Shen Yin Wang Zuo chapitre 98

Chapitre 98 : En fait, je suis vraiment très laid (4)

« Il faut fêter ça. Ce soir, je vous invite à un bon repas. » dit Ye Hua d’une voix douce en entrant. Il était de bonne humeur : Long Hao Chen était dans le top dix et son objectif était atteint. En réalité, il ne s’était pas attendu à ce que Li Xin atteigne également le top dix. Pour le Temple des Chevaliers de la Cité d’Hao Yue, c’était un exploit énorme !

Beaucoup d’autres personnes étaient excitées. À part le Temple des Guerriers, tous les temples avaient déjà désigné leur top dix.

Lin Xin, en train de boire du vin rouge dans un hôtel luxueux, était extrêmement heureux. En goûtant l’arôme fort mais amer, il se mit à ressentir un désir intense.

La veille, il avait intimidé tous les autres mages concurrents avec son spectacle surnaturel. Durant le quatrième tour, il y avait au total 16 participants. Il y eut donc des combats pour entrer dans le top dix et d’autres ensuite pour combler les places restantes

Les premiers combats de la journée allaient déterminer les huit premiers. L’adversaire de Lin Xin abandonna sans la moindre hésitation. Après tout, il avait toujours des matchs pour les deux places restantes du top dix. Qui voudrait combattre quelqu’un avec un tel contrôle magique ? Ainsi, Lin Xin entra dans le top dix sans combattre et se qualifia donc pour devenir un membre d’une des futures Escouades de Chasse aux Démons.

Le chauve était également excité. À cause de son apparition, le Temple des Prêtres avait été dans le chaos durant ces préliminaires et on voulut établir de nouvelles règles. Mais au final, le tournoi avait commencé et les règles ne purent pas être changées. Par conséquent, en comptant sur sa démonstration de force et de violence, ce chauve a non seulement fini dans le top dix mais, vu que les concurrents du Temple des Prêtres n’étaient pas nombreux, il avait même atteint les trois premiers. Et dans ce genre de circonstances, personne ne put se battre avec lui pour la première place.

Le cinquième jour des préliminaires, l’atmosphère du Grand Stade de l’Alliance s’était détendue. À part le Temple des Guerriers, tous les temples avaient déjà désigné leur top dix. Le reste des combats était pour déterminer l’ordre de classement. Un bon classement n’apportait pas seulement une gloire supplémentaire : certains concurrents étaient récompensés en fonction de leur rang en plus de sommes d’argent variables. La récompense pour le top trois était un équipement spirituel. C’était quelque chose que l’Alliance des Temples faisait pour encourager les Escouades de Chasse aux Démons à compléter des missions. S’ils recevaient une bonne récompense, comment pourraient-ils se relâcher au moment des missions ?

Dans les gradins du Stade des Chevaliers, les concurrents semblaient froids et sombres. Il ne restait plus que dix personnes et en incluant leurs instructeurs, cela ne faisait même pas vingt personnes.

La meilleure récolte de cette Sélection de Chasse aux Démons n’était pas celle de l’une des cités principales mais celle de la méconnue Cité d’Hao Yue. Le petit Hall d’Hao Yue avait étonnamment donné naissance à deux jeunes exceptionnels qui étaient entrés dans le top dix. C’était quelque chose qui n’était jamais arrivé auparavant dans la longue et glorieuse histoire du Hall des Chevaliers d’Hao Yue. Par conséquent, même le froid Ye Hua était beaucoup plus animé que d’ordinaire.

« Tu n’as pas à prendre le reste de la compétition très au sérieux. La finale sera après tout beaucoup plus importante. Il vaut mieux que tu restes en forme. »

Voyant Ye Hua bouger la tête mécaniquement en rythme avec ses conseils, Li Xin, qui était auparavant remplie d’esprit combatif, ne put s’empêcher d’éclater de rire. Pour elle, entrer dans le top dix et avoir la possibilité de devenir un membre d’une Escouade de Chasse aux Démons était déjà le plus grand exploit auquel elle pouvait s’attendre. Cela signifiait que dans le futur, elle aurait la possibilité de devenir haut-placée dans le Temple des Chevaliers. Cela voulait également dire qu’elle allait pouvoir atteindre les plus hautes sphères du monde des chevaliers. Elle ne pensait pas du tout à augmenter son classement en plus de ça.

Long Hao Chen était silencieux et regardait son professeur. Il réfléchit longtemps avant de dire, « Professeur, si je dois affronter cet homme, je me battrai contre lui avec tout ce que j’ai. »

Ye Hua n’eut pas l’air convaincu, « Est-ce vraiment nécessaire ? »

Long Hao Chen acquiesça sans hésitation et répondit, « Professeur, combattre un adversaire extrêmement puissant augmentera encore plus mon potentiel. Le combat contre Han Yu m’a été très bénéfique. »

Ye Hua marmonna dans sa barbe avec hésitation avant de dire, « D’accord, d’accord, puisque c’est ta propre décision je ne t’arrêterai pas mais tu devrais évaluer tes capacités et agir en conséquences. Tu auras l’occasion de te battre contre d’autres adversaires puissants durant la finale, après tout. »

« Mh. » grogna Long Hao Chen. Ce qu’il n’avait pas dit à Ye Hua était qu’il se rapprochait de plus en plus du cinquième grade et qu’actuellement, ce dont il avait le plus besoin était d’une occasion d’augmenter son potentiel à travers des combats. Combattre sans interruption allait stimuler ses sens et lui donner l’occasion de franchir le dernier engorgement.

Long Xing Yu était actuellement le plus fort Chevalier du Châtiment de l’Alliance et même s’il n’avait enseigné à Long Hao Chen que deux ans, il avait transmis à son fils l’équivalent d’une vie entière d’expérience en tant que chevalier. Parmi les choses les plus importantes qu’il lui avait dites, le fait qu’à chaque fois qu’il rencontrait un engorgement, combattre des adversaires plus forts que lui était la meilleure façon de le franchir y était en bonne place.

Les mots du père de Long Hao Chen étaient profondément gravés dans son esprit ; les combats étaient une sorte de test. À chaque fois qu’il affrontait un ennemi puissant, son énergie spirituelle augmentait démesurément et il augmentait sa maîtrise de ses capacités et leur compréhension. De plus, défier sans cesse des experts ne pouvait que renforcer sa détermination.

À ce moment, le tirage au sort des adversaires avait déjà commencé. Le regard de Long Hao Chen était concentré sur les trois chevalier assis au premier rang. Il s’assit en respirant lentement et profondément, le regard aussi ferme qu’un roc. Les autres concurrents priaient pour ne pas tomber sur un adversaire au cinquième grade mais lui souhaitait pouvoir affronter ces experts.

« #1, #97. » Dans l’air, deux gigantesques nombres devinrent visibles. Durant la seconde où ils apparurent, Long Hao Chen écarquilla les yeux. Avec un shua, il se leva. En une fraction de seconde, il ne resta plus rien de son air doux et gentil, il était devenu extrêmement sérieux.

Ces deux nombres étaient apparus devant eux. Un autre expert du cinquième grade.

Les autres chevaliers qui avaient réussi à rester ne manquaient ni de volonté ni de persévérance mais ceux au quatrième grade étaient maintenant en train de jeter à Long Hao Chen des regards incrédules.

Pour affronter deux adversaires au cinquième grade d’affilée, il n’avait vraiment pas de chance…

Au premier rang, un jeune se leva lentement. Il se tourna lentement et regarda Long Hao Chen. Le chevalier #1 était justement le jeune vêtu de noir qui avait lancé un regard provocateur à Long Hao Chen quelques jours plus tôt. Il était le premier concurrent à avoir réalisé la menace que posait l’adolescent.

Les deux échangèrent un regard et se concentrèrent l’un sur l’autre.

#1 fit un geste vers Long Hao Chen avant de se diriger à grands pas vers le stade. Il émettait des fluctuations d’énergie spirituelle intimidantes à chaque pas.

À cet instant, Ye Hua n’embêta pas Long Hao Chen plus longtemps avec ses avertissements. Il ne voulait pas que son humeur influence l’adolescent. Il avait immédiatement vu sur le visage du jeune homme une détermination inébranlable. Même durant son combat contre Han Yu, un esprit combatif aussi intense n’était pas apparu.

Dans un coin du stade se tenait calmement Han Yu. Il était arrivé tôt le matin. Peu importe à quel point il y était réticent, il savait au fond qu’il ne pouvait rien faire pour changer sa destinée pour les cinq prochaines années. À la place, il souhaitait que Long Hao Chen batte son adversaire et il voulait le voir, Après tout ce que Grand-père a dit sur ce génie de quatorze ans, voyons quel genre de talent il a vraiment.

Long Hao Chen marcha dans l’arène sans se presser et même s’il n’était pas très robuste, ses pas étaient fermes. À chaque pas, il devenait de plus en plus imposant. Son regard était perçant et devint féroce quand il tomba sur ce jeune qui était déjà au milieu du terra.

« As-tu une monture ? » demanda calmement le jeune en noir.

Long Hao Chen secoua la tête et lui dit la vérité, « Pour le moment, je n’en ai pas. »

Le jeune hocha la tête et répondit, « Très bien, alors nous combattrons sans invoquer de montures. Faisons un combat équitable. »

Quand ce jeune vêtu de noir prononça les mêmes mots que Han Yu, Long Hao Chen sentit que ce n’était pas de l’arrogance mais de la confiance en soi.

Chapitre précédent   Sommaire   Chapitre suivant

Publicités

Une réflexion sur “Shen Yin Wang Zuo chapitre 98

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s