Shen Yin Wang Zuo chapitre 95

Chapitre 95 : En fait, je suis vraiment très laid (1)

Ye Hua regarda Long Hao Chen et lui dit en reniflant, « Gamin puant, donc c’était tes origines. »

Long Hao Chen baissa la tête, « Professeur, je… »

Ye Hua bougea les mains et dit, « Pas besoin de me le dire. En fait, quand ce gros lard de Nalan m’a laissé t’enseigner, je savais déjà que tu avais des origines spéciales sinon comment aurais-tu pu atteindre un tel niveau de cultivation à un si jeune âge ? Est-ce que c’est ton père ? »

Long Hao Chen acquiesça.

Ye Hua lui tapota l’épaule, « Pas besoin de trop y penser, je ne te le reproche pas. Et puis tu n’as vraiment pas eu de chance pour devoir affronter un Chevalier Terrestre dans ce match. Même si tu as gagné, ton secret a été exposé. »

Long Hao Chen jeta un regard inquiet à son professeur. L’esprit confus, il s’approcha de son oreille et lui dit quelque chose très bas.

Ye Hua écarquilla instantanément les yeux et regarda Long Hao Chen, stupéfait.

Long Hao Chen hocha la tête dans sa direction.

Le visage glacial de Ye Hua se fendit d’un sourire encore plus laid que celui de quelqu’un en train de pleurer et l’homme fit un signe de main approbateur en direction de son disciple.

« Professeur, qu’est-ce qu’une escorte ? » demanda Long Hao Chen d’une voix remplie de curiosité.

Ye Hua répondit, « Tu as gagné quelque chose de très utile. Une escorte est comme les assistants d’un mage. La seule différence est que l’escorte peut être considéré comme un serviteur plutôt que comme un partenaire ordinaire. Le fait qu’il ait juré un serment signifie que si tu te retrouves dans une situation dangereuse, il n’aura pas d’autre choix que de risquer sa vie à tes côtés. C’est comme un bouclier humain. Selon les règles des Escouades de Chasse aux Démons, les écuyers ne sont normalement pas autorisés mais les escortes sont une exception. Si un chevalier est un Chevalier du Châtiment, il est autorisé à avoir un Chevalier Gardien en entraînement comme escorte. C’est parce que, pour les Escouades de Chasse aux Démons, les Chevaliers Gardiens sont extrêmement utiles. »

« Le souci est que presque aucun chevalier ne veut devenir l’escorte d’un autre. Par conséquent, on peut dire que tu as récupéré un trésor. Et cette escorte est en plus un chevalier au cinquième grade ! Quand tu entreras dans une escouade, il sera très utile à long terme. De plus, pour avoir atteint le cinquième grade avant 25 ans, il ne peut pas avoir des origines ordinaires. »

Long Hao Chen se frotta la tête et dit, « Mais son niveau de cultivation est plus élevé que le mien, peut-être qu’il n’acceptera pas cela. »

Ye Hua eut un sourire mystérieux, « Tu dédaignes le serment d’une escorte. Peu importe sa fierté, sous ce serment, tu seras tout pour lui, son maître. Même si intérieurement il ne l’accepte pas, toutes ses pensées devront être dirigées vers ton intérêt. »

« Professeur, je vais rentrer en premier. J’ai déjà entièrement récupéré et puis je dois me reposer pour le match de demain. » Long Hao Chen n’avait pas oublié la promesse qu’il avait faite à Cai’er et maintenant que son combat était terminé, il voulait la remplir aussi vite que possible.

Ye Hua hocha la tête et donna son accord, « Va. Mais ne te précipites pas, tu n’auras pas besoin de participer au combat de demain. »

« Huh ? » Long Hao Chen le regarda, abasourdi.

À côté, Li Xin souriait, « Idiot de frère, as-tu oublié la place vacante ? Si personne d’autre que toi ne bat un chevalier au cinquième grade aujourd’hui, comment pourrait-elle t’échapper ? »

Long Hao Chen réalisa soudain que maintenant qu’il avait vaincu Han Yu, il devrait pouvoir saisir cette place vacante !

Si la compétition était le seul problème, il ne s’en serait pas particulièrement réjoui parce qu’il espérait augmenter son expérience au combat contre des adversaires puissants tout en éveillant son potentiel.

Néanmoins, ce dernier jour avait été différent. Il était en effet sur le point de liquéfier son énergie spirituelle après avoir découvert comment l’[Emmagasinement de Puissance] pouvait être utilisé comme méthode d’entraînement. Dans de telles circonstances, ce dont il avait le plus besoin était de temps pour s’entraîner en paix.

Une fois sorti du Stade, Long Hao Chen marcha à toute vitesse vers là où se trouvait Cai’er. De loin, il la vit, debout et immobile. Elle se tenait au même endroit qu’avant depuis un long moment, telle une sculpture, et portait les même vêtements que les fois précédentes.

Le soleil éclairait son corps et sous ses rayons chauds, les cheveux violets de la jeune fille semblaient avoir gagné un éclat cristallin.

« Cai’er. » appela Long Hao Chen tout en courant vers elle le plus vite qu’il pouvait.

Dès qu’elle entendit sa voix, Cai’er fut secouée mais quand elle le sentit approcher, un frisson intense se répandit à travers tout son corps.

« Cai’er, que se passe-t-il ? » étonné, Long Hao Chen s’était soudain arrêté.

La voix de Cai’er n’était pas froide du tout, « Tu es blessé ? Qui t’a blessé ? » Tout en parlant, elle leva la main et prit instinctivement celle de Long Hao Chen.

Celui-ci eut l’air curieux, « Comment sais-tu que je suis blessé ? »

Cai’er lui répondit, « Je l’ai entendu. Même si je ne peux pas voir, mon ouïe est bien supérieure à la normale. Tu ne respires pas normalement, donc il est clair que tu as été blessé. » À ce moment, le frisson qui parcourait son corps s’était apaisé donc elle lâcha la main de Long Hao Chen.

Long Hao Chen gloussa, « Ce n’est rien. Je participe à la Sélection de Chasse aux Démons de l’Alliance et aujourd’hui, j’ai rencontré un adversaire puissant et j’ai donc reçu quelques blessures mineures mais rien de sérieux. En plus, j’ai gagné. C’est vrai que je ne te l’ai pas encore dit mais je suis un chevalier. J’ai eu un bon combat aujourd’hui et puisqu’il y aura une place vacante demain, je dois probablement déjà faire partie des dix premiers. »

« Mh. » marmonna Cai’er en hochant la tête alors que son corps avait arrêté de frissonner.

« Allons-y, je te ramène. » Cette fois, c’est Long Hao Chen qui prit l’initiative de saisir sa petite main et la tira doucement en direction de son hôtel.

Les deux jeunes marchèrent lentement. Tout était très silencieux et Long Hao Chen avançait comme un petit enfant qui venait tout juste d’apprendre à marcher. Quand le soleil passa sur leurs corps, une chaleur agréable les remplit et leurs cœurs s’accélérèrent.

Cependant, peu importe à quel point ils étaient lents, leur trajet allait inévitablement se terminer.

À l’instant où leurs pas s’arrêtèrent, un changement apparut chez Long Hao Chen : il était réticent intérieurement de se séparer d’elle. Après la chaleur ressentie quand il tenait sa main, il ne voulait pas la laisser partir.

« Repose-toi quand tu seras rentré. Je t’attendrai demain. » dit doucement Cai’er.

« D’accord. Je te promets de venir tôt demain. Je prendrai la place vacante donc je pourrai arriver en premier et t’attendre. »

Son cœur ne pouvait supporter d’être séparé d’elle, « Vas-y, j’attendrai que tu sois entrée pour partir. »

Mais Cai’er secoua la tête et dit, « Je veux entendre le bruit de tes pas quand tu pars, est-ce que ça te va ? »

Long Hao Chen ne savait pas pourquoi mais, à chaque fois qu’il voyait ces yeux vides, il était incapable de lui refuser quoi que ce soit, « D’accord, mais sois prudente quand tu rentres, ça marche ? »

« N’essaie pas de prendre des risques comme ceux d’aujourd’hui dans tes matchs futurs. » ajouta soudain Cai’er.

Long Hao Chen eut un petit rire, « Je ne prends pas de risques, je suis prudent. Si je ne fais pas de mon mieux pour devenir plus puissant, qui sera là pour te protéger ? » À ce stade, il pouvait sentir que son cœur battait beaucoup plus rapidement. Il n’osa pas rester plus longtemps et quitta Cai’er en courant.

Alors qu’elle écoutait le son de ses pas qui s’éloignaient, le visage de Cai’er devint à nouveau glacial, « Il a été blessé. Heureusement, ce n’est rien de sérieux. » Une intense envie de tuer jaillit soudain de son corps.

Chapitre précédent   Sommaire   Chapitre suivant

Publicités

4 réflexions sur “Shen Yin Wang Zuo chapitre 95

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s