Shen Yin Wang Zuo chapitre 47

Chapitre 47 : La Monture de Long Hao Chen (1)

En plus de Ye Hua et du vieux gardien, Gui Ying et Gui Wu étaient aussi là.

Gui Wu avait été tellement effrayé par la Licorne de Lumière Étoilée qu’il avait utilisé immédiatement son badge. Une fois sorti de la montagne, cependant, il apprit qu’il venait peut-être de faire perdre à son père le pari avec Ye Hua et c’était là une idée encore plus terrifiante. En effet, dès qu’ils avaient été réunis, Gui Wu s’était hâté de raconter à son père tout ce qu’il s’était passé quand il avait rencontré Long Hao Chen.

Gui Ying était aussi interloqué. Si ce Long Hao Chen avait eu une monture comme une Licorne de Lumière Étoilée, son fils n’aurait aucun moyen de l’égaler. Par conséquent, les deux blonds décidèrent de rester et cultivèrent à l’extérieur de la Montagne Sacrée en attendant le retour de Long Hao Chen afin de voir quel genre de bête magique il obtiendrait.

L’attente dura vingt jours ; en voyant que Long Hao Chen ne se montrait pas, le sourire de Gui Ying s’élargit de jour en jour et il provoqua aussi Ye Hua de temps en temps.

Maintenant, Gui Ying était au ciel en voyant que Long Hao Chen était revenu les mains vides. Il rit bruyamment en regardant Ye Hua, « Grand frère Ye Hua, n’oublie pas la mise de notre pari. J’ai hâte de te voir à la Compétition de Chasse Démoniaque. Wu’er, on y va. » Tout en parlant, Gui Ying fit signe à Gui Wu d’invoquer son Dragon à Carapace Écarlate. Montrant un dédain absolu, Gui Ying partit à toute vitesse suivi de l’arrogant Gui Wu.

Le doux visage de jade de Long Hao Chen se remplit de colère et il regarda froidement Gui Ying et son fils qui s’en allaient, afin de graver cette disgrâce dans sa mémoire.

« Tu n’as pas trouvé de compagnon ? » Le visage de Ye Hua devint amer. Il ne pensait absolument pas que son disciple suivrait ses traces ; cette fois, il avait même fait pire que lui.

Long Hao Chen baissa la tête, « Pardon Professeur, je vous ai déçu. »

L’aîné, déconcerté, réagit : « Avec un tel talent inné, comment se fait-il que tu n’ai pas trouvé de monture ? Ne me dis pas que toutes ces bêtes magiques sont aveugles ? C’est très étrange. »

Long Hao Chen fit un sourire forcé, « Je ne sais pas non plus pourquoi. J’ai parcouru toute la Montagne Sacrée et rencontré de nombreuses bêtes magiques, mais aucune d’entre elles ne voulait me laisser l’approcher. »

Le vieil homme soupira, « Tu n’as pas besoin de t’inquiéter autant à propos de ça. De nombreux guerriers qui n’avaient pas de monture formidable non plus sont quand même devenus très puissants.Une monture est très important pour les chevaliers, mais ça ne fait pas tout. Quel est ton choix final ? Veux-tu domestiquer toi-même une bête magique dans le futur ou tester ta chance ici ? Tu dois savoir que si tu utilises la formation magique pour invoquer une monture, tu seras forcé de conclure un contrat avec elle. Nous, les chevaliers, pouvons remplacer les montures ordinaires, mais quand on l’invoque et effectue un contrat d’égaux, celui-ci ne s’annule que quand le compagnon meurt. Ton professeur et moi pouvons nous salir les mains et nous occuper de cela pour toi, mais si nous devons le faire, cela sera très probablement une expérience traumatisante pour toi, ce qui sera nocif à ta cultivation future. »

Long Hao Chen répondit sans hésitation : « Aîné, je veux tenter ma chance. »

Le vieil homme hocha la tête, « Alors c’est bon. Cependant, n’aie pas trop d’espoirs. Plus on a d’attentes, plus la déception sera grande. » À ce stade, il semblait parler de sa propre expérience personnelle, comme son visage déçu et frustré le montrait.

Une plaque dorée apparut dans les mains de l’ancien et avec quelques gestes, il créa une lumière dorée qui les enveloppa tous les trois. Loin au-dessus d’eux, six symboles étranges apparurent, déformant l’espace autour d’eux.

Long Hao Chen comprit vaguement que l’aîné utilisait la force de la formation magique, employant une méthode particulière pour contrôler le pouvoir de la Montagne Sacrée des Chevaliers. Apparemment, la raison pour laquelle autant de phénomènes mystérieux se produisaient ici était inextricablement liée à cette formation.

La lumière dorée scintillait, ce qui força Long Hao Chen à garder les yeux fermés. Il découvrit à son grand étonnement que durant cette téléportation, la rotation dans sa poitrine était devenue de plus en plus violente, son énergie spirituelle tournait à au moins dix fois sa vitesse ordinaire.

Cela ne dura qu’une dizaine de secondes, après quoi la rotation ralentit immédiatement pour revenir à sa vitesse originale. Long Hao Chen ouvrit ensuite ses yeux et découvrit que le paysage autour de lui avait complètement changé.

Ils étaient, à sa grande surprise, à l’intérieur d’une caverne et des blocs de pierres précieuses étaient incrustés dans ses murs. Une lumière froide illumina la totalité de la caverne.

À l’intérieur de celle-ci, l’élément de lumière n’était pas très puissant. Elle ne pouvait pas se comparer à la Montagne Sacrée des Chevaliers le moins du monde, c’était à peine plus puissant qu’à l’extérieur.

Cette grotte était gigantesque. En levant la tête, on pouvait voir que le plafond faisait au moins 70 mètres (200 Chi) de haut. La caverne avait la forme d’un cercle irrégulier et son diamètre était au moins de 350 mètres (1000 Chi), comme une sorte d’énorme place publique.

Néanmoins, cet endroit était complètement vide, personne en dehors d’eux n’était présent.

Long Hao Chen regarda au sol et découvrit à sa stupéfaction qu’il y avait un motif trapézoïdal dessus. Ces dessins géométriques, fermement liés les uns aux autres, formaient un énorme cercle avec la forme d’un symbole qu’il ne reconnut pas. Ces motifs étaient de couleur sombre.

« Pas besoin de regarder, et pas besoin non plus de dire que tu es incapable de reconnaître ça. Même de vieux croûtons comme nous ne reconnaissons pas ces motifs. C’est un langage spirituel des anciens temps, le langage utilisé par une ancienne race qui s’est déjà éteinte. Nos ancêtres du Temple des Chevaliers se sont demandé quelles sortes de mystères se cachaient ici en découvrant cette grotte, mais ils n’ont jamais trouvé aucune réponse. Tout autour de ce gigantesque terrain magique qu’est la Montagne Sacrée, de nombreux endroits existent depuis des temps anciens, tirant leur pouvoir à partir de mystérieuses incantations spirituelles. C’est la première formation de transport. À travers elle, un lien peut être établi vers un univers parallèle pendant un court moment. Pour l’activer, cela consume une énorme quantité d’énergie, donc cela ne durera que quinze minutes. Si, en quinze minutes, tu ne peux pas trouver et compléter un contrat avec un compagnon qui veut s’approcher de toi, je crains que tu devras partir les mains vides d’ici. »

La voix de l’ancien sonnait comme s’il était désolé pour un génie tel que Long Hao Chen ; il n’avait jamais vu un tel talent dans toute sa vie. Il serait extrêmement dommage qu’un garçon aussi extraordinaire ne puisse pas obtenir de monture dans la Montagne Sacrée.

« Merci, aîné. » le salua respectueusement Long Hao Chen.

Le vieil homme secoua la tête, « Viens dans la formation de transfert et assieds-toi. Quand je l’aurai activée, tu devrais être capable de la sentir.

« Oui. »

Long Hao Chen agit selon les instructions du vieux chevalier et marcha à grands pas vers le centre de la formation. Elle avait la forme d’un cercle d’un diamètre de 10 mètres (30 Chi) et il y avait un large symbole en son centre.

Ce symbole ressemblait au mot « 如 » (Tr : qu’on peut traduire par « comme ») mais semblait déformé. Pour une raison inconnue, quand Long Hao Chen vit cet énorme mot, le Foyer Spirituel Saint dans sa poitrine commença soudainement à palpiter.

Le garçon s’assit les jambes croisées et se débarrassa de toutes ses pensées distrayantes. C’était sa dernière opportunité.

Ye Hua était presque aussi nerveux que Long Hao Chen. Il serra les poings si fort qu’on pouvait voir ses veines et ses ongles s’enfonçaient presque dans ses paumes.

L’aîné leva lentement la main avec laquelle il tenait le badge doré. Ye Hua vit clairement qu’à cet instant, sa main droite s’était changée en une lumière dorée : sa paume semblait être devenue une sorte de pierre précieuse.

C’était [Corps Brillant], le symbole des chevaliers du septième grade, changer une partie du corps en lumière. Des Templiers avec un formidable niveau de cultivation pouvaient même changer la totalité de leur corps en lumière. Sous cette forme, l’énergie spirituelle de lumière qu’ils pouvaient utiliser doublait. Même s’ils ne pouvaient la maintenir que peu de temps, elle doublait la défense de leur corps contre n’importe quel type d’attaque ; n’était-ce pas une technique terrifiante ?

Chapitre précédent   Sommaire   Chapitre suivant

Publicités

Une réflexion sur “Shen Yin Wang Zuo chapitre 47

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s