Shen Yin Wang Zuo chapitre 41

Chapitre 41 : La Montagne Sacrée des Chevaliers (3)

« Hum ? » Autant de précautions ? Ye Hua jeta un regard interloqué à Long Hao Chen. Au même moment, la voix de ce dernier se fit entendre.

« Professeur, mon niveau d’énergie spirituelle interne innée est de 97. »

« Mm. » Ye Hua n’eut qu’une faible réaction ; il songeait toujours aux mots de l’enfant qui le décrivait comme un professeur et un père. Son cœur se réchauffait et sa joie était indescriptible. Il avait été célibataire toute sa vie. Ayant quelqu’un d’aussi innocent et sensible comme disciple, c’était naturel qu’il le regarde comme un fils.

« 97. Eh ? Qu’est-ce que tu as dit !? » Le regard de Ye Hua devint soudain féroce et les larmes qui coulaient de ses yeux disparurent complètement. Son ton avait complètement changé, il ne pouvait que hurler.

Long Hao Chen sourit faiblement : « C’est la raison pour laquelle j’étais réticent à vous le dire. Je savais que vous montreriez ce genre de réaction. »

Ye Hua était clairement sous le choc après ce que venait de lui dire son disciple, il déglutit et bougea les mains, créant ainsi un [Manteau de Lumière Divine] beaucoup plus grand. Il se déploya autour de son corps et couvrit maître et disciple d’une couche supplémentaire d’isolation.

« Tu…tu as dit que ton énergie spirituelle interne innée est de 97 !? » Ye Hua avait les yeux écarquillés.

Long Hao Chen hocha la tête.

« Non, c’est impossible. » dit résolument Ye Hua, « Quand tu es venu à notre Hall, Nalan Shu, ce gros lard, m’a dit que ton énergie spirituelle n’était qu’au niveau 268. Quand tu as passé l’Éveil Sacré, tu aurais dû avoir un niveau d’énergie spirituelle externe de 200, donc même si ton talent inné est aussi formidable, ton énergie spirituelle interne innée ne doit pas être plus haute que 68. »

Long Hao Chen se gratta la tête : « À cette époque, mon énergie spirituelle interne était au-dessus de 100. Seulement, j’avais fusionné avec un foyer spirituel, donc mon énergie spirituelle interne avait diminué temporairement. N’avez-vous pas remarqué que pendant mon premier mois d’entraînement, je cultivais mon énergie spirituelle interne à une vitesse phénoménale ? C’était la restauration de l’énergie spirituelle que j’avais perdue en fusionnant avec le foyer spirituel. »

« Un foyer spirituel…tu, tu as même un foyer spirituel… » Ye Hua arracha presque les plumes de son Vif des Montagnes à cause de la surprise tandis qu’il regardait Long Hao Chen désespérément.

« Sale petit gamin, sais-tu ce que je veux faire actuellement ? » Une lueur menaçante passa dans les yeux de Ye Hua.

Long Hao Chen lui jeta un regard surpris, « Professeur, que voulez-vous faire ? »

Les joues de Ye Hua ruisselaient de larmes, « Je veux te jeter par dessus bord. Merde, pourquoi avais-tu à me dire ça !? Tu viens de me blesser mentalement, pourquoi ais-je demandé !? Une honte, c’est une honte ! »

Après une bonne heure, l’état émotionnel de Ye Hua s’était enfin stabilisé. Cependant, à chaque fois qu’il se retournait pour voir le doux visage de Long Hao Chen, il pouvait presque voir un neuf écrit sur sa joue gauche et un sept sur sa joue droite avec un foyer spirituel dessiné sur son nez…

Après une autre heure, quand l’esprit de Ye Hua put enfin être considéré comme stable, Long Hao Chen demanda : « Professeur je vais avoir besoin de votre aide pour trouver une bête magique appropriée pour devenir mon compagnon. »

Ye Hua lui jeta un coup d’œil, « Bien sûr, plus le niveau de cultivation est élevé, mieux c’est. Néanmoins, avec ton potentiel, même les bêtes magiques du septième ou du huitième grade ne peuvent qu’avoir honte de leur infériorité en te regardant, c’est impossible qu’elles aient assez de confiance en elles pour devenir ton compagnon. Au mieux, tu pourras trouver une jeune bête magique du neuvième rang. Bon, quel genre de foyer spirituel as-tu obtenu ? » Tout en demandant, il sortit une gourde d’eau et en prit une gorgée.

« Le Foyer Spirituel Saint. »

« Puff– » Ye Hua recracha l’eau qu’il venait de boire. « Tu…tu, es-tu encore humain !? Je t’en prie, arrête d’être aussi cruel avec moi ! » Le visage de Ye Hua était rempli de douleur et d’indignation.

Long Hao Chen demanda distraitement : « Professeur, vous allez bien ? Le Foyer Spirituel Saint est un foyer spirituel compatible avec les chevaliers et de bas rang, c’est ça ? »

Ye Hua prit une profonde inspiration, « Je vais te le dire une fois de plus, le cœur de cet oncle vient d’être violé ! Tu ne comprends pas du tout, bon sang ! C’est vrai, les Foyers Spirituels Saints sont de bas rang, mais savais-tu que parmi les trois Grands Chevaliers Divins, deux d’entre eux sont de vieux Chevaliers Gardiens et qu’ils possèdent tous les deux un Foyer Spirituel Saint ? »

« Je ne savais pas. » répondit sincèrement Long Hao Chen.

Ye Hua dit avec colère : « Le Foyer Spirituel Saint peut être décrit comme le foyer spirituel le plus optimal lors des batailles collaboratives. Un chevalier qui a fusionné avec un Foyer Spirituel Saint sera capable de prendre soin de ses camarades et en même temps d’augmenter leur sécurité d’au moins 30 %. Heureusement, tu m’as parlé de ça ; quand nous serons rentrés de la Montagne Sacrée des Chevaliers, je t’enseignerai correctement comment utiliser ce Foyer Spirituel Saint. »

Le Vif des Montagnes continua à voler vers le nord : même s’il était lent comparé à la plupart des bêtes magiques du sixième grade, c’était toujours beaucoup plus rapide que de voyager par la route.

La Montagne Sacrée des Chevaliers était située au nord-est de l’Alliance des Temples, frontalière du Temple des Chevaliers. De la Cité d’Hao Yue, c’était très loin : la Cité d’Hao Yue était située au sud de l’Alliance des Temples. Il fallait traverser presque toute l’Alliance pour arriver à la montagne.

Les Six Grands Temples étaient aux frontières de l’Alliance des Temples, ils l’entouraient complètement et protégeaient son territoire. Le quartier général de l’Alliance était au centre et les six Temples étaient environ à égale distance du cœur du territoire.

Grâce à la protection des Six Grands Temples et à la peur qu’ils leur inspiraient, les démons étaient incapables depuis de nombreuses années d’envahir les terres des humains.

Parmi les Six Grands Temples, le Temple des Chevaliers étaient le plus formidable, le Temple des Guerriers avait le plus de membres et le Temple des Mages était le plus riche.

La force du Temple des Chevaliers et du Temple des Guerriers était connue dans presque chaque village. L’influence du Temple des Mages s’étendait à la plupart des villes, des plus petites aux plus grandes.

Le Temple des Assassins, le Temple des Prêtres et le Temple Spirituel, à cause de leur faible nombre de membres, n’avaient des halls que dans les grandes villes : même dans une cité de taille moyenne comme la Cité d’Hao Yue, il n’y avait qu’un Temple des Prêtres et les plus mystérieux, le Temple des Assassins et le Temple Spirituel, n’avaient jamais installé un hall là-bas.

Cependant, cela ne voulait pas dire que ces trois Grands Temples, avec moins de membres, n’étaient pas puissants. L’Alliance des Temples ne pouvait pas survivre sans leurs capacités.

Le Vif des Montagnes continua à voler inébranlablement : il n’avait besoin de se poser pour se reposer qu’une seule fois par jour. Long Hao Chen avait déjà révélé son plus grand secret à son professeur et chaque jour, quand ils volaient sur le dos du Vif des Montagnes, il cultivait son énergie spirituelle interne. Ye Hua pouvait clairement sentir l’énergie spirituelle de Long Hao Chen augmenter.

15 jours plus tard.

« Nous sommes enfin arrivés, mon vieil ami, descendons. » dit joyeusement Ye Hua.

Long Hao Chen, qui regardait de loin, fut surpris quand il découvrit qu’une lumière brillait faiblement au travers d’un brouillard, loin devant eux.

Cette faible enveloppe dorée avait une portée extrêmement large et à l’intérieur, on pouvait voir légèrement le sommet d’une montagne.

Le Vif des Montagnes atterrit et ses ailes battirent dans le vide, il alla ensuite se reposer dans l’herbe.

Long Hao Chen sauta au sol avec son professeur. Ce voyage de 15 jours n’était pas du tout fatiguant pour lui ; il cultivait chaque jour et durant ce voyage, son énergie spirituelle avait augmenté d’environ 50 niveaux.

« Vieux partenaire, rentre en premier. »

Le Vif des Montagnes baissa la tête, il semblait réticent à se séparer de Ye Hua et se frotta contre lui. Ye Hua annula son invocation pour le renvoyer.

« Professeur, est-ce que la Montagne Sacrée des Chevaliers a une barrière protectrice ? Pourquoi devons-nous marcher plus de cinquante kilomètres au lieu d’entrer directement par le ciel ? » demanda Long Hao Chen.

Ye Hua répondit : « Il n’y a pas de barrière protectrice, mais tu dois garder à l’esprit que, dans la Montagne Sacrée des Chevaliers, il y a d’innombrables bêtes magiques. Ces bêtes magiques ne prendront pas l’initiative d’attaquer les gens, mais une bête magique étrangère qui vole au-dessus d’eux peut être interprétée comme de la nargue. On ne peut entrer par le ciel que si la monture possède la force de s’occuper de toutes les bêtes magiques présentes, sinon ce n’est même pas la peine d’essayer. Allons-y. »

Le maître et son disciple s’avancèrent, faisant face à la Montagne Sacrée des Chevaliers, quand soudainement, un grand vent s’éleva tandis qu’une énorme silhouette descendait du ciel.

Chapitre précédent   Sommaire   Chapitre suivant

Publicités

Une réflexion sur “Shen Yin Wang Zuo chapitre 41

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s