Shen Yin Wang Zuo chapitre 82

Chapitre 82 : Cai’er, la fille aveugle (4)

Lin Xin leur fit un léger sourire, « Salut vous deux, enchanté de vous rencontrer, je m’appelle Lin Xin. Je viens de la Cité d’Aimei. Nous sommes tous les trois au cinquième grade alors soyons de bons amis. De toute façon, vu notre force, entrer dans le top dix ne devrait être un problème pour aucun d’entre nous. En plus de mon apparence extérieure de mage, il se trouve que je suis aussi un alchimiste. Regardez, voici des pilules que j’ai fabriqué. »

Tout en parlant, Lin Xin sortit une bouteille en cristal de ses vêtements et il les regarda de ses yeux astucieux. Intérieurement, il pensait : Grand Frère a des remèdes, il est sans égal dans le monde entier !

Stade du Temple des Prêtres

« Ping. » Le lourd bâton magique entre les mains de Sima Xian était massif et le jeune homme frappait sans pitié son adversaire, son [Marteau Sacré] l’atteignant de plein fouet.

« Abandonne. »

Son adversaire était un jeune dont le visage était déjà devenu pâle. Il regardait Sima Xian avec incrédulité, « Tu…es-tu vraiment un prêtre ou bien un guerrier ? Arbitre, c’est injuste. »

Que ce soit les prêtres dans les gradins ou les aînés sur l’estrade du stade, tous avaient du mal à croire leurs yeux.

« Si tu n’abandonnes pas, tu seras écrasé à mort. » Le [Marteau Sacré] s’abaissa légèrement.

« Je, j’abandonne… »

Sima Xian récupéra son bâton et couche après couche, le sol libéra des explosions étouffées alors que le visage de l’arbitre changeait complètement. Sima Xian frotta son crâne rasé et ne revint pas dans les gradins.

Stade du Temple des Guerriers.

Chen Chen avait l’air d’agoniser, il ne pouvait simplement pas croire ce qui venait de se passer. Même s’il n’avait pas extrêmement confiance en ses capacités et n’avait pas beaucoup d’espoir, après avoir souffert d’une défaite aussi écrasante lors du premier tour, comment pourrait-il aller bien ? Mais surtout, il avait perdu contre un Guerrier Protecteur !

Ce n’était pas qu’il n’avait pas pu percer les défenses de son adversaire, non. Ce n’était pas qu’il n’avait pas réussi à l’attaquer. C’est qu’il avait été défait en seulement trois mouvements.

Le Guerrier Protecteur que Chen Chen affrontait était une jeune fille. Elle faisait environ un mètre soixante-dix de haut, ses longs cheveux noirs étaient attachés en une queue de cheval serrée et elle semblait grande et mince. L’espace entre ses sourcils la rendait assez menaçante.

Physiquement, qui aurait pensé que cette mince jeune fille soit un guerrier ? Pourtant, elle avait auprès d’elle un grand bouclier d’un mètre quatre-vingts de haut et un mètre vingt de large qui ressemblait à un grand scutum. (Tr : pour ceux qui auraient oublié, c’est un très grand bouclier. J’ai mis une image à la fin du chapitre pour ceux qui veulent) C’était sa seule arme, un bouclier lourd qui ne devait pas peser moins de deux cent cinquante kilogrammes. Un instant plus tôt, alors qu’elle affrontait Chen Chen, ses bras bougeaient librement et sans efforts, montaient et descendaient sans problèmes.

Sur l’estrade du stade du Temple des Guerriers, un aîné qui semblait particulièrement puissant fit remarquer, complètement abasourdi : « Cette fille est un Guerrier Protecteur ou un Berserk ? Non, elle ressemble plus à un Porteur de Hache, vous voyez, là, elle a utilisé son bouclier comme une hache lourde. Qui a bien pu élever un tel petit monstre ? »

Le premier jour des préliminaires dura jusque tard dans la nuit et se termina enfin. Les derniers à terminer n’étaient étonnamment pas le Temple des Guerrier, qui avait le plus de membres, mais le Temple des Mages.

Quand le premier tour se termina, les juges de chaque Grand Temple se réunirent pour discuter de leurs observations. Les concurrents monstrueux étaient particulièrement nombreux cette année. Ce n’était que le premier jour mais un grand nombre d’entre eux sortaient de l’ordinaire.

On avait rapporté du côté du Temple Spirituel que, à la surprise de tous, un invocateur du quatrième grade avait utilisé une méthode inconnue pour invoquer un énorme Cerbère Infernal du huitième grade qui avait fait s’évanouir son adversaire.

Cependant, l’élite de la jeunesse des Six Grands Temples n’était pas d’humeur à examiner leurs concurrents. À la place, ils rentrèrent simplement là où ils séjournaient pour se reposer. Les préliminaires n’étaient qu’une compétition par K.O mais surtout, c’était une compétition continue. Quelle que soit l’heure à laquelle leur premier match s’était terminé, il fallait continuer à concourir le second jour. Cela testait aussi l’endurance et les facultés de récupération des candidats.

Un léger flot d’air doré tournoyait, libéré par les trois pieds d’un blanc laiteux du foyer spirituel, et devenait petit à petit de plus en plus brillant.

Telle un mince filament, la légère énergie spirituelle interne dorée circulait sans cesse et tournait autour de ses os, se répandait à travers tout son être. Un vernis doré semblait avoir été passé sur la totalité de son corps.

Long Hao Chen cultivait depuis qu’il était revenu la veille au matin. Dans cet état de cultivation, il absorbait l’essence du ciel et de la terre, alimentant ainsi son corps et diminuant son besoin de nourriture. Il n’avait fait que grignoter un peu la veille au soir. À part ce moment, il avait passé tout son temps à cultiver, du matin au soir.

Stimulée par les remèdes, la vitesse de croissance de l’énergie spirituelle interne de l’adolescent semblait complètement ahurissante. Après un seul jour, elle avait augmenté d’au moins vingt niveaux. À une telle vitesse, il atteindrait le cinquième grade en dix jours maximum. Bien sûr, un engorgement devrait apparaître juste avant et il était dur de savoir combien de temps il lui faudrait pour le franchir. (Tr : petit rappel, un engorgement est une sorte de blocage qui peut être dur à dépasser afin d’atteindre le niveau de cultivation suivant.)

Depuis le début de sa cultivation jusqu’à aujourd’hui, grâce à son corps de Scion de Lumière, Long Hao Chen n’avait jamais rencontré de véritable engorgement auparavant.

« Hao Chen, nous devrions partir. » La voix de Li Xin se fit entendre à travers la porte, accompagnée de cognements.

La lumière dorée s’évanouit avec celle blanche qui provenait de sa poitrine. Long Hao Chen s’était réveillé de son état de cultivation, « J’arrive. »

L’adolescent ouvrit la porte et posa son regard sur Li Xin qui souriait, l’air excitée.

« Sœur, tu as gagné hier, non ? » Long Hao Chen devina immédiatement la raison de son excitation.

Li Xin hocha la tête, « J’ai gagné et sans difficulté, juste pas aussi rapidement que toi. Lin Jia Lu a aussi passé le premier tour. C’est dommage quand même que Chen Si et Chen Chen aient… »

Long Hao Chen s’alarma, « Frère Aîné Chen et Second Frère Chen ont tous les deux perdu ? »

La jeune fille soupira légèrement et répondit : « La compétition dans le Temple des Guerriers est beaucoup plus violente et intense que la nôtre. Presque tous ceux qui peuvent concourir sont des experts du quatrième grade, donc passer le premier tour est plus facile à dire qu’à faire. Allons-y, nous devrions nous trouver quelque chose à manger. Il faut donner tout ce qu’on a durant le second tour aujourd’hui. Il ne restera que trente personnes après cela. Chaque tour de la compétition sera encore plus exigeant que le précédent. Petit frère, tu ne peux pas te permettre d’être imprudent. Tu dois grimper jusqu’aux dix premiers. »

Après avoir mangé simplement et rejoint Ye Hua, les trois se retrouvèrent à nouveau au Grand Stade de l’Alliance.

Ye Hua regarda attentivement Long Hao Chen et acquiesça secrètement. Cet enfant avait cultivé sans s’arrêter depuis qu’il était rentré la veille, sinon il n’aurait pas été capable de dégager une énergie vitale aussi imposante. Il espérait que sa chance aujourd’hui soit aussi bonne que la veille et qu’il ait son combat tôt.

Après le premier jour, le nombre de chevaliers avait diminué de moitié. Bien que la quantité de personnes présentes ait diminué, l’atmosphère était clairement devenue plus tendue. La veille, les jeunes talents qui participaient avaient vu la cruauté de cette compétition et ils regardaient prudemment leurs futurs adversaires potentiels. Après tout, personne ne pouvait prédire quels seraient les résultats du tirage au sort.

Le jour précédent, Long Hao Chen avait été le premier à aller dans l’arène et ainsi les chevaliers qui participaient étaient particulièrement prudents envers lui. Long Hao Chen scruta l’assemblée également, mais il ne remarqua qu’une seule personne.

Il y avait un chevalier dans les gradins. C’était un jeune qui semblait avoir une vingtaine d’années. Il était assez grand, au moins un mètre quatre-vingts-dix, un dos et des épaules larges ainsi que de courts cheveux dorés et ébouriffés. Il était séduisant et très viril. Son visage semblait taillé à coups de burin.

Il ne portait aucune armure mais un habit noir. Après être entré, il alla directement s’asseoir sur le siège central de la première rangée.

Quelle attitude calme ! Long Hao Chen était secrètement émerveillé. Il n’avait l’air d’avoir que vingt ans mais il donnait pourtant l’impression d’être aussi solide qu’une montagne. Son visage stoïque permettait notamment de dissimuler son état d’esprit. Il s’assit parfaitement droit et ne bougea plus. Il restait là, complètement immobile.

« Professeur, qui est cette personne ? » demanda à voix basse l’adolescent à Ye Hua, qui se tenait près de lui.

Chapitre précédent   Sommaire   Chapitre suivant

 

Voilà donc le bouclier :

07

Publicités

2 réflexions sur “Shen Yin Wang Zuo chapitre 82

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s