Shen Yin Wang Zuo chapitre 94

Chapitre 94 : Le Chevalier du Châtiment Long Hao Chen (4)

Le cinquième grade était fondamentalement différent du sommet du quatrième grade ! S’il n’avait pas utilisé autant de compétences formidables, compté sur ses talents innés le rendant capable de dépasser naturellement la vitesse et l’intuition d’un chevalier ordinaire et eu ses capacités de Chevalier du Châtiment, il n’aurait jamais pu gagner. Étonnamment, alors qu’il battait son adversaire, il avait fait en sorte de ne pas le blesser.

« J’ai perdu. J’ai vraiment perdu !? » Le chevalier #4 s’assit abasourdi sur le sol, le visage blême. Même en étant un Chevalier Terrestre, il n’avait pas pu faire partie du top dix de cette Sélection de Chasse aux Démons. En conséquences, il n’allait pas pouvoir faire partie d’une Escouade de Chasse aux Démons. Il avait déjà atteint l’âge limite de la compétition et n’allait pas pouvoir participer à la prochaine. En un instant, cette défaite l’avait privé de la possibilité de faire partie des membres clés du Temple des Chevaliers.

Quand Long Hao Chen entendit les mots « j’ai perdu », il avait déjà écarté ses deux épées et était en train de marcher silencieusement jusqu’au bord de l’arène pour récupérer son Bouclier Radiant. Il avait peut-être gagné ce combat, mais pas facilement. La pression que le chevalier #4 lui avait fait subir était énorme.

« Non––––, je ne peux pas accepter ça et je ne l’accepterai pas ! » Le chevalier se leva soudainement, les yeux rouges, et se tourna vers Long Hao Chen. « Je n’ai même pas invoqué ma monture et je ne suis pas non plus en armure. Mon armure est un équipement spirituel. Alors comment pourrais-tu m’égaler ? Comment ? Arbitre, je n’accepte pas ceci, je veux un nouveau match. »

L’arbitre le regarda froidement et se positionna entre lui et Long Hao Chen. Il lui dit avec indifférence, « Tu as perdu. »

L’autre dit désespérément : « Je n’ai pas perdu. Comment pourrais-je perdre contre un gamin au quatrième grade ? »

Une voix âgée se fit entendre depuis l’estrade, remplie de colère, « Quels sont les Dix Principes d’un Chevalier ? »

#4 se redressa. Ces règles étaient quelque chose que tous les chevaliers apprenaient depuis leur plus jeune âge et il répondit presque inconsciemment : « Modestie, honnêteté, compassion, courage, équité, sacrifice, honneur, persévérance, humilité, justice. »

La même voix reprit plus bas : « Alors où sont ton honnêteté et ton humilité ? Plutôt que de dire que tu as perdu contre #97, tu devrais dire que tu a perdu contre toi-même. Ne pas mettre d’armure et invoquer ta monture étaient tes propres décisions. Tu ne peux même pas respecter les deux Principes d’un Chevalier les plus basiques. Tu n’es même pas fait pour être chevalier. Allez, jetez-le dehors et expulsez-le du Temple des Chevaliers. »

#4 frissonna violemment et pâlit en un instant. Que voulait dire l’expulsion du Temple des Chevaliers ? Qu’une personne n’était plus membre du Temple des Chevaliers. Au même moment, le chevalier réalisa également à qui appartenait cette voix âgée. Même les trois aînés les plus hauts placés du Temple des Chevaliers devaient être extrêmement polis devant cette personne.

Un bruit sourd résonna alors que #4 s’agenouillait sur le sol. Tourné vers l’estrade, il dit d’une voix tremblante : « Aîné Chevalier Saint, j’ai mal agi. je connais les torts que j’ai commis. Je vous en prie, donnez-moi une autre chance. Je ne referai pas la même erreur. »

Le Chevalier Saint parla lentement : « Le fait que tu sois devenu un Chevalier Terrestre avant 25 ans montre qu’il est évident que ton talent inné est très bon. Cependant, tu devrais aussi savoir que ce que met en avant notre Temple n’est pas le niveau mais la personnalité. En tant que membre d’un des Six Grands Temples, si un chevalier d’une Escouade de Chasse aux Démons ne peut pas se conformer aux Dix Principes d’un Chevalier, il ne peut qu’amener de la honte à l’honneur du Temple des Chevaliers. Dites-moi, qu’est-ce que l’honneur ? »

Tous les chevaliers du stade se levèrent comme un seul homme et crièrent à l’unisson, « L’honneur est la vie. »

L’Aîné Chevalier Saint dit calmement, « #4, tu l’as entendu. L’honneur est la vie. Possèdes-tu toujours l’honneur d’un chevalier. »

#4 trembla violemment. Cependant, agenouillé là, il ne pouvait pas dire un seul mot. Il savait que la colère de l’Aîné Chevalier Saint avait été éveillée.

« Aîné Chevalier Saint. » À cet instant, une voix claire résonna. La cible des regards du public changea.

Celui qui avait parlé était justement Long Hao Chen. Il serra sa main droite et la plaça devant son cœur pour saluer respectueusement en direction de l’estrade avec un salut de chevalier.

« Parle. » La voix du Chevalier Saint était douce et ne dissimulait absolument pas l’affection qu’il avait envers Long Hao Chen.

Ce dernier jeta un regard à #4 qu était toujours agenouillé non loin de lui puis dit respectueusement : « Aîné Chevalier Saint, quand j’étais très jeune, ma mère m’a dit « personne n’est parfait ». L’esprit du chevalier #4 est juste un peu instable pour l’instant à cause de sa défaite. Son arrogance était en effet une erreur. Cependant, je pense qu’il est un peu injuste que sa vie doive complètement changer juste à cause de cela. Le développement de la personnalité et la maturité sont liés et il ne peut pas en être totalement tenu responsable. S’il vous plaît, donnez-lui une autre chance. Après avoir appris grâce à cela, je crois qu’il se corrigera. »

En entendant les paroles de Long Hao Chen, le chevalier #4 leva la tête et tourna le regard vers lui, stupéfait. Un éclat étrange était visible dans ses yeux.

L’estrade fut soudain silencieuse et tous les spectateurs ramenèrent leur attention sur celle-ci. Après tout, un génie comme le chevalier #4 qui avait atteint le cinquième grade avant 25 ans était aussi extrêmement rare dans le Temple des Chevaliers.

Au bout d’un moment,on entendit l’Aîné Chevalier Saint soupirer depuis l’estrade. « Très bien. Puisque tu l’as demandé, je vais lui donner une chance. Écoute attentivement, #4. Si tu veux rester dans le Temple des Chevaliers, alors tu es à partir de maintenant l’escorte de #97 (Tr : une sorte d’écuyer, disons). Si tu peux mener à bien ton devoir jusqu’à la prochaine Sélection de Chasse aux Démons, alors je t’autoriserai à revenir dans le Temple des Chevaliers. »

#4 eut d’abord l’air perdu puis se réjouit de cette bonne nouvelle, « Je remercie infiniment l’Aîné Chevalier Saint pour m’avoir donné une autre chance. » Après avoir dit cela, il se leva et se tourna vers Long Hao Chen. Une lutte intérieure fut visible quelques instants dans ses yeux puis on entendit un bruit sourd alors qu’il posait un genou à terre devant l’adolescent, « Maître, moi, Han Yu, obéirai à vos ordres. Je ne connais toujours pas votre nom. »

Long Hao Chen ne savait pas s’il fallait rire ou pleurer et dit, « Ce-c’est… »

« Son nom est Long Hao Chen. » Une voix froide se fit entendre depuis les gradins. Long Hao Chen se tourna vers sa provenance et c’était justement Professeur Ye Hua qui avait parlé.

Han Yu dit avec respect : « Que le Dieu de Lumière en soit témoin, moi, Han Yu, vais dorénavant servir Long Hao Chen comme mon maître pour cinq ans. L’honneur de mon maître est mon honneur. Si je brise ce serment, alors puissent les dieux me punir. »

Long Hao Chen était toujours très sérieux et réfléchi durant les combats mais il n’avait au final que quatorze ans. Confronté à ce genre de choses, il rougit immédiatement et dit avec hâte : « Lève-toi vite. » Il tendit en même temps un bras pour aider Han Yu à se relever.

Celui-ci dit, la voix remplie de respect, « Maître, je dois encore m’occuper de quelques affaires chez moi. Je vais rentrer m’en occuper et je reviendrai chercher mon maître demain. À partir d’aujourd’hui, je vous suivrai. »

Après ce retournement de situation, il n’y avait plus aucune trace de fierté sur son visage. Néanmoins, ses yeux dévoilaient toujours un peu de colère mais, après avoir repensé au fait qu’il avait failli être expulsé du Temple des Chevaliers, il surmonta enfin sa réticence et partit après avoir salué Long Hao Chen. Il était peut-être arrogant mais aussi hautement ambitieux. S’il était expulsé, comment pourrait-il atteindre son objectif ?

Bien que l’adolescent ne comprenne pas entièrement la situation, il devait y avoir une raison pour que Ye Hua le laisse accepter. Après s’être entouré d’un [Manteau Sacré], il retourna dans les gradins.

« Petit Frère, tu as été tellement génial. » Li Xin se précipita vers lui et le serra dans ses bras. Les visages des autres participants qui regardaient Long Hao Chen montraient de la peur.

Dans ces combats en un contre un, les Chevaliers du Châtiment étaient clairement supérieurs aux Chevaliers Gardiens. Même si Han Yu avait au final perdu à cause de sa fierté, il ne fallait pas oublier que la dernière série de compétences offensives de Long Hao Chen ne lui avait donné aucune chance de réagir. Était-ce quelque chose qu’un Chevalier du Châtiment ordinaire pouvait accomplir ? Cette force soudaine et explosive, particulièrement cette dernière combinaison de compétences avec l’[Épée Sainte], était la véritable raison de la victoire de Long Hao Chen. Même un chevalier au cinquième grade n’avait pas pu bloquer son attaque !

Chapitre précédent   Sommaire   Chapitre suivant

Publicités

4 réflexions sur “Shen Yin Wang Zuo chapitre 94

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s