis. Ne me rends plus visite, je suis sur le point de partir! »

– « Alors, faisons nos adieux de cette fin de trimestre. Je veux rentrer rapidement chez moi, j’ai le mal du pays. »

– « Attends-moi un peu, je dois encore emballer quelques affaires. Partons ensemble. »

Ma Ke emballa d’autres choses et, un instant plus tard, nous sortons des dortoirs ensemble.

– « Ma Ke, Hai Ri est-il venu ? » Après tout, je n’ai pas respecté ma promesse, celle de le défier une fois de plus.

– « Il est venu. Il a demandé comment allaient tes blessures et a dit que tu étais vraiment féroce. J’estime même qu’il se peut qu’il ne gagne pas contre toi. Il y aura de nombreuses occasions à l’avenir. Il n’y a vraiment rien à regretter. Tu as donné un grand spectacle avec le match. »

– « Hé hé. J’attendrai le prochain trimestre. Il devrait y avoir de nombreuses occasions de le défier alors. »

À l’entrée de l’académie, lorsque nous étions sur le point de partir chacun de notre côté, « prends soin de toi ». Je lui ai tapoté l’épaule. Les yeux de Ma Ke étaient rouges.

– « Boss, les jours que nous avons passés ensemble étaient vraiment heureux. Prends-soin de toi également. Ma maison est à la capitale. Je te vois au prochain trimestre. »

– « Je te verrai alors. » Je me suis retourné et j’ai couru le plus vite possible. J’avais peur d’hésiter à partir.

Non loin de moi, j’ai entendu une personne m’appeler, « Zhang Gong! »

J’ai tourné la tête pour voir, et j’ai immédiatement été très émue, « Professeur Xiu, vous êtes vraiment venu. Je pensais que vous n’alliez pas venir me chercher! »

Le  professeur  Xiu  était  toujours le même, mais il y avait une trace d’émotion sur son visage sérieux.

« Comment pourrais-je ne pas venir ? Allez, nous rentrons à la maison. »

 

« Ensemble, Maître Xiu et moi-même nous sommes mis en route sur le chemin de la maison. »

– « Professeur Xiu, avez-vous vu ma mère et mon père dernièrement ? »

– « Avant de partir, je leur ai rendu visite. Ils se portent bien, mais vous leur manquez vraiment. Comment ça va à l’académie ? »

– « Très bien. Est-ce que je ne me suis pas placé le premier dans les examens d’entrée? Je suis classé premier des étudiants de deuxième année à l’académie! »

– « Est-ce vrai ? Vous êtes le premier de toutes les deuxièmes années ? »

– « C’est vrai. Je me suis aussi fait un très bon ami. Son nom est Ma Ke. » J’ai déchaîné un torrent d’informations ininterrompu sur mon temps à l’académie. Nous avons discuté joyeusement sur la route. Seulement, j’ai caché le fait que j’ai lancé le sort du partage de vie afin de sauver Xiao Jin. Je ne voulais pas que le Professeur Xiu s’inquiète. Je ne voulais pas non plus que ma famille le sache. Le Professeur savait que j’étais devenu le disciple du Professeur Di. Avec grande admiration, il a continué à féliciter ma chance. Il a également répété à plusieurs reprises qu’il fallait étudier la magie avec diligence sous la tutelle du Professeur Di. Il a aussi dit que ce dernier était en effet l’un des plus grands mages du continent. Je ne savais pas à quel point j’étais chanceux.

Nous avons pris un court repos. Quand plus personne n’était autour, nous avons utilisé la magie de téléportation pour avancer. Rapidement, nous avons parcouru les deux tiers environ du chemin. C’est lorsque nous avons atteint une forêt inconnue qu’un petit problème est survenu.

Environ une douzaine d’hommes ont détalé du milieu de la forêt, nous barrant la route. Ils avaient tous l’air plutôt costaud.

Le Professeur Xiu me regarda et murmura : « Zhang Gong, je vais voir ce que c’est. Attendez-moi ici. Quand j’aurai fini de parler, nous partirons. »

– « Messieurs, y a-t-il un problème ? »

Le meneur, costaud, frétillait de la bouche, « Il n’y a pas de problème, c’est juste qu’il nous manque de l’argent lorsque nous voulons jouer avec de jolies filles. En vous voyant comme ça, vous devez être des mages. Je vous conseille de ne pas résister ou bien, hé hé, nous, les grands frères n’allons pas jouer gentiment. Obéissez et venez nous remettre votre argent. »

– « Pauvres Gentlemen, ici, j’ai dix pièces d’or. Pourquoi ne les prendriez-vous pas pour aller boire et vous nous laissez passer ? »

Le chef costaud s’énerva : « Pensez-vous que nous sommes des mendiants ? Vous pensez que cela suffit pour vous laisser passer ? Eh bien non. Donnez-moi tout! » Les dix hommes semblaient prêts à se jeter sur nous.

– « D’accord d’accord. Alors, attendez-moi, je vais chercher cela. » Le professeur Xiu m’a rapidement rejoint et a chuchoté, « Zhang Gong, les fluctuations magiques de ces bandits ne sont pas fortes. Montrez à votre Professeur les fruits de vos efforts. »

– « Quoi ? Vous voulez que je me batte? Professeur Xiu, je ne peux pas. Pourquoi pas vous ? » C’est la première fois que je rencontre ce genre de situation, j’ai vraiment peur.

– « Hors de question. La magie utilisée en combat réel permet de s’améliorer. Je serai à vos côtés pour vous protéger. Luttez sans crainte. » Le professeur cessa de sourire et releva son visage.

Méritant vraiment d’être appelé le Professeur diabolique, je savais que je ne pouvais y échapper. Je ne pouvais que prendre sur moi et m’approcher. « Messieurs, regardez-nous, nous n’avons pas d’argent. Pourriez-vous nous laisser partir ? »

– « Assez de foutaises. » Avoir dit ça c’était comme l’avoir giflé, l’incitant à venir. Par réflexe, je me suis téléporté à cinq mètres de là. Je me suis tout de suite jeté plusieurs sorts de défense sur moi.

– « Un Mage! Cet enfant est vraiment un Mage. Tout le monde se rassemble! » Le groupe de dix grands hommes nous a chargé.

Que fais-je ? Je n’ai jamais connu de combat réel, je paniquais. Oublies tout. Je vais me battre! Je vais leur donner un sort puissant et ce sera fini. J’ai commencé à utiliser des téléportations instantanées pour changer de position, puis j’ai lancé mon sort d’attaque le plus puissant. « Oh, grand élément de Lumière, permettez-moi d’emprunter votre formidable force, laissez briller la lumière infinie de la Terre. » Avec moi en son centre, le Brillant Empire laissait sortir une brillance aveuglante et accablante.

– « Wa, utiliser un sort aussi puissant. » Près de moi, le Professeur Xiu s’est immédiatement téléporté pour se mettre hors de danger.

Parce qu’il n’y avait pas de barrière protectrice, le Brillant Empire pouvait se manifester pleinement. Tout ce qui se trouvait dans un rayon de deux cent mètres était entièrement enveloppé par les rayons lumineux éblouissants. Les dix hommes costauds, à l’intérieur de mon puissant sortilège, s’étaient déjà changés en cendres. Ensuite, il était impossible de les retrouver entièrement.

Le regard vide j’ai supprimé le sortilège. A cet instant, le Professeur Xiu m’avait déjà rejoint. « Zhang Gong, votre magie est formidable. Quel était ce sort que vous venez d’utiliser? Cela m’a fait peur. Pourquoi avez-vous utilisé un sort si puissant pour gérer de si petites vermines? L’utilisation de vos flèches de Lumière renforcées aurait suffi. »

– « J’ai vraiment eu peur. Je n’ai pas pu m’empêcher d’utiliser le Brillant Empire. C’était le sort le plus puissant que je pouvais jeter. Professeur Xiu, où sont-ils allés ? » J’ignorais complètement que je les avais déjà tués.

– « Ils … Ils se sont transformés en cendres. Avez-vous pensé que c’était l’académie ? Ces hommes n’étaient que des mages avancés. »

– « Quoi ? Je les ai tués ? » J’avais soudain le regard vide.

– « Laissez tomber. En tout cas, ce n’était que des vilains. » Le Professeur me consola. J’ai tué mais ça n’a pas d’importance. Tout d’abord, ils n’étaient que des bandits. Deuxièmement, j’étais encore un enfant. Enfin, le point le plus important, c’est que j’étais un étudiant exceptionnel à l’Académie Royale de Magie Intermédiaire. J’étais un pilier de la nation. J’avais certainement des privilèges. De plus, comment quelqu’un d’autre pourrait-il savoir que j’ai déjà tué des gens ? Hé hé.

Publicités

5 réflexions sur “EDL 42

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s