EDL 50

Volume 3, Chapitre 6 : La guilde de mercenaires

Le nettoyage terminé, je suis retourné au séjour. Le vieil homme semblait m’attendre, « Nous avons fini. Permettez-moi de vous amener dans votre chambre. »

– « Jeune homme, vous dormirez ici. C’est très simple, installez-vous. Ah c’est vrai, je ne connais toujours pas votre nom. Mon nom est Lei Jie. Vous pouvez m’appeler oncle. Je ne me suis pas marié, je suis seul. »

– « C’est bien. Mon oncle, je m’appelle Zhang Gong. Je vous remercie. »

Je me suis assis sur le lit et j’ai parlé avec l’oncle. Je l’ai entendu dire que nous étions près de la frontière du Royaume d’Aixia. Dans le passé, ce lieu appartenait autrefois au Royaume de Xiuda. Les gens de ce côté sont sincères et ont les pieds sur terre, et ils traitent tous bien leurs invités. Après tout, ils sont frontaliers, il n’y a pas beaucoup de gens qui peuvent utiliser la magie ici. Il a également dit que si je voulais encore aller au Royaume de Xiuda, je dois faire attention. Récemment, ce n’était pas si sûr et paisible là-bas. À notre frontière, il y a quelques bandits qui vont et viennent à la suite de nos relations amicales. La souveraineté du territoire est un sujet délicat, donc il n’est pas  correctement gardé.

En l’entendant parler de cet endroit, je n’ai pas pu m’empêcher de demander : « Alors, actuellement, est-il impossible d’y aller ? »

– « Non, tout est ordinaire dans notre ville frontalière. La ville de Polima a rassemblé un grand groupe de personnes et a embauché quelques mercenaires comme escortes. Avec cela, c’est déjà beaucoup plus sûr. »

– « Oh, alors je devrais aller à Polima. » Ah ah, il y avait toujours une chose. Je devrais essayer de devenir un mercenaire. Je pourrais même me faire de l’argent de poche, hé hé.

Cet oncle n’avait pas clairement compris ma demande, « Bien, puisque vous voulez aller au royaume de Xiuda, il vaut mieux voyager depuis cet endroit. Aller avec les marchands est également beaucoup plus sûr. »

Sans avoir besoin d’expliquer, j’ai demandé où je pouvais me laver. Il m’a dit qu’il y avait un ruisseau derrière le village dans lequel je pouvais me baigner.

J’ai utilisé l’eau de la rivière claire et froide pour me débarrasser de la saleté et de la fatigue. Si confortable. Ceci terminé, mon corps était indescriptiblement rafraîchi. De mon stockage dimensionnel, j’ai sorti un ensemble de vêtements propres et je me suis changé. Puis j’ai pris les vêtements lavés propres et  suis retourné dans la maison de cet oncle.

Je me suis couché, pensant aux événements d’aujourd’hui. Bien que j’ai dit qu’à partir de maintenant, je ne prendrais pas une belle femme comme épouse, leur apparence de fée brassait continuellement dans mes pensées, et je tombais alors dans le pays des rêves.

À l’aube, j’avais fini de prendre le petit-déjeuner avec mon oncle et nous nous sommes dit adieu. Selon ses indications, je me dirigeai vers la ville de Polima.

Peut-être est-ce parce que les marchands des deux pays passent par ici, bien que ce fût une ville frontalière, Polima était très prospère. La rue principale était animée d’activités. Toutes sortes de magasins s’illuminaient comme des bijoux étincelants. J’ai demandé à un passant où se trouvait la guilde de mercenaires.

Le signe distinctif de la guilde est une pièce de diamant avec une épée la traversant en diagonale. Je suppose que l’idée derrière ça était que les mercenaires utilisaient leurs propres compétences pour obtenir de l’argent.

En traversant l’entrée de la guilde de mercenaires, je me suis retrouvé dans une très grande salle. Cette dernière disposait de différents types de bureaux. Au centre de la salle se trouvaient beaucoup de gens habillés différemment. Il y en avait qui portaient des vêtements de guerrier, des vêtements de mage, et il y avait même quelques elfes aux oreilles pointues et quelques petits nains robustes. Les elfes et les nains font partie des minorités, les deux sont des races pacifiques. Les elfes sont des archers nés, possédant des sens vifs et une vision impressionnante, et étant capables d’apprendre toute magie normale. Les nains sont des guerriers puissants et des artisans très qualifiés. Un grand nombre d’armes de haute qualité ont été forgées par eux.

Je me dirigeai vers ce que je croyais être l’accueil, et je me suis renseigné auprès d’une jeune dame s’y trouvant, « Excusez-moi, où pourrais-je recevoir des missions pour mercenaires ? »

La dame me regarda. En voyant que je ne portai que des vêtements ordinaires, elle n’était évidemment pas très enthousiaste. Elle dit avec précaution : « D’abord, allez à gauche là-bas, et prenez un formulaire, et postulez pour devenir mercenaire. Après cela, vous aurez une carte de mission. Ensuite, vous pourrez aller à droite et recevoir des missions. »

– « Oh, merci. » J’ai répondu rapidement et ai pris un formulaire. Nom et prénom demandés,  profession, degré de capacité et ainsi de suite. Sur le formulaire, pour la capacité, j’ai mis que j’étais un grand mage. Quand j’ai remis le formulaire à la dame, elle a dit avec surprise : « Vous êtes un grand mage ? »

– « C’est vrai, il y a de problème ? » Moi, qui ai étudié avec diligence à l’Académie Royale de Magie pendant très longtemps, naturellement, je ne savais pas que les grands mages étaient rares.

– « Avez-vous l’identification de l’Union des mages ? »

– « Bien sûr que je l’ai. » J’ai sorti une carte d’aptitude de l’Union des mages. (La capacité et l’expérience d’un mage sont vérifiées et confirmées au travers de cette carte. Chacun avait sa propre carte de magie unique.)

Cette dame l’a anxieusement authentifiée pendant un moment. Elle l’a lu et a marmonné : « Zhang Gong Wei, diplômé de l’Académie Royale de Magie Intermédiaire, délégué de son année. À la suite de ses réalisations exceptionnellement remarquables à l’académie, il a été dispensé du test et a reçu le  titre  de  grand  mage. Hou  la  la!  Vous  êtes  un  grand  mage  diplômé  de  l’Académie  Royale  de

Magie ? »

Comme elle parlait relativement fort, toutes les personnes présentes ont entendu. Sur le moment, je devins l’intérêt de tous et je me sentais un peu embarrassé.

– « C’est juste, et alors ? Puis-je devenir mercenaire ou non ? »

Distraite pendant un moment, elle a rapidement dit : « Vous pouvez, bien sûr que vous pouvez. Parce que vous êtes un grand mage, vous êtes directement promu au rang C de mercenaire. Vous pouvez accepter toutes les missions dont vous croyez être capable. »

– « Mercenaire de rang C ? Les mercenaires sont classés ? » Demandai-je perplexe.

Elle m’a souri, je suppose que c’est parce que j’étais ignorant et inexpérimenté. « Naturellement, les mercenaires ont des rangs, du plus haut au plus bas : S, A, B, C, D, E, F à G. Les missions qu’un mercenaire peut accepter dépendent de son rang. Ils sont promus selon la difficulté et la quantité des missions accomplies. »

– « Oh, alors c’est comme ça, merci. » J’ai pris la carte de mercenaire qu’elle m’a remise, puis je suis allée au bureau à droite pour chercher une mission où l’on se rendait à Xiuda.

Le personnel au bureau à droite savait que j’étais un grand mage et m’avais traité avec une attitude exceptionnellement amicale. En me voyant, ils se sont approchés de moi et ont demandé : « Quel rang de mission souhaiteriez-vous recevoir ? »

– « Le classement n’a pas d’importance. Ce qui m’importe c’est si elle mène au Royaume de Xiuda. Je veux voyager là-bas, donc une mission qui y mène serait la meilleure. »

– « Attendez un moment, monsieur. Je vais vous aider à trouver. »

Pendant qu’elle cherchait, je regardais en haut de la pile de missions et c’était inopinément la première tâche que le professeur Di m’avait assignée, acquérir la Sainte Epée, l’arme que le Dieu de la Création avait autrefois utilisée. Rang SSS, Ah, il y a trois S! Elle est clairement très difficile. La récompense était extraordinairement élevée, pour aller jusqu’à offrir cent mille pièces de diamants. Je pense que c’est ce que reçoit mon pays en impôts annuellement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s