Shen Yin Wang Zuo chapitre 69

Chapitre 69 : Le Mystérieux Orbe de Pierre (1)

Long Hao Chen fronça les sourcils et, sans prêter la moindre attention au jeune homme devant lui, se retourna et dit à Li Xin et Lin Jia Lu : « Grandes Sœurs, nous devrions y aller. »

« Non non non, ne pars pas. Je veux vraiment l’acheter, je te paierai 2000 pièces d’or, qu’est-ce que tu en dis ? » ajouta à toute vitesse le jeune homme, apparemment rempli de remords.

En entendant ce montant, Long Hao Chen ne put s’empêcher de faire halte : dire qu’il s’en fichait serait un mensonge. 2000 pièces d’or, c’était plus de deux fois le prix de départ. Peut-être même que le corps ne serait pas vendu pour 800 pièces d’or durant l’enchère.

L’employé resta imperturbable et dit à voix basse au jeune homme aux longs cheveux : « Ne fais pas une scène et arrête de troubler cet endroit, maintenant dépêche-toi et pars. »

Le jeune homme grimaça et il sortit une carte noire de sa poche, la tendant à l’homme : « Frère, on dirait que tu es nouveau ici. Tu ne reconnais même pas ce maître. »

L’homme réagit instantanément en voyant cette carte : son visage se crispa. Il inspecta très soigneusement la carte dans sa main, la regardant dans tous les sens, avant de la tendre avec respect au jeune homme.

« Respectable et distingué invité, vous avez le droit d’acheter cette marchandise immédiatement, la seule chose dont vous avez besoin est la permission du vendeur. »

Le jeune homme sembla extrêmement fier de lui quand il récupéra la carte avant de se tourner une fois de plus vers Long Hao Chen, disant : « Qu’est-ce que tu en dis blanc-bec ? Tu vois, je n’ai enfreint aucune règle de cette salle de vente. Vends-le moi. Je ne descendrai pas plus bas que 2000 pièces d’or. J’ai besoin du corps de ce Démon Doubles Lames Vert Foncé pour faire des remèdes. »

Lin Jia Lu lâcha, stupéfaite, « Tu es un alchimiste ? »

Le visage de l’autre s’assombrit, « Qui a dit que j’étais un alchimiste ? Je suis un mage, un très puissant mage. Faire des remèdes n’est qu’un de mes passe-temps. Ce grand maître va participer à la Compétition de Sélection de Chasse aux Démons. Avez-vous déjà entendu parler des chasses aux démons auparavant ? C’est l’épée de nos Six Grands Temples. »

Comme s’il n’avait pas entendu ses paroles, Long Hao Chen pointa du doigt le démon vert foncé et dit : « 2000 pièces d’or ? Je te le vends. » Il était glacial avec lui ; sa première impression de ce moulin à parole narcissique n’était pas bonne du tout.

« Très bien, très bien. Sors ta carte en cristal magique, je vais transférer l’argent. » Après avoir dit cela, il bougea la main gauche et un éclair rouge passa : le démon disparut en une fraction de seconde.

Long Hao Chen le regarda, étonné. De toute évidence, le jeune devant lui possédait aussi un outil magique de type stockage.

« Je n’ai pas de carte en cristal magique. » dit l’adolescent en secouant la tête.

« Alors crées-toi simplement un compte. Tu peux le faire ici, à l’entrée. Allez, je t’y amène. » Le jeune homme désigna un comptoir de l’autre côté. Tout en parlant, il tendit la main et agrippa gentiment l’épaule de Long Hao Chen.

Celui-ci bougea son bras instantanément, enlevant ainsi la main de l’autre.

Le jeune homme ne s’en préoccupa pas et éclata de rire : « Héhé, ne sois pas si froid. Écoute, nous sommes tous les deux aussi beau l’un que l’autre et nous sommes d’une vue si magnifique. Nous devrions plutôt faire connaissance. Je m’appelle Lin Xin, quel est ton nom ? » (Tr : le Xin de Li Xin et Lin Xin est différent : celui de Li Xin, , veut dire prune et celui de Lin Xin, , se traduit par prospère, ce qui est plutôt approprié vu ce que l’on sait du gars pour l’instant^^ )

« Long Hao Chen. »

« Bon nom, bon nom. » rit ouvertement Lin Xin. Il amena Long Hao Chen de l’autre côté afin de créer une carte en cristal magique.

Lin Jia Lu regarda Li Xin et dit avec prudence : « Serait-il possible que ce gars soit un escroc ? »

Li Xin répondit à voix basse : « Surveille-le juste attentivement. En tant que mage, est-ce que tu penses qu’il pourrait s’enfuir ? »

L’homme derrière le comptoir leva les yeux au ciel et dit : « Jeunes demoiselles, ce n’est pas la peine de vous inquiéter comme ça. La carte noire que ce jeune maître a sorti est en fait la carte du plus haut rang de VIP de nos Salles de Vente de l’Union Sacrée. Ce genre de carte est impossible à acheter et ne peut être reçu qu’en cadeau. Les personnes qui possèdent cette carte, si elles veulent acheter quelque chose dans une salle de vente, recevront une remise de 10 % en tant que traitement de faveur. Ces 10 % seront couverts par la salle de vente. De plus, dans n’importe quelle salle de vente dirigée par l’Union Sacrée, ils peuvent recevoir une aide pour les dépenses qui dépassent leur budget jusqu’à cent mille pièces d’or. »

Les deux filles avalèrent une goulée d’air froid, changeant immédiatement d’expression. Même avec leurs origines, elles n’avaient en fait jamais entendu parler d’un tel statut VIP dans les salles de vente de l’Union Sacrée.

Créer une carte en cristal magique était plus compliqué que ce que Long Hao Chen avait pensé. En outre, il fallait payer au préalable cent pièces d’or. Où aurait-il trouvé une telle quantité d’argent ? Cependant, une fois encore, Lin Xin fit briller sa carte et le coût fut annulé.

Une carte en cristal magique ne faisait que la moitié de la taille d’une main et était incrustée de quatre gemmes provenant de la même pierre. Afin de mettre en place l’une d’entre elles, il fallait verser son énergie spirituelle dedans, le seul moyen de la faire fonctionner. Par conséquent, seules les personnes au troisième grade de leur discipline et au-dessus pouvaient en avoir. L’énergie spirituelle d’une personne avait des propriétés uniques et lorsqu’on utilisait une carte en cristal magique, il était nécessaire d’y injecter sa propre énergie spirituelle. Ainsi, pas besoin de s’inquiéter de perdre une carte ou que quelqu’un d’autre l’utilise pour ses propres besoins.

Transférer de l’argent avec était encore plus simple. Au centre de la carte en cristal magique, il y avait une zone où l’on plantait simplement une tige avec la somme écrite dessus. Les deux personnes injectent ensuite de l’énergie spirituelle dans les cartes et celles-ci se connectaient, ce qui donnait lieu à un transfert réussi.

Après quelques minutes, la carte en cristal magique de Long Hao Chen avait reçu deux mille pièces d’or.

« C’est fait. » Éloignant sa propre carte, Lin Xin tapota l’épaule de Long Hao Chen et dit : « Tu devrais venir assister à l’enchère. Je n’ai pas envie que l’on se quitte comme ça alors allons-y ensemble. Viens avec grand frère et tu pourras avoir une ristourne sur ce que tu achèteras. »

Après avoir reçu deux mille pièces d’or, l’humeur de Long Hao Chen s’était bien améliorée. Il hocha la tête et répondit : « Alors allons-y ensemble. »

Ils firent signe à Li Xin et Lin Jia Lu et les quatre entrèrent ensemble dans la salle de vente.

Long Hao Chen fut immédiatement abasourdi par la scène devant lui. Dans la salle, il y avait des rangées et des rangées de sièges placés en cercle. Toutes les cinq rangées, les sièges étaient d’une couleur différente. Selon les explications de Lin Jia Lu, chaque couleur signifiait un prix de ticket différent. Les sièges plus proches du centre du cercle seraient considérablement plus chers. Plus proche du centre, il y avait un rond de loges insonorisées. Enfin, au milieu de la salle se tenait une plateforme circulaire qui était de toute évidence faite pour que les commissaires-priseurs puissent vendre les objets.

Dès qu’ils rentrèrent, Long Hao Chen sentit immédiatement une quantité extrêmement dense d’éléments magiques assaillir ses sens. Manifestement, cet endroit possédait un certain nombre d’installations magiques.

« Nos tickets sont pour la rangée du fond. » Long Hao Chen regarda le numéro que Li Xin lui avait donné et informa Lin Xin, qui était en train de marcher vers le cœur de la salle.

Lin Xin s’arrêta et dit : « Peu importe. J’ai une loge à l’avant et je suis tout seul. La loge est très spacieuse donc vous n’avez qu’à venir avec moi. »

Long Hao Chen hésita un peu jusqu’à ce que Lin Jia Lu lui donne un coup de coude et lui dise d’accepter l’offre de Lin Xin. Les deux jeunes filles étaient assez curieuse à l’égard du jeune homme. Il fallait savoir que les alchimistes étaient extrêmement rares et que leur statut était bien plus élevé que celui des mages. Même si ce gars n’avait pas admis qu’il était alchimiste, il avait quand même déclaré qu’il avait ce genre de passe-temps. De plus, il possédait une carte noire. Se lier d’amitié avec ce genre de personne n’était pas une mauvaise idée du tout.

« Très bien. » lui répondit obligeamment Long Hao Chen.

Suivant Lin Xin, ils descendirent les escaliers, se dirigeant de plus en plus bas. Quand ils atteignirent la zone des loges, ils virent que des domestiques professionnelles étaient là pour les aider. Ces domestiques portaient toutes des robes d’argent et leurs silhouettes minces soulignaient leur beauté et leur élégance.

« Maître Lin, vous êtes venu. » En les voyant arriver, une domestique s’approcha avec hâte de Lin Xin et l’accueillit avec un sourire et une révérence.

Lin Xin ne s’embarrassa pas de politesses et parla franchement : « Xiao Nuo, ces personnes sont mes amis. Amène-nous à la loge s’il te plaît. »

« Oui. » Le regard de la jeune femme glissa sur le visage de Long Hao Chen et trahit un léger étonnement. Lin Xin pouvait déjà être considéré comme ayant un physique extraordinaire pour un homme, mais il pâlissait en comparaison avec Long Hao Chen.

Cependant, les domestiques étaient très professionnelles ici et son regard ne s’attarda qu’un instant avant qu’elle n’entraîne les quatre jeunes jusqu’à l’intérieur de la loge.

Chapitre précédent   Sommaire   Chapitre suivant

Publicités

Une réflexion sur “Shen Yin Wang Zuo chapitre 69

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s