Shen Yin Wang Zuo chapitre 67

Chapitre 67 : Les Secrets de la Chasse aux Démons (3)

Bien qu’il ne se soit pas encore remis de ses blessures, Long Hao Chen fut agréablement surpris en découvrant que son énergie spirituelle interne et externe avait augmenté de manière non négligeable.

Il était actuellement un Grand Chevalier du huitième rang ; la somme de son énergie spirituelle interne et externe était au-dessus de 1600. Son énergie spirituelle externe était au moins de 240. Après les épreuves de la veille, celle-ci avait augmenté d’environ dix niveaux tandis que son énergie spirituelle interne en avait gagné vingt. En ce moment, il avait presque atteint le neuvième rang.

Faire face à une situation de vie ou de mort avait éveillé son potentiel. Sans compter le combat intense qu’il avait eu contre le Dike invisible, le Démon Doubles Lames du Clan Zelin avait dirigé presque toutes ses attaques contre Long Hao Chen, donc la croissance naturelle de son énergie spirituelle avait augmenté de manière considérable. Bien sûr, ce progrès n’était qu’une estimation approximative faite par l’adolescent. Il ne pourrait être sûr de sa progression qu’après avoir atteint le niveau suivant. Jusque là, il allait devoir se fier à ses impressions, sans aucun moyen de distinguer un changement concret dans la nature de son énergie spirituelle.

Les quatre autres se réveillèrent les uns après les autres et semblèrent tous agréablement surpris eux aussi. Chacun avait ressenti une augmentation de son niveau de cultivation.

Après s’être brossé les dents et lavé le visage, ils prirent leur petit-déjeuner. Une fois prêts à partir, Feng Yangmu apparut à nouveau devant eux.

« Mettons-nous en route. Comme durant l’épreuve précédente, je serai à vos côtés. » Après avoir fini de parler, une lumière bleue brilla et Feng Yangmu disparut des regards.

Li Xin tira la langue et murmura doucement : « Est-ce que ce Professeur Feng a le niveau de cultivation d’un Seigneur Mage du sixième grade ? »

Après les luttes difficiles de la veille, les relations entre Lin Jia Lu et Li Xin s’étaient de toute évidence améliorées. La jeune mage hocha la tête et répondit : « Professeur Feng est en effet un Seigneur Mage au quatrième rang du sixième grade, un gardien de notre Temple des Mages. »

Après avoir remercié les membres de la garnison, les cinq partirent immédiatement. Lin Jia Lu montait bien sûr la Licorne Rose de Li Xin, tout comme celle-ci, et aussi vite que l’éclair, ils avancèrent en direction de l’Alliance des Temples au nord-est.

…..

Dans une salle circulaire à l’intérieur d’un imposant hall d’un doré sombre, faisant dix-sept mètres de haut.

Il n’y avait pas une seule fenêtre et pourtant, une lumière sinistre inhabituelle se reflétait sur les cheveux de quelqu’un.

Ils étaient d’un bleu sombre, ou plus précisément ils brillaient d’un lumière bleu foncé.

Des lignes dorées étaient dessinées sur le sol, s’entrelaçant pour former un hexagramme. D’innombrables inscriptions s’étendaient à travers tout le hall, partant de ce symbole géométrique. Que ce soit le sol, les murs ou le toit, tout était couvert de ces inscriptions mystérieuses.

Si Long Hao Chen pouvait entrer ici, il aurait reconnu sans le moindre doute que ces inscriptions étaient exactement les mêmes que celles dessinées dans la Montagne Sacrée des Chevaliers, un langage mystique utilisé dans les temps anciens.

La différence tenait dans le fait que le langage mystique utilisé ici était sombre, contrairement à la Montagne Sacrée où il était rempli d’une aura lumineuse et austère. C’était entièrement différent des motifs anciens écrits sur le sol de la formation de la Montagne Sacrée des Chevaliers.

Ces inscriptions bleu foncé créaient une atmosphère contraignante, comme si elles interdisaient quelque chose.

Au milieu du hall principal, au-dessus de cet hexagramme, une dague flottait calmement dans l’air. Elle était de couleur noire et ne reflétait aucune lumière. S’il n’y avait pas eu cette lueur bleue tout autour, cette dague aurait été invisible.

Il n’y avait aucune trace d’énergie spirituelle mais cet objet d’un noir profond semblait dominer complètement la salle, comme si les motifs bleus n’étaient là que pour lui rendre hommage.

Sous cette dague, au milieu de l’hexagramme, une personne était accroupie. Il s’agissait d’une jeune femme assise en tailleur. Ses longs cheveux violets se répandaient sur ses épaules tout en émettant une lueur bleue. Sa peau était d’un blanc pur, mais ce teint semblait assez maladif. Son nez, ses yeux, ses lèvres, sa langue et ses oreilles ne ressemblaient pas à ceux d’un être vivant mais étaient plus proches de ceux d’une statue.

Ses yeux s’ouvrirent lentement et ses pupilles devinrent visibles. Elles étaient gris cendre et son visage ne reflétait aucune pensée, comme une fenêtre fermée. Elle était renversante de beauté au point de faire soupirer n’importe quelle autre femme d’envie.

« Nous devrions partir, maintenant. » Une voix froide résonna dans toutes les directions.

« Compris. » Un léger souffle d’air s’échappa de la bouche de cette magnifique et sculpturale jeune fille. Elle se leva lentement et se tourna en direction de la dague noire suspendue dans l’air, levant la tête pour l’observer.

Après un faible éclat de lumière, la dague se mit soudainement à chuter et passa entre les sourcils de la jeune femme, disparaissant sans laisser de traces.

L’instant suivant, toutes les inscriptions du hall s’affaiblirent, perdant rapidement leur éclat bleu foncé.

…..

Dix jours plus tard, Cité d’Aimei, la plus florissante des grandes villes de l’Alliance. Étant située à l’intérieur de l’Alliance des Temples, cette grande cité n’avait presque jamais souffert de la guerre. La cité n’était inférieure en terme de développement qu’à la Cité Sacrée de l’Alliance. Les deux villes n’étaient éloignées que d’environ 400 kilomètres et deux jours à vive allure ou à dos de cheval suffisaient pour les relier.

Long Hao Chen et ses quatre compagnons étaient arrivés dans cette cité animée tôt dans la matinée. En comparaison avec Aimei, la Cité d’Hao Yue était équivalente à un simple pâté de maisons.

Cependant, dix jours de voyage les avaient épuisés et ils n’étaient pas d’humeur à apprécier ce changement. Ils se trouvèrent d’abord un hôtel où séjourner, mangèrent un bon repas et retournèrent ensuite dans leurs chambres respectives pour prendre un bain chaud. Se détendre et se relaxer, rien n’était plus agréable.

De ce qu’on leur avait dit, il restait encore quatre jours avant la Sélection de Chasse aux Démons. Ainsi, les cinq décidèrent de rester dans Aimei pendant une journée avant de partir tôt le jour suivant pour continuer leur voyage.

Après un jour de repos, tous se sentaient beaucoup mieux. Long Hao Chen était en train de méditer dans sa chambre quand on toqua à la porte.

« Hao Chen, viens avec Grande Sœur, on va se promener. » La voix de Li Xin se fit entendre.

Long Hao Chen dispersa l’énergie spirituelle interne qui tournait à l’intérieur de lui avant de se lever. « J’arrive. »

Suivant la croissance due à son entraînement, l’énergie spirituelle interne de son corps s’était déjà considérablement purifiée. Il s’entraînait en combinant les effets de son foyer spirituelle et de la lumière dorée présente à l’intérieur de lui, ce qui compressait petit à petit son énergie spirituelle jusqu’au point où elle commençait à se solidifier. Son énergie spirituelle interne se condensant en une forme liquide signifierait qu’il avait franchi la frontière entre Grand Chevalier et Chevalier Terrestre. Il ne lui manquait apparemment qu’aux alentours de trois cent unités d’énergie spirituelle. Cependant, en vérité, ce n’était pas si facile du tout de parvenir jusqu’au cinquième grade.

« Sœur, qu’allons-nous faire ? » Long Hao Chen ouvrit la porte à une Li Xin habillée de façon décontractée et appuyée contre l’encadrement de la porte, riant tout en le regardant.

La jeune femme passa son bras autour de lui et dit : « Ne te pose pas de questions et viens. Hao Yue, tu restes surveiller la maison. Tout à l’heure, cette grande sœur va t’acheter du poisson séché~~ » Tout en parlant, elle tira Long Hao Chen en dehors de la pièce. Petite Lumière et Petite Flamme se léchèrent les babines et Hao Yue s’allongea rapidement sur le lit, retournant dormir. Depuis qu’il avait mangé ce cristal magique, son temps de sommeil quotidien avait augmenté de manière considérable. Ce n’était que depuis quelques jours qu’il allait un peu mieux.

Quand ils atteignirent l’entrée de l’hôtel, Long Hao Chen fut surpris de voir que Lin Jia Lu les y attendait déjà. En le voyant, elle rit doucement et dit : « Allons-y. »

« Mais qu’est-ce qu’on va faire exactement ? » demanda l’adolescent avec suspicion. Il voyait bien que Li Xin et Lin Jia Lu avaient un objectif en tête.

Lin Jia Lu se couvrit la bouche et gloussa, disant : « Tu ne voulais pas vendre le corps de ce Démon Doubles Lames Vert Foncé ? La Cité d’Aimei possède une très grande salle d’enchères et ce démon peut être mis en vente sans grande difficulté. Nous allons le mettre aux enchères et nous partager le profit ; ta grande sœur a aussi quelques trucs à acheter. »

« Ah… » répondit l’adolescent avec désapprobation. Dans son esprit, l’entraînement était clairement beaucoup plus important.

Chapitre précédent   Sommaire   Chapitre suivant

Publicités

Une réflexion sur “Shen Yin Wang Zuo chapitre 67

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s