Shen Yin Wang Zuo chapitre 45

Chapitre 45 : Licorne de Lumière Étoilée (3)

<Tellement beau ! Long Hao Chen eut le souffle coupé à cause de l’étonnement. Un paysage aussi magnifique ne pouvait que le faire sourire et éclaircir son esprit. Il prit de profondes inspirations et sentit l’abondante énergie de lumière tournoyer autour de lui. Résistant avec beaucoup de difficulté à l’envie d’entrer en méditation, il jeta simplement un regard autour de lui puis avança rapidement vers le cœur de la Montagne Sacrée.

La Montagne Sacrée des Chevaliers était énorme et y avancer était difficile. Cinq jours passèrent en un éclair. Long Hao Chen, qui avait grimpé au sommet de douzaines de montagnes, avait constaté qu’il n’avait couvert qu’un tiers de la distance. Il était toujours bien loin du centre de la Montagne.

De plus, plus on s’enfonçait profondément, plus les montagnes devenaient hautes et plus les gravir devenait difficile.

Néanmoins, il continuait à avancer sans s’arrêter et le grade des bêtes magiques qu’il rencontrait augmentait en conséquence. Des bêtes du cinquième et du sixième grade semblaient apparaître sans fin. Malheureusement, aucune d’entre elles n’exprimait la moindre volonté de s’approcher de lui.

Une quantité de nourriture et d’eau suffisante était stockée dans l’anneau Ne M’Oublie Pas. Long Hao Chen se reposait environ trois heures par jour et même s’il ne méditait pas ici, il pouvait sentir clairement les progrès de son énergie spirituelle.

« Pfiou, il me faut de l’eau. » Après avoir atteint le sommet d’une autre montagne, Long Hao Chen vit à son grand étonnement qu’il y avait un lac de l’autre côté de ce pic.

De cette hauteur, ce lac ressemblait à un énorme bloc de saphir incrusté dans la montagne qui reflétait la lumière du soleil. On aurait dit l’entrée d’un pays merveilleux dans ce monde humain.

« Excellent. Professeur a dit qu’il y aurait beaucoup de bêtes de type eau puissantes dans ce genre de région. Peut-être que je trouverai mon compagnon ici. »

Sans s’arrêter un instant, il descendit le flanc de la montagne avec hâte. C’était peut-être parce qu’il avait un objectif, mais cette fois-ci il accéléra énormément et atteignit la vallée en peu de temps.
De loin, il vit que quelques bêtes magiques s’abreuvaient dans le lac et il s’arrêta puis avança lentement pour leur faire face.

Long Hao Chen distingua rapidement une scène merveilleuse et son cœur rata un battement. Qu’est-ce que c’est que ça ?

Plus de dix licornes s’attardaient autour du rivage. Ces licornes formaient clairement une communauté, elles arboraient toutes un pelage d’un blanc immaculé, une crinière dorée et des spirales étaient dessinées sur leurs visages fiers. Chacune d’entre elles arborait une paire d’énormes ailes blanches avec des plumes dorées aux extrémités.

Ce, ce sont…

Des Licornes de Lumière Étoilée ?

Les licornes étaient les montures préférées des chevaliers. Elles étaient des bêtes magiques formidables sur terre comme dans l’air. De plus, les licornes étaient des bêtes douces et relativement dociles. Il ne faisait aucun doute qu’elles étaient aussi arrogantes. On ne pouvait conclure un accord avec elles qu’en les vainquant ou si elles décidaient de faire plaisir à quelqu’un.

Les Licornes de Lumière Étoilée faisaient partie des espèces de licornes les plus connues. Une Licorne de Lumière Étoilée était une bête magique au sommet du huitième grade. Sa force n’était qu’à un pas de celle d’une bête magique du neuvième grade, elles n’étaient inférieures qu’aux Licornes Divines du neuvième grade.

Une Licorne de Lumière Étoilée était en plus une bête magique de l’élément lumière donc si on faisait un sondage en demandant Quelle monture les chevaliers désirent-ils le plus ?, au moins la moitié des personnes interrogées l’auraient choisie.

Regardant ces licornes, Long Hao Chen retint sa respiration tout en s’approchant. Elles étaient encore plus formidables que la Licorne Rose de sa grande sœur !

Elles étaient si jolies, leurs corps semblaient simplement magnifiques et puissants. L’abondante aura sacrée qu’elles émettaient était très pure, comme si elles avaient fusionné avec le lac. Leurs corps relâchaient ainsi une légère lumière dorée ondulante.

Long Hao Chen prit une profonde inspiration avant de dégainer son épée lourde et sortir son bouclier, il savait que le moment opportun était arrivé.

Il fit de son mieux pour rester calme tout en marchant lentement vers ces Licornes de Lumière Étoilée.

Même si elles n’avaient pas été dans la Montagne Sacrée des Chevaliers, ces douces Licornes n’auraient probablement pas attaqué d’humains sans réfléchir ; du reste, elles n’étaient pas beaucoup influencées par la zone magique.

Dans ce groupe, une licorne se démarquait des autres par sa taille ; son corps faisait plus de six mètres cinquante (20 Chi) de long, quatre mètres (12 Chi) de haut et sa corne mesurait à elle seule soixante-dix centimètres (2 Chi). Elle possédait également des yeux dorés éblouissants. Tandis que les autres Licornes s’abreuvaient, c’était la seule qui se dressait calmement, observant les alentours.

C’était sans aucun doute leur roi.

Quand elle vit Long Hao Chen s’approcher lentement d’elle, la Licorne de Lumière Étoilée sembla assez surprise et sa jambe frappa légèrement le sol.

Long Hao Chen se posta devant elle et lui demanda sincèrement : « Respectable Licorne de Lumière Étoilée, je suis un chevalier du Temple des Chevaliers. Je suis venu ici en quête d’un compagnon. Est-il possible pour nous d’engager un échange ? »

Les bêtes magiques de haut niveau étaient généralement des créatures extrêmement intelligentes, pas le moins du monde inférieures aux humains, et gagner leur reconnaissance était donc difficile. Établir la communication était la première étape.

La Licorne de Lumière Étoilée regarda la silhouette de Long Hao Chen de ses yeux dorés et quand elle vit les yeux de Long Hao Chen, qui brillaient d’une manière encore plus limpide que les siens, elle ne put s’empêcher d’être surprise.

Une lumière intense sortit de la corne au sommet de sa tête, répandant une poudre dorée qui commença à envelopper le corps de Long Hao Chen.

Simultanément, un léger éclat doré fut émis par le corps de Long Hao Chen, particulièrement de sa poitrine qui étincelait d’une lumière dorée.

Une telle aura sacrée émana du corps de Long Hao Chen, le réchauffant et lui donnant un sentiment de proximité. Il sentit immédiatement l’exaltation au fond de son cœur, ce Roi Licorne voulait communiquer avec lui, c’était la preuve qu’il avait l’opportunité de gagner sa reconnaissance. Il ressentit en plus un sentiment chaleureux.

« Bonjour, humain. » Une douce voix masculine résonna dans l’esprit de Long Hao Chen.

Bien que Long Xing Yu lui ait dit auparavant que toutes les bêtes magiques de haut rang avaient la capacité de communiquer avec les humains, c’était la première fois qu’il faisait l’expérience de ce genre de télépathie, il était ainsi plutôt nerveux. Il répondit mentalement avec précipitation : « Bonjour, Licorne de Lumière Étoilée. »

La licorne dit alors : « L’aura sacrée relâchée par ton corps est extrêmement pure. Elle est clairement au-dessus de mon niveau et cela m’inspire confiance. »

Le cœur de Long Hao Chen rata un battement, « Dans ce cas, puis-je devenir votre compagnon ? »

Le moment crucial arriva. Si la Licorne donnait son accord, alors Long Hao Chen obtiendrait une formidable bête magique au sommet du huitième grade comme monture. Plus précisément, une jeune licorne ! S’il possédait une monture aussi formidable, même les Chevaliers Terrestres ne l’égaleraient pas forcément.

La Licorne de Lumière Étoilée devint silencieuse en entendant la question de Long Hao Chen. La lumière dorée qu’elle relâchait devint encore plus forte et sous son influence, les yeux de l’adolescent clairs comme du cristal étincelèrent de plus belle, reflétant la silhouette de cette licorne.

« Je veux vraiment accepter votre requête » La Licorne de Lumière Étoilée commença soudain à le vouvoyer, « mais je ne veux pas vous décevoir. »

Long Hao Chen était stupéfait, « Que…que voulez-vous dire par là ? »

« Respectable Scion de Lumière, je peux voir clairement la source de votre lumière. J’aimerais vraiment devenir votre monture, votre compagnon. Si je le fais, je serai probablement capable de devenir une bête magique du neuvième grade au cours de ma vie. Mais je ne peux pas faire ça, pour la simple et bonne raison que nous, les licornes, sommes des êtres honnêtes. Avec mon talent inné, je n’ai pas les qualifications pour servir le Scion de Lumière. Je suis désolé, je ne peux que décliner votre offre. »

« Oh ? Vous n’avez pas les qualifications ? » s’exclama soudainement Long Hao Chen. Même si cette Licorne de Lumière Étoilée dit qu’il n’a pas les qualifications, ce doit forcément être une exagération. Après tout, c’est quand même un être formidable au sommet du huitième grade ! S’il n’a pas les qualifications, quel genre de bête magique me conviendra ?

« J’ai bien peur que cette fois, vous soyez venu ici pour rien. À ma connaissance, à l’intérieur de la Montagne Sacrée des Chevaliers, je ne suis pas le seul qui n’ai pas les qualifications. Même les autres bêtes magiques du neuvième grade et leurs descendant n’ont pas les qualifications requises pour devenir votre compagnon. » dit la Licorne à Long Hao Chen avec impuissance.

Chapitre précédent   Sommaire   Chapitre suivant

Publicités

Une réflexion sur “Shen Yin Wang Zuo chapitre 45

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s