EDL 48

Volume 3, Chapitre 4 : Le clan du démon

N’ayant pas encore terminé de parler, elle est tombée.

Ce n’est pas possible. Ma « Sainte Lumière » est un sort de type défense, elle ne contient aucune qualité offensive. Comment cela s’est-il passé ? Pendant ma complète confusion, la jeune femme responsable sortit sa main.

Elle murmura plusieurs versets d’incantation. Sur sa main est apparue une sphère violette foncée. Faisant un signe, elle ne m’a pas attaquée mais plutôt visait la fille nommée Ling Zi. Cette dernière semblait se sentir beaucoup mieux. Elle ne tremblait plus et commençait à respirer profondément.

Quel genre de magie est-ce?  Je ne l’ai jamais vu auparavant. « Jeune femme, quelle magie as-tu utilisé ? Je n’ai jamais vu ça. » Demandais-je avec curiosité.

J’écoutais le son de sa belle voix : « Ne le laisses pas partir. Tues-le. »

– « Arrêtez. Je n’ai dit que quelques mots, néanmoins  vous voulez toutes me tuer. Vous êtes trop féroces. » A peine cela dit, elles m’avaient déjà entouré. J’ai continué à renforcer mes enchantements défensifs, en attendant de voir comment elles s’occupent de moi.

Leur chef n’avait toujours pas agi, ce n’était que les huit qui m’avaient entouré sous son commandement. Elles avaient commencé à former un cercle, je crois qu’elles utilisent une capacité  martiale. Cependant, j’ai découvert qu’elles n’avaient en fait pas bougé. Pas bon. Elles ont commencé à lancer une incantation.

Un brouillard épais et noir sortit de leur corps et m’enveloppait complètement. Je me suis protégé  avec la Sainte Lumière et quand le brouillard noir l’a touché, il y a eu un crépitement. Il semblait être une sorte d’acide corrosif. J’ai immédiatement ressenti la pression augmenter. C’était vraiment formidable de voir la Sainte Lumière continuer à résister.

– « Oh Grands Eléments de Lumière, je vous demande de me permettre d’emprunter votre formidable puissance. Permettez à la lumière illimitée de la Terre de briller! » L’Empire Brillant actuel était différent d’avant, je pouvais contrôler entièrement la force et la position du sort. Alors, naturellement, je les ai entourées en utilisant un sort de zone. Après mon incantation, j’ai lentement flotté au-dessus du sol, entouré de lumière blanche aveuglante. J’ai levé la tête et l’élixir doré dans mon Dantian supérieur a enveloppé mon corps avec un tiers de ma puissance magique. Le rayonnement qui m’entoure a chancelé un instant pour ensuite éclater. Les rayons blancs de la Lumière engloutissaient rapidement le brouillard noir, contre attaquant les huit femmes. Je me suis retenu, pour ne pas utiliser toute ma force. Je ne voulais pas tuer. J’avais toujours une peur persistante lorsque je me suis souvenu de la scène où j’ai tué pour la première fois.

Face à la situation critique des huit femmes, leur chef a rapidement jeté un anneau d’énergie pourpre, les enveloppant et les protégeant de l’attaque de mon Empire Brillant. Leur sort défensif était évidemment précipité. Bien qu’elles aient réussit à réagir contre mon attaque, elles étaient encore blessés dans une certaine mesure.

Les manteaux des huit femmes ont tous été détruits par les rayons de l’élément de Lumière, exposant leur armure magique épousant leur forme. Quelques fissures étaient apparues. Ah, quelles belles filles. Non seulement leurs apparences étaient belles mais même leurs figures n’avaient pas de défauts. Même moi, qui n’avais que peu d’intérêt pour les femmes, j’avais le cœur qui battait fort.

Mais quand j’ai levé la tête, je fus étonné. Il n’y avait pas de mots pour décrire la belle scène devant moi. C’était la beauté contrairement à celle du Lac du Rêve Serein. Comparer les deux serait comme comparer une braise rougeoyante et la lune lumineuse.

Leur chef n’était pas dans le même état, désolé, que ses huit subordonnés. Mais le manteau qui cachait son visage était tombé, révélant son apparence incroyablement belle. C’était cette belle scène qui m’avait étourdi.

Si belle, très belle. Parmi toutes les belles femmes que j’ai rencontrées, aucune ne peut être comparée à elle. Sa beauté n’était en rien vulgaire mais était délicate et gracieuse. S’il fallait prendre en compte toutes les femmes du monde, elle serait au-dessus du lot. Moi, qui n’avais jamais vacillé auparavant, je commençais à saliver.

La belle femme me vit agir comme un pervers vicieux et remarqua que son propre manteau était tombé, se couvrant alors rapidement. « Professeur, aidez-moi à tuer rapidement ce pervers! »

Une voix étrange résonna, « Qui ose vexer ma petite princesse ? » Un vent froid souffla, la voix glacée ôta la ײ passionײ de mon cœur, et pas une once ne resta.

Dans le sillage de la voix terrifiante, une fumée noire apparut. Puis, à côté de la belle fille, surgit une tige de  bambou. Dire que c’était une tige de bambou ne serait pas un peu exagéré. Bien que je ne puisse pas voir clairement sa stature, il semblerait que, de tout son corps, seule la paume de sa main était grande.

– « Maître, c’est lui. Il connaît déjà notre secret et a vu nos apparences. Vite, aidez-moi à le tuer. »  Cette belle femme n’est vraiment pas capable d’amour. Comment une voix si douce peut-elle dire des mots si cruels, si disposée à tuer ?

– « Belle femme, vous êtes très vicieuse. Cependant, j’aime ça. Et si nous devenions amis ? » J’ai essayé frivolement de l’arrêter.

Sans attendre sa réponse, la tige de bambou s’est mise à flotter. S’approchant, il a libéré une pression formidable et imposante, m’empêchant de respirer. Un maître! Je me suis mis en garde. Un vrai maître. Mis à part le Professeur Di ou le Professeur Long, je n’ai rencontré personne d’autre capable de me faire ressentir cette pression.

J’ai immédiatement fait preuve de prudence, couvrant mon corps avec un élément de Lumière et des sorts défensifs.

Cette voix ombragée et sinistre a émergé une fois de plus, « Donc, il s’avère être un garçon magicien de la Lumière. Ceux qui apprennent la magie de la Lumière ne sont-ils pas peu nombreux ? »

– « Qui a dit très peu ? Comment le savez-vous, tige de bambou ? À l’heure actuelle, la magie de la Lumière est très populaire dans tout le continent et je suis le pire! » Oh, je dois l’affronter et lui montrer que j’ai raison. Mais je ne m’attendais pas à ce que ces mots précis permettent à l’humanité d’éviter une calamité.

– « Qu’est-ce  que  vous  avez   dit, est-ce  vrai ? Les   gens  du  continent   utilisent- ils  la  magie  de  la Lumière ? L’information  que  j’ai  reçue  n’était pas celle-là.» Il est vraiment franc et direct, incapable de distinguer le mensonge de la vérité.

J’ai délibérément affiché un visage grave et j’ai dit avec un sérieux exceptionnel : « Bien sûr, c’est vrai, ai-je des raisons de vous mentir ? » Bien sûr que je le fais, vous ne pouvez pas voir le vrai du faux, même avec votre vie en jeu, hé hé. Dans mes pensées, je riais sinistrement.

– « Professeur, n’écoutez pas ses bêtises. Tuez-le d’abord, vous ne pouvez pas le laisser révéler notre secret. » La femme ravissante criait sur le côté. Il n’y a pas une seule bonne chose à propos des belles femmes. Dans le futur, je ferais mieux de ne pas en prendre une comme femme.

– « Bien. Je vais tout d’abord régler cela, puis vous irez vérifier. » La tige de bambou a commencé à lancer une incantation, « Puissant Dieu des ténèbres, votre serviteur vous demande humblement, devenez un dévoreur insatiable. Pour cela, j’offre volontiers mon âme. »

Bien que je fusse ignorant, je pouvais sentir que son incantation utilisait la magie noire. J’ai crié fortement avec surprise, « course magique! »

Une ombre noire a émergé derrière la tige de bambou et est venue voler vers moi. J’ai immédiatement lancé l’Empire Brillant en essayant de faire face à son attaque. Mais quelque chose d’inattendu s’est produit. L’ombre noire ne s’est pas engagée contre l’Empire Brillant, mais s’est plutôt transformée en une grande couverture, recueillant son pilier de lumière et le piégeant. J’ai perdu le contrôle de mon sortilège, et bientôt l’élément de Lumière à l’intérieur s’est progressivement éteint.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s