Shen Yin Wang Zuo chapitre 44

Chapitre 44 : Licorne de Lumière Étoilée (2)

« Merci beaucoup pour vos instructions, aîné. »

« Hum, vas-y aussi. » Le vieil homme bougea la main et le parchemin se consuma avant d’être assimilé dans un badge qu’il tendit ensuite à Long Hao Chen.

Ce dernier se tourna vers Ye Hua et effectua un salut de chevalier.

« Va. » Ye Hua lui retourna son salut. Son visage montrait un sourire qui semblait un peu forcé mais son regard était aussi fier qu’auparavant.

Long Hao Chen regarda l’autre côté et traversa le brouillard où il disparut lentement.

Après avoir regardé la silhouette qui s’éloignait, Ye Hua était sur le point de prendre congé quand le chevalier vétéran lui dit : « Ce garçon a vraiment un talent très rare ; jeune camarade, pour être capable d’élever ce genre de disciple, tu es très doué. »

Ye Hua sembla agréablement surpris par cette éloge, « Merci pour l’éloge, aîné. »

Le vieil homme dit avec indifférence, « Je ne fais jamais l’éloge des autres, j’établis juste des faits. Vas-y aussi. »

« Oui. »

Ye Hua se retira dans le brouillard ; il semblait toujours aussi respectueux qu’auparavant. Avant de venir ici, il n’avait jamais dit à Long Hao Chen le genre d’existences qu’étaient les aînés ici parce quand il était venu la première fois, il n’était pas qualifié pour le savoir.

Ces gardiens de la Montagne Sacrée des Chevaliers étaient au moins des chevaliers du septième grade de l’Alliance qui avaient accompli leur devoir, avaient récupéré une Armure de Guerre de la Fondation Argentée et appréciaient leur vie en retraite ici.

Il y avait même quelques Chevaliers Saints du huitième grade. S’il n’y avait pas le fait que les Chevaliers Divins ne pouvaient céder leurs Trônes Divins qu’en mourant, il y en aurait peut-être même qui apparaîtraient.

Avec le Temple des Chevaliers comme dirigeant des Six Grands Temples, la force concentrée dans la Montagne Sacrée des Chevaliers ne pouvait être décrite que comme absolument terrifiante.

À part les Chevaliers Divins, personne ne savait combien de chevaliers formidables cette chaîne de montagnes hébergeait. Cependant, peu importait par où quelqu’un entrait, son chemin le mènerait toujours vers un gardien une fois à l’intérieur.

L’aîné qui était apparut cette fois semblait assez frêle mais était toujours au moins une puissance du septième grade ! Même s’il était estropié, Ye Hua et Gui Ying ensemble ne pouvaient pas l’égaler. En outre, les cicatrices et difformités de son corps venaient de batailles contre les démons. On pouvait dire que les gardiens de la Montagne Sacrée étaient tous d’authentiques héros.

Même si trois Chevaliers Divins du Temple se montraient, ils devaient saluer ces aînés qui méritaient le respect. Ils étaient la fierté et la gloire du Temple des Chevaliers. Ainsi, même un chevalier froid comme Ye Hua était respectueux quand il faisait face à l’aîné rencontré plus tôt.

« Tu es aussi venu, Grand Frère Ye Hua ? On dirait que ton disciple est très jeune. Un chevalier aussi jeune est quelque chose de très rare. Je me demande à quel rang de Chevalier Authentique il est. »

Gui Ying n’était pas encore parti et quand il vit Ye Hua entrer dans son champ de vision, il le questionna d’un ton sérieux.

Ye Hua lui répondit froidement, « Qu’est-ce que ça a à voir avec toi ? »

Gui Ying rit bruyamment : « Ça n’a absolument rien à voir avec moi. Cependant, nous allons devoir attendre ici un moment, donc pourquoi ne pas faire un pari ? Entre ton disciple et mon fils, lequel aura une bête magique du rang le plus élevé ? Si je gagne, je ne t’embêterai même pas, laisse-moi juste te donner une claque comme au bon vieux temps. Si tu gagnes, en tant que perdant, je te donnerai 3 000 pièces d’or, qu’est-ce que tu en dis ? »

La valeur d’achat des pièces d’or était considérablement grande. Avec 3 000 pièces d’or, il était possible d’acheter un très bon équipement magique.

Ye Hua le regarda froidement, « Alors attendons jusqu’à la Compétition deSélection de Chasse aux Démons et parions. Après tout, les montures ne décident pas de tout. Comparons leurs rangs durant la Compétition ; auras-tu les tripes pour oser ? Si je gagne, je ne veux pas de tes pièces d’or, laisse-moi juste te donner une claque. »

Gui Ying se referma, « Tu es toujours aussi arrogant. Regarde l’âge de ton disciple, comment un si petit enfant peut-il même participer à la Compétition de Sélection de Chasse aux Démons ? C’est ridicule. Se pourrait-il que tu aies oublié que l’âge maximum de la Compétition était de 25 ans ? »

Ye Hua répondit avec indifférence : « Tout ce que tu as à faire est de me donner ta réponse, que tu oses ou non. »

Les pupilles de Gui Ying s’étrécirent, « J’ose, qu’y aurait-il à craindre ? Au départ, je voulais aussi que Gui Wu participe à la Compétition pour s’endurcir. Il participera à cette Compétition de Sélection de Chasse aux Démons à 23 ans et stupéfiera le monde ! Mon fils est déjà un Chevalier Authentique du huitième rang, donc il sera même peut-être capable de combattre jusqu’à atteindre la finale de la compétition avant de devenir un Chasseur de Démons. »

Ye Hua dit : « Alors attendons jusque là. Nettoie bien ton visage en attendant, je ne veux pas salir ma main. »

Le teint de Gui Ying changea mais il n’osa pas agir de manière irréfléchie ici ; ils étaient dans le territoire de la Montagne Sacrée, donc si les gardiens agissaient, sa position de Maître du Hall de la Cité de Xiu ne serait pas assez pour lui éviter un châtiment.

Long Hao Chen marcha à l’intérieur du brouillard. Il sentait l’énergie élémentaire de lumière l’entourant devenir de plus en plus dense et cela lui procurait un sentiment agréable indescriptible. Au fond de lui, même s’il réussissait à trouver son compagnon tôt, il voudrait toujours rester ici pour trente jours. Après tout, il pouvait clairement sentir que la vitesse de circulation de son énergie avait doublé ici, presque autant que quand il méditait. Dans ces circonstances, il gagnerait au moins trois ou quatre niveaux d’énergie spirituelle quotidiennement.

Toujours en train d’avancer, il s’arrêta soudainement. Il lui semblait qu’il avait déjà traversé le brouillard et la scène devant ses yeux devenait de plus en plus nette.

Il leva la tête et découvrit que ce qu’il voyait était complètement différent du brouillard : le ciel était clair et bleu.

Le soleil répandait une chaleur agréable et devant ses yeux, un arbre se balançait dans le vent, ce qui provoquait un son naturel frais et doux qui restaurait son énergie et allégeait sa fatigue.

À ce moment, il arriva au pied de la chaîne de montagnes ; il ne pouvait voir qu’une forêt devant ses yeux. Elle était composée d’arbres épais et solides qui faisaient au moins quarante ou cinquante mètres de haut. Il y avait de nombreuses espèces d’arbres dans cette forêt colossale et il n’y avait pas un seul sentier.

Il brandit son Bouclier Radiant de la main gauche, dégaina son épée lourde de sa main droite et serra le badge noir avec le pommeau de son épée, Long Hao Chen était prêt à réagir à n’importe quelles circonstances.

Whoosh, une silhouette jaune apparut devant lui, il s’agissait d’une sorte de singe magique. Il se cachait près d’un arbre mais sourit en voyant Long Hao Chen avant de se retourner et de s’enfuir.

Quel endroit magique miraculeux ! Long Hao Chen soupira bruyamment. Dans le monde extérieur, la majorité des bêtes magiques étaient hostiles aux humains. Huit fois sur dix, elles prenaient immédiatement l’initiative d’attaquer quand elles rencontraient un humain. Elles étaient amicales ici grâce à l’influence du terrain magique du Temple des Chevaliers et l’aura sacrée qu’il émettait. La Montagne Sacrée des Chevaliers est vraiment un endroit merveilleux.

Long Hao Chen baissa la tête pour regarder le badge dans sa main et il vit une lueur orange, symbolisant ainsi que la bête magique était du troisième grade.

Sans plus attendre, l’adolescent s’avança et entra dans la forêt. Un son résonna et un puissant [Manteau de Lumière Divine] se forma autour de lui. Tout en avançant, il observa attentivement les alentours.

Ye Hua lui avait dit plus tôt qu’après être entré dans la Montagne Sacrée des Chevaliers, s’il voulait atteindre son objectif, la première chose à faire était de gravir la montagne et s’avancer à l’intérieur des terres. Les bêtes magiques seront plus puissantes près du centre.

La végétation de cette forêt était très dense, au point que Long Hao Chen devait utiliser son épée lourde pour se frayer un chemin plus rapidement. Après une demi-heure de dur labeur, il arriva enfin au sommet de la première montagne.

Sur la route, il avait rencontré de nombreuses bêtes magiques mais elles étaient toutes de bas rang, au mieux au troisième ou au quatrième grade. Quand elles le voyaient, ces bêtes magiques ne montraient pas la moindre envie de se rapprocher de lui.

Après avoir gravi la montagne, la vue devant lui se dégagea soudain et Long Hao Chen se tint respectueusement devant ce paysage.

C’était un océan de verdure et depuis le sommet où il était, quelques arbres semblaient particulièrement grands. On pouvait les distinguer clairement même de sa position actuelle.

Chapitre précédent   Sommaire   Chapitre suivant

Publicités

Une réflexion sur “Shen Yin Wang Zuo chapitre 44

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s