Shen Yin Wang Zuo chapitre 73

Chapitre 73 : Prêtre Violent (1)

Pa. Lin Xin se frappa soudainement la jambe, « Je prends le pari. »

Il sembla résolu quand il leva la tête et regarda Long Hao Chen, lui disant : « Petit frère Long, bien que ce soit la première fois que nous nous rencontrons, je crois en mon instinct et je vais parier sur toi. »

Long Hao Chen secoua la tête et répondit : « Lin Xin, je ne parie pas. »

Lin Xin balaya cet argument : « Je ne veux pas que tu paries avec moi, je veux parier avec moi-même. Voici trois bouteilles de pilules, prends-les. Il y a des instructions dans chaque bouteille. » Tout en parlant, sa main brilla d’une lumière rouge et trois bouteilles apparurent. Elles étaient toutes faites de cristal et dix pilules de la taille d’une graine de soja étaient dans chacune. En termes de couleur, elles n’avaient cependant rien en commun.

Long Hao Chen ne saisit pas directement les bouteilles, il lança un regard interrogateur à Lin Xin.

Celui-ci soupira et dit : « Petit frère, ces pilules ne sont pas gratuites. Je vais le dire une fois de plus, je veux que tu acceptes la requête que je t’ai faite. Donne-moi ta promesse. »

L’adolescent le regarda d’un air choqué, « Tes pilules ont tellement de valeur, mais pour une simple promesse, tu… »

Le mage rit doucement : « C’est pourquoi c’est un pari. Je crois en mon intuition et si je gagne réellement ce pari, je serai celui qui en profitera.

De tout ce que j’ai produit, ce sont ce dont je suis le plus fier. Elles sont encore meilleures que la pilule d’énergie. En outre, elles n’ont jamais été disponibles à la vente. En fabrication de pilules, j’ai confiance en mes capacités. Honnêtement, je n’ai pas vraiment envie de devenir un alchimiste. Mon plus grand but dans la vie est d’explorer le continent pour découvrir des reliques mystérieuses et des restes anciens. Pour faire cela, ma plus grande chance serait en devenant un membre d’escouade de chasse aux démons.

J’ai un talent naturel pour la production de remèdes grâce à l’alchimie, mais concernant la magie, mes aptitudes sont insuffisantes. Je suis fort avec les sorts de type auxiliaire, mais je suis incompétent avec les sorts offensifs. Ainsi, même si je possède une quantité abondante de pouvoir magique, je ne peux pas en déployer une quantité suffisante lors des combats. Je me suis inscrit pour la Sélection de Chasse aux Démons et dans le Temple des Mages, je suis confiant en mes capacités pour passer les qualifications. Cependant, pour la finale entre les six grands temples, j’ai bien peur de ne rien pouvoir garantir.

Puisque mes capacités offensives sont insuffisantes, j’ai besoin d’une escouade forte. Si tu peux parvenir dans les trois premiers lors de la finale, alors tu auras l’opportunité de me choisir comme un des membres de ton escouade. Tu as seulement besoin de promettre de me donner cette chance et ces trois bouteilles de pilules seront à toi. Si tu ne peux pas y arriver, alors considère juste que j’ai perdu mon pari.

Je peux apercevoir ton niveau de puissance. Si tu comptes sur ton niveau actuel, alors j’ai peur qu’atteindre le sommet de la compétition soit une tâche difficile. Cependant, si on prend en compte ces pilules, les chances ne sont plus les mêmes. Tu pourrais vraiment réussir. Frère Long, pourquoi ne pas donner mutuellement une chance ? »

À cet instant, Hao Yue les rejoignit. Après que Long Hao Chen ait rangé l’orbe de pierre dans son anneau, il s’était un peu calmé. D’une manière très humaine, il se dressa sur ses pattes arrières et dirigea son museau vers les trois bouteilles dans les mains de Lin Xin pour les renifler. Après l’avoir fait, il se tourna vers Long Hao Chen et hocha la tête.

Une pensée envoyée par le lézard apparut dans le cœur de Long Hao Chen, « Cette personne n’a pas d’intention malveillante. Tu peux lui faire confiance. »

Ce qu’Hao Yue avait transmis à l’adolescent était une sensation. Long Hao Chen ne savait pas d’où elle provenait. Cependant, quand il était sur le champ de bataille, en dehors des deux fois où le jeune chevalier avait remarqué les embuscades de l’ennemi, quand ils avaient détecté la présence du démon Dike, c’était en fait grâce à Hao Yue. Long Hao Chen était en fait plus lent que lui pour découvrir une présence ennemie.

« Très bien, j’accepte ta proposition. » répondit-il solennellement tout en prenant les bouteilles.

En réalité, cette décision était douloureuse pour Lin Xin. Il était bien conscient de la valeur de ces trois bouteilles de pilules : elles étaient presque équivalentes à un tiers de ses économies. La raison derrière sa décision était son intuition. Ce qui l’avait convaincu était premièrement le mystère entourant Long Hao Chen et Hao Yue. Deuxièmement, c’était la personnalité de Long Hao Chen. Il n’avait pris la décision de parier qu’après avoir lancé une fois de plus sa [Technique d’Identification].

Il y aurait peut-être une personne plus forte que Long Hao Chen à la Sélection de Chasse aux Démons. Cependant, après avoir utilisé autant de fois la [Technique d’Identification], Lin Xin avait finalement réalisé qu’il y avait un foyer spirituel mystérieux dans le corps de Long Hao Chen. Pour un mage, avoir dans son escouade un Chevalier Gardien possédant un foyer spirituel était une assurance de survie ! De plus, en une aussi courte période de temps, Lin Xin ne pouvait pas trouver un autre membre d’élite d’un des six grands temples prêt à coopérer avec lui.

Bien sûr, Lin Xin avait aussi d’autres raisons plus rusées. Il s’accrochait à un point important, l’âge de Long Hao Chen. Les participants à la Sélection de Chasse aux Démons devaient avoir vingt-cinq ans ou moins. Même si Lin Xin n’y arrivait pas cette fois, pourquoi pas dans cinq ans ? Long Hao Chen était déjà au quatrième grade. Quel niveau pourrait-il atteindre dans cinq ans ? À ce moment, le fait de parvenir dans les trois premiers ou non ne sera plus un problème. De plus, Lin Xin lui même n’avait que dix-huit ans. Dans cinq ans, il aurait toujours l’âge requis pour la Sélection de Chasse aux Démons.

Néanmoins, à présent, il ne savait pas ce que sa décision impliquait. Dans sa vie, Lin Xin avait créé d’innombrables pilules. Toutefois, celles qui avaient le plus de valeur marchande étaient dans ces trois bouteilles. Quand il avait pris sa décision finale, Dame Chance était de son côté.

La vente à l’extérieur continua sans histoire. Aucun des articles suivants n’était de mauvaise qualité, mais personne n’était assez intéressé pour continuer à regarder. Ainsi, ils s’excusèrent et quittèrent la salle de vente de l’Union Sacrée

« Frère Long, j’imagine que nous nous reverrons à la Cité Sacrée alors. Faisons de notre mieux. » Lin Xin ne s’attarda pas plus longtemps et, repoussant ses longs cheveux verts dans son dos, il fit à grand sourire à Long Hao Chen et se tourna pour partir.

Regardant la silhouette qui s’éloignait, Li Xin dit d’un ton accusateur : « Petit Frère, tu étais un peu trop imprudent. Nous ne savons même pas quel genre de personne il est ! »

Long Hao Chen rit légèrement et dit : « Il ne doit pas être une mauvaise personne. Hao Yue m’a dit qu’il avait l’intuition que je pouvais lui faire confiance. »

Petite Lumière et Petite Flamme acquiescèrent et tirèrent l’ourlet du pantalon de l’adolescent. Manifestement, ils étaient toujours en train de penser à ce mystérieux orbe de pierre.

Li Xin et Lin Jia Lu échangèrent un regard et n’ajoutèrent rien. Après tout, Lin Xin était toujours un alchimiste, il n’y avait rien de mal à ce que Long Hao Chen noue des relations avec ce genre de personne.

Une fois retournés à l’hôtel, Long Hao Chen eut à peine le temps de fermer la porte qu’Hao Yue se mettait à sautiller de haut en bas.

Long Hao Chen soupira avec impuissance : « Tu es tellement impatient. » Tout en parlant, une légère lumière dorée émana de son corps, son [Manteau de Lumière Divine]. Celui-ci enveloppa immédiatement l’intérieur de la chambre.

En termes de défense, le [Manteau de Lumière Divine] n’était pas extraordinaire. Cependant, ses caractéristiques d’insonorisation ainsi que l’aura émise étaient extrêmement pratiques.

Après avoir complété le [Manteau de Lumière Divine], Long Hao Chen sortit l’orbe de pierre de son anneau « Ne m’oublie pas » et le tendit à Hao Yue.

Petite Lumière et Petite Flamme échangèrent un regard et soudainement, Petite Lumière ouvrit grand la bouche et avala d’un coup la pierre.

Il fallait savoir que cet orbe faisait la taille d’une tête humaine. Bien qu’Hao Yue fasse deux mètres de long, ses têtes n’étaient pas si grandes. Quand Petite Lumière avala aussi brusquement un orbe de cette taille, on put voir sa forme descendre le long du cou du lézard alors qu’il progressait jusqu’à son estomac.

« Tu l’as mangé comme ça ? » Long Hao Chen jeta un regard étonné aux deux têtes.

« Wuuwuu, wuuwuuwuuwuu… » Petite Flamme lança des gémissements à son compagnon. Bien qu’ils soient incapables de parler, ils pouvaient toujours transmettre leurs pensées à Long Hao Chen via leur contrat de sang.

Le cœur de l’adolescent sursauta, « Quoi ? Tu veux revenir dans ton monde d’origine ? »

Chapitre précédent   Sommaire   Chapitre suivant

Publicités

Une réflexion sur “Shen Yin Wang Zuo chapitre 73

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s