Shen Yin Wang Zuo chapitre 80

Chapitre 80 : Spoile toujours beaucoup trop (2)

En fait, le concurrent #29 était choqué à ce point car il n’avait jamais pensé qu’il perdrait le combat aussi rapidement. De plus, son adversaire semblait beaucoup plus jeune que lui. C’était encore plus dur d’accepter que le match s’était fini avant même que l’autre ait invoqué sa monture.

« Premier match, victoire de #97, #29 disqualifié. » annonça d’une voix grave l’arbitre en apparaissant devant les deux jeunes gens.

Long Hao Chen dégaina son épée et fit un salut de chevalier au concurrent #29 ainsi qu’à l’arbitre et se dirigea vers les gradins.

Du début à la fin, ce match n’avait duré au total que moins d’une minute. Avant qu’une bonne partie des spectateurs aient vu ce qui se passait, le combat était déjà terminé. Le jeune et beau Long Hao Chen avait gagné.

Quand l’adolescent revint dans les gradins, l’attitude des autres chevaliers envers lui avait considérablement changé.

Plus d’une dizaine de personnes étaient assises sur l’estrade. Un vieil homme au centre eut un hochement de tête approbateur : « Ce gamin est plutôt bon. Je me demande juste quelle est sa monture. »

Près de lui, un autre vieil homme dit : « Il semble avoir un Anneau d’Héritage entre les mains. On dirait que les sélections de cette année sont dignes d’intérêt, tout compte fait. Ces petits gars du cinquième grade ne sont pas encore apparus mais nous avons déjà pu voir l’[Emmagasinement de Puissance] et l’[Obstruction Divine]. C’est très intéressant. »

L’aîné du milieu sourit légèrement et ajouta : « Le plus important n’est pas les compétences que l’on peut utiliser mais la capacité à garder la tête froide. Dès le moment où la compétition a commencé, ce gamin avec le numéro 97 avait déjà prévu comment se débarrasser de son adversaire. Ce #29 ne connaissait même pas la compétence que l’autre utilisait : sinon, jamais il n’aurait attaqué dès le début. Plus l’[Emmagasinement de Puissance] dure longtemps, plus l’énergie spirituelle sera amplifiée et la puissance de la compétence avec. Cependant, cela ne tiendra qu’une attaque et les effets de l’[Emmagasinement de Puissance] ne dureront que trois secondes. Après, l’énergie spirituelle emmagasinée sera perdue. »

L’autre homme eut un grand sourire, « C’est vrai ! Cet enfant est allé jusqu’à compléter la [Vengeance Brillante] avec l’[Obstruction Divine]. Sa combinaison de l’[Emmagasinement de Puissance] avec l’[Épine de Lumière] fut son coup de grâce. Cette attaque avait déjà la puissance d’un Chevalier Terrestre du quatrième ou du cinquième rang. On voit bien qu’il est loin d’avoir vingt ans. On dirait que les résultats des sélections qui auront lieu dans cinq ans sont déjà gravées dans la pierre. Enquête et trouve de quelle ville vient cet enfant. »

« Oui. » répondit avec respect un homme d’âge moyen, assis dans son dos, avant de partir silencieusement.

« Hao Chen, tu es génial ! » Li Xin avait vu Long Hao Chen gagner ce match seul et elle était encore plus heureuse pour lui qu’il ne l’était lui-même. Elle était si exubérante qu’elle faisait rougir l’adolescent.

Ye Hua dit d’un ton sans émotions, « Tu as révélé tes atouts trop tôt. Même si tu n’avais pas utilisé l’[Obstruction Divine], ce numéro 29 n’aurait probablement pas été dur à vaincre, sa cultivation n’avait même pas atteint le quatrième grade. »

Long Hao Chen sourit amèrement, « Professeur, j’ai oublié de vous dire que Hao Yue a quelques soucis, il doit d’abord revenir de son monde. »

« Eh ? » Le cœur de Ye Hua rata un battement, « Hao Yue n’est pas là ? À un moment aussi important, qu’est-ce qu’il est en train de faire ? Il n’est pas toujours collé à toi d’habitude ? »

Long Hao Chen répondit : « C’était pour cet orbe de pierre dont je vous ai parlé plus tôt, Il voyait la chose à l’intérieur comme importante et c’est pour ça qu’il l’a ramené dans son monde. »

Ye Hua fronça les sourcils, « Pas étonnant que tu ais fait ce choix ; tu as déconcerté ton adversaire en ne le laissant pas savoir ton véritable niveau de cultivation et en le forçant à être prudent sur le fait que tu « pouvais invoquer ta monture à n’importe quel moment ». C’est aussi une bonne chose, ne pas avoir ta monture entraînera encore plus tes capacités personnelles. Cependant, j’ai peur que les derniers tours de la compétition soient difficiles. Les préliminaires sont supposées être encore plus impitoyables que le tournoi principal puisqu’à chaque tour, tu affronteras un adversaire encore plus fort que le précédent. Il est même possible que tu affrontes quelqu’un au cinquième grade, donc tu devrais te préparer mentalement. »

Long Hao Chen hocha fermement la tête, « Professeur, je vous jure d’atteindre les dix premiers. »

Ye Hua dit : « Très bien, rentre et cultive. »

Au départ, l’adolescent voulait regarder le match de Li Xin avant de partir donc il fut immédiatement confus en entendant ces mots.

l’Asura Ye dit avec indifférence : « Pas besoin de continuer à regarder. L’expérience au combat doit être gagnée personnellement. Regarder simplement ne sert à rien. De plus, aujourd’hui n’est que le premier jour. Ce n’est pas la peine de t’inquiéter pour Xin’er, elle a sa Licorne Rose. Si elle ne peut même pas gagner son premier match, alors ce gros lard de Nalan devrait juste démissionner. »

Alors qu’il parlait, le deuxième combat avait déjà commencé. Comme Ye Hua l’avait dit, puisqu’il y avait beaucoup de combats le premier jour, ils étaient incroyablement proches les uns des autres. Un match commençait dès que le précédent se terminait.

Long Hao Chen jeta un regard d’excuse à Li Xin avant de la quitter pour retourner à l’hôtel.

L’adolescent prit une profonde inspiration alors qu’il s’éloignait du Grand Stade. Même si le combat avait semblé très facile, il avait en réalité été très nerveux. Ce combat lui avait permis de passer le premier tour et lui avait en même temps donné confiance en lui.

Ce jour-là était très nuageux, la pluie semblait pouvoir tomber à n’importe quel moment. Long Hao Chen jeta un coup d’œil au ciel avant de se diriger droit vers l’hôtel.

Les remèdes que Lin Xin lui avait donné étaient excellents. Il avait déjà mangé quatre pilules qui augmentaient l’énergie spirituelle interne de dix unités. Le papier qui présentait les pilules disait qu’il devait en prendre une par jour durant sa cultivation pour en exploiter l’effet maximal.

Cependant, pour Long Hao Chen, elles n’augmentaient absolument pas son énergie spirituelle de dix ; l’effet était encore plus grand ! Il n’en connaissait pas la valeur exacte mais quand il prenait cette pilule après avoir commencé à cultiver, l’effet de son entraînement sur son énergie spirituelle interne était au moins doublé.

Durant ces quelques jours, en ajoutant la stimulation de son potentiel due au Démon Doubles Lames Vert Foncé dont il s’était occupé, l’énergie spirituelle interne de Long Hao Chen avait déjà dépassé le seuil du 1750ème niveau ; il était sûr d’être actuellement un Grand Chevalier du neuvième rang.

Le dernier rang de chaque grade était celui pour lequel le plus d’énergie spirituelle était requise avant d’atteindre le grade suivant. Pour les Grands Chevaliers du quatrième grade, seuls 150 niveaux d’énergie spirituelle étaient nécessaires afin d’atteindre le neuvième rang, mais pour arriver au grade suivant de Chevalier Terrestre, ils avaient besoin de gagner 250 niveaux d’énergie spirituelle.

Ye Hua avait donné à Long Hao Chen des objectifs à atteindre, mais l’adolescent s’en était lui-même donné d’autres. Son but actuel était de faire tout son possible pour arriver dans les dix premiers des préliminaires et ensuite dans les dix premiers des finales.

Cependant, Long Hao Chen se sentait malheureux : s’il avait Hao Yue, il serait assez confiant sur ses capacités à atteindre les finales. Néanmoins, actuellement, il ne pouvait compter que sur lui-même.

Alors qu’il marchait vers l’hôtel, Long Hao Chen réfléchissait aux tactiques qu’il utiliserait durant le reste de la compétition. Il entendit alors un bruit étrange.

Du, du, du, du, du…

L’adolescent releva inconsciemment la tête et vit quelqu’un. Il s’agissait plus précisément d’une jeune fille.

Elle avait des cheveux violets attachés derrière la tête et son visage était recouvert d’un tissu noir qui cachait ses traits. Ses yeux gris cendre n’étaient pas recouverts et ne révélaient pas la moindre émotion. Ce bruit étrange provenait en fait de sa canne en bambou bleue qui frappait le sol.

Cette jeune fille était un peu plus petite que Long Hao Chen et bien plus mince que lui. Tout en faisant du bruit avec sa canne en bambou, elle fit très prudemment un pas en avant. Quand on la regardait, cette action semblait être très pénible.

« Petite sœur, où vas-tu ? Je vais t’aider. » Long Hao Chen fit quelques pas rapides et se rapprocha de la jeune fille pour la questionner, se sentant inquiet pour elle. Quand il vit les yeux vitreux de la fille, le cœur de l’adolescent commença à lui faire mal. Si quelqu’un perdait la vue, comme cela semblait être le cas pour elle, le monde entier serait monochrome pour cette personne. C’était tellement triste ! Long Hao Chen se sentait rempli de compassion devant cette jeune fille.

Chapitre précédent   Sommaire   Chapitre suivant

Publicités

Une réflexion sur “Shen Yin Wang Zuo chapitre 80

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s