Shen Yin Wang Zuo chapitre 55

Chapitre 55 : Examen d’Entrée et Équipement (3)

« Pour être sûrs que vous avez les qualifications pour participer à la compétition, l’Alliance prendra la responsabilité de superviser le groupe venant d’Hao Yue. Durant ce processus, peu importe le genre de danger que vous rencontrerez, le superviseur n’interviendra pas directement : il laissera les choses suivre leur cours, même si vous êtes sur le point d’être anéantis. Il n’interviendra que si vous prenez l’initiative de lui demander de l’aide. Cependant, dans ce cas, vous perdrez le droit de participer jusqu’à la prochaine Compétition. »

« Notre Cité d’Hao Yue est située au sud-est de l’Alliance, à seulement 200 kilomètres (400 Li) du territoire des démons. Un itinéraire a déjà été planifié pour que vous puissiez l’infiltrer. Vous devez garder à l’esprit que parfois, il faut battre en retraite au lieu de continuer. Si vous rencontrez une crise à laquelle vous ne pouvez vraiment pas faire face, il est alors préférable dans ce cas de perdre le droit de conquérir en demandant de l’aide au superviseur. Vos vies sont plus importantes. Nous avons déjà donné la carte au superviseur, donc vous partirez demain. Vous êtes les représentants des Halls d’Hao Yue ainsi que de la Cité d’Hao Yue. Ici, nous vous féliciterons à l’avance et nous espérerons que vous serez capables d’obtenir de grands résultats dans cette grande compétition. »

Tout en parlant, Li Ao Xiao, Lin Yin Jia et les trois Maîtres de Hall se levèrent et tendirent leurs tasses de thé.

Les cinq jeunes, y compris Long Hao Chen, saluèrent les cinq chefs et ils burent tous leur thé ensemble.

Lin Yin Jia dit d’une voix grave : « Depuis six mille ans, quand les démons sont apparus et quand nous sommes entrés dans l’âge noir, nous, l’humanité, avons continué à lutter pour ne pas disparaître. Il nous fallut plus de deux mille ans pour que notre territoire atteigne sa stabilité actuelle. La race des démons est notre ennemi juré : chaque adversaire tué est une contribution à la sécurité de l’humanité. Bien que notre Cité d’Hao Yue ne soit pas vraiment une grande cité, participer à la Compétition de Chasse Démoniaque est un évènement important qui n’arrive qu’une fois tous les cinq ans. C’est votre chance de réaliser facilement de grands exploits le plus tôt possible. Nous avons aussi préparé quelques cadeaux pour vous aider dans cela. Aussi longtemps que vous pouvez passer les tests de qualification et entrer dans la compétition, ce présent ne sera pas gâché. Venez avec moi. »

Le quartier général des armées d’Hao Yue contenait au total quatre étages. Guidés par Lin Yin Jia et Li Ao Xiao, le groupe arriva dans une salle au dernier étage, gardée par dix guerriers.

Il n’y avait pas une seule décoration dans cette pièce, juste quelques grandes tables de bois recouvertes d’équipements.

En regardant ceux-ci, les deux frères Chen Si et Chen Chen respirèrent plus rapidement. Li Xin et Lin Jia Lu étaient comme à l’ordinaire : leurs familles étaient riches donc elles n’étaient pas du tout à court d’équipements. Long Hao Chen paru agréablement surpris mais resta calme.

Auparavant, Long Xing Yu avait dit à Long Hao Chen que pour n’importe quelle force des Six Grands Temples, l’équipement n’était qu’une partie de leur force. Quel que soit l’équipement, seul celui qu’on s’était battu pour acquérir serait vraiment chéri par la suite. Le Bouclier Radiant pouvait être considéré comme le premier équipement auquel Long Hao Chen tenait vraiment, mais c’était clairement la première fois qu’une telle collection d’équipements était réunie devant ses yeux.

Sur la table, il n’y avait pas qu’un set par personne mais une grande variété de choix.

Lin Yin Jia dit avec un sourire : « Cet équipement n’est pas de très haut niveau mais c’est toujours beaucoup mieux que ce que l’on peut obtenir au marché. Considérant votre niveau actuel de cultivation, l’immense majorité de ce que nous avons sélectionné pour vous sont des équipements d’amplification, pour augmenter vos capacités de combat. Prenez ceux que vous voulez. Cependant, vous ne pouvez prendre qu’une pièce d’équipement pour chaque partie du corps. »

Lin Jia Lu secoua la tête et dit : « J’ai mon propre équipement, je n’ai pas besoin de choisir. » En tant que fille de ministre, et ce additionné au fait que sa famille tenait un commerce d’équipements magiques, elle n’avait naturellement pas besoin de plus de matériel.

Li Xin secoua elle aussi la tête, au même moment que Lin Jia Lu, signifiant ainsi qu’elle n’en avait pas besoin.

Lin Yin Jia et Li Ao Xiao avaient deviné depuis longtemps que cela arriverait ; cet équipement avait été acheté pour la préparation de Long Hao Chen et des deux frères Chen.

Les deux adolescents étaient très impatients et, quand Chen Chunhua, le Maître du Hall du Temple des Guerriers, leur fit signe, il se ruèrent en avant pour choisir.

Li Xin toucha Long Hao Chen et lui glissa qu’il devait se dépêcher d’y aller pour empêcher les autres de prendre tous les bons équipements.

Pour juger de la qualité d’un équipement, on regardait trois aspects. Tout d’abord, la qualité du matériau : mieux le matériau était, plus l’équipement créé avec serait puissant. Le second aspect était la qualité de la fabrication, des forgerons plus ou moins compétents créaient des équipements de qualité différente. Le troisième aspect était bien sûr la magie. Un équipement magique valait au moins cinq fois un un équipement ordinaire. Si la magie insufflée était assez puissante, la différence pouvait même être encore plus considérable.

Les équipements étaient divisés en plusieurs catégories : équipement ordinaire, équipement d’alliage, équipement magique, équipement spirituel, équipement glorieux, équipement légendaire, équipement épique, équipement immortel et équipement mystique.

Pour ces quelques jeunes qui participaient à la Compétition de Chasse Démoniaque, la Cité d’Hao Yue sortit des équipements sélectionnés soigneusement. Ils étaient tous des équipements magiques et bien qu’ils n’aient que les propriétés magiques les plus communes, chacun d’entre eux valait une centaine de pièces d’or sur le marché. Un cran au-dessus des équipements magiques, il y avait les équipements spirituels qui contenaient au moins une compétence. Ce genre d’équipement coûtait au moins mille pièces d’or.

En tant que guerrier défensif, Chen Si attrapa sans la moindre hésitation une armure lourde qui recouvrait intégralement son corps ainsi qu’un épais scutum (Tr : mais si, vous savez, le bouclier…). Des inscriptions magiques étaient écrites sur l’armure et le bouclier pour les renforcer, ce qui faisait d’eux les équipements avec la plus grande défense parmi ceux présents ici. L’arme était cependant bien plus simple : il s’agissait d’une longue lame avec un effet de vitesse.

Chen Chen fit son choix sur un aspect différents des talents d’un guerrier : il sélectionna une armure légère et deux longues épées, toutes de l’élément du feu. Grâce à elles, s’il activait son énergie spirituelle, son corps pouvait émettre une aura enflammée qui le rendait capable d’utiliser des attaques de feu encore plus amplifiées à cause de sa spécialisation en berserker.

Long Hao Chen choisit aussi une armure légère faite d’un alliage d’acier raffiné et d’acier lourd résultant en une plaque très mince qui couvrait principalement le haut de son corps et les articulations du coude et du genou. Il s’agissait d’une armure argentée qui ne semblait pas trop voyante mais dont émanait une aura lumineuse.

Les équipement de l’élément de lumière étaient plus durs à trouver que ceux des autres élément ; ainsi, il n’avait pas de casque. Vêtu de manière légère et pratique, il avait toujours une certaine défense.

Peu après, il choisit deux épées lourdes. L’une d’entre elles était de l’élément de lumière et l’autre de l’élément du feu.

Ces deux armes n’étaient pas différentes des épées lourdes utilisées par les chevaliers : des motifs magiques nets étaient gravés sur les lames et des cœurs magiques en cristal appartenant à des bêtes magiques du quatrième grade étaient incrustées à l’intérieur de celles-ci. Ces épées pesaient entre vingt et vingt-cinq kilogrammes. Pour Long Hao Chen, qui avait un niveau d’énergie spirituelle externe de 200, c’était négligeable.

Lin Yin Jia sembla curieux, « Long Hao Chen, n’es-tu pas un Chevalier Gardien ? Pourquoi as-tu choisi de prendre deux épées lourdes ? »

Long Hao Chen répondit, un peu embarrassé : « J’ai déjà un bouclier, donc je voulais prendre une épée supplémentaire. Est-ce que c’est autorisé ? »

Lin Yin Jia sourit humblement, « Bien sûr. »

Li Ao Xiao parla : « Une fois rentrés chez vous, vous allez devoir vous familiariser avec votre nouvel équipement. Vous partirez tôt demain matin. Si vous voulez accomplir votre tâche et vous qualifier pour la compétition, vous devez partir directement pour l’Alliance. Un spécialiste envoyé par notre cité arrivera aussi à l’Alliance en avance pour arranger tous les détails à propos de votre participation. »

« Compris. »

Pendant qu’ils rentraient à la résidence, Li Xin avertit à plusieurs reprises Long Hao Chen de se reposer une fois arrivé. Celui-ci acheta 2,5 kilogrammes (5 Jin) de poisson séché sur le chemin pour son gentil compagnon, Hao Yue le lézard bicéphale (Tr : si vous savez pas ce que ça veut dire, google est votre ami), avant d’essayer avec impatience le nouvel équipement qu’il venait d’obtenir.

Chapitre précédent   Sommaire   Chapitre suivant

Publicités

3 réflexions sur “Shen Yin Wang Zuo chapitre 55

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s