Shen Yin Wang Zuo chapitre 104

Chapitre 104 : La Sainte Fille de Samsara (1)

Yang Wenzhao commença à avoir du mal à respirer et sa voix devint de plus en plus rauque. Jusqu’à ce jour, il ne s’était jamais senti aussi proche de la mort.

Elle était venue pour lui, pour Long Hao Chen.

La dernière attaque de Cai’er transperça le côté droit de son torse, ce qui lui laissa une trace d’espoir parce qu’elle n’avait pas visé le milieu. Si elle l’avait fait, alors elle aurait complètement détruit le Foyer Spirituel d’Étoile Marine et si elle avait visé à gauche, alors il aurait simplement été mort.

Comment une assassin aussi compétente pourrait-elle manquer sa cible ? Elle était juste clémente envers son adversaire.

Sentant son aura meurtrière, Yang Wenzhao eut un sourire amer, « Les Six Temples ne sont au départ qu’une seule et même entité et pourtant…tu… »

Cai’er joua avec sa dague et instantanément, Yang Wenzhao se tut.

« Donc tu sais que les Six Grands Temples ne sont qu’une seule entité ? Alors pourquoi as-tu blessé gravement quelqu’un qui faisait partie du même temple que toi ? »

Tout le monde avait peur de la mort, surtout les génies.

Yang Wenzhao essaya, avec difficulté, de s’expliquer, « C’est lui qui a commencé en utilisant la compétence [Sacrifice] et puis, de toute façon, c’est juste une compétition. »

Cai’er répondit froidement, « Je m’en fiche ; quoi qu’il en soit, tu es celui qui l’a blessé. S’il n’y avait pas cette compétition, tu serais déjà un cadavre à l’heure qu’il est. »

À cet instant, son oreille bougea légèrement et elle recula, ressortant sa dague de son adversaire. Immédiatement, du sang jaillit du torse de Yang Wenzhao mais, avec sa vitesse stupéfiante, Cai’er ne fut même pas touchée par le sang.

Son ombre scintilla et l’instant suivant, elle avait disparu dans la nuit avec sa canne bleue.

Yang Wenzhao essaya de se forcer à se soigner. Il avait l’air extrêmement faible et son corps était toujours adossé au mur et glissait lentement. Au fond de lui, il ne lui en voulait pas vraiment et se sentait surtout impuissant. Il ne put s’empêcher de penser qu’il venait simplement d’éviter un désastre encore plus grand. Peut-être que même avec sa monture, il n’aurait pas pu égaler cette assassin.

Par chance, l’[Armure Spirituelle Étoilée] avait bloqué la grande majorité des attaques mais son Foyer Spirituel des Mille Frappes avait tout de même laissé des dizaines de blessures, des coupures de plusieurs centimètres de long, et il était en outre sévèrement blessé à la poitrine. Il se sentait déjà étourdi à cause de la grande quantité de sang qu’il avait perdu.

Revenant graduellement à lui, Long Hao Chen ouvrit les yeux avec difficulté. Il avait la gorge asséchée, comme s’il était à l’intérieur d’un four. Il ressentait une chaleur torride de la tête aux pieds.

Après avoir eu du mal pendant quelques instants, Long Hao Chen sentit enfin que toute la douleur de son corps avait disparu. En regardant les alentours avec difficulté, il découvrit à sa stupéfaction qu’il ne lui restait pas une seule goutte d’énergie spirituelle interne et que, comme avant, le Foyer Spirituel Saint flottait immobile dans son torse. Toutefois, son éclat avait diminué.

Quelle compétence coûteuse que ce [Sacrifice] ! Il n’avait duré que dix secondes mais l’avait affaibli autant. Heureusement, il n’y avait pas de dégâts à ses organes internes et il sentait qu’une légère aura sacrée se faisait absorber par son corps.

Il ne le savait pas mais c’était l’effet du [Soin Divin], une compétence de soin utilisée par les experts du septième grade qui agissait sur ses organes internes et l’empêchait d’avoir des séquelles graves. Même s’il était actuellement affaibli, il ne restait plus aucune blessure sur son corps !

C’était aussi grâce à son corps de Scion de Lumière, le fait qu’il possédait l’énergie spirituelle de lumière la plus pure possible. Bien que la consommation du [Sacrifice] soit terrifiante, grâce à la pureté de son énergie spirituelle interne, elle n’a fait qu’éveiller son potentiel et embraser ses sens. C’était aussi l’une des raisons pour lesquelles Long Xing Yu avait osé inclure cette compétence parmi celles débloquées au cinquième grade. Il l’avait au départ préparée pour que son fils l’utilise s’il se retrouvait dans une situation extrêmement dangereuse. Toutefois, il ne s’attendait certainement pas à ce que, alors que son énergie spirituelle était sur le point de se liquéfier durant le combat contre Yang Wenzhao, Long Hao Chen fasse un effort aussi grand. En réalité, le sceau des compétences du cinquième grade de l’Anneau d’Héritage se débloquait lors de la percée donc il avait réussi à utiliser cette compétence même en n’étant qu’au quatrième grade de cultivation. S’il n’y avait pas eu le [Soin Divin], il aurait dû rester au lit pendant un mois entier.

Alors qu’il reprenait conscience, la douleur que ressentait Long Hao Chen s’évanouit petit à petit. Il pouvait vaguement sentir qu’à l’intérieur de son Foyer Spirituel Saint, une sorte d’énergie spirituelle autonome s’accumulait. Il n’avait aucune idée de la façon dont il devait contrôler cette énergie spirituelle mais il pouvait sentir qu’elle n’avait pas entièrement disparu de son corps. Le rétablissement de son énergie spirituelle n’était plus qu’une question de temps maintenant.

Un sourire se dessina aux coins des lèvres de Long Hao Chen ; même s’il avait perdu son combat contre Yang Wenzhao, il était toujours insouciant. L’adolescent était convaincu qu’après cette épreuve, quand son énergie spirituelle sera restaurée, il atteindra le cinquième grade.

Yang Wenzhao était un adversaire extrêmement puissant. Il avait même un foyer spirituel et un offensif en plus de ça. Dans cette situation de combat en un contre un, son Foyer Spirituel d’Étoile Marine était évidemment bien plus utile que le Foyer Spirituel Saint de Long Hao Chen.

Père avait raison, la meilleure méthode de progression pour un Chevalier du Châtiment est de passer par d’innombrables batailles, de sentir et comprendre tout au beau milieu du combat. Au début du prochain stade de la Sélection de Chasse aux Démons, je devrais avoir complètement récupéré. D’après le décompte des jours, il devrait rester encore trois jours de préliminaires pour les Six Grands Temples parce qu’il reste encore beaucoup de gens du côté du Temple des Guerriers.

Après les préliminaires, on aura trois jours de repos donc cela fait un total de six jours de repos. Ça devrait être assez pour que je récupère complètement. Le mieux serait que j’atteigne le cinquième grade d’ici là. Même si Hao Yue n’est pas là en ce moment, ça ne veut pas dire que je ne pourrai pas bien me classer durant les finales.

Cette compétition me sera très bénéfique mais pourquoi est-ce que j’ai l’impression d’avoir oublié quelque chose d’encore plus important ?

Soudain, le sourire de Long Hao Chen se figea. Il écarquilla les yeux, pâlit et changea complètement d’attitude.

Cai’er, Cai’er…

Long Hao Chen avait l’impression d’avoir reçu un coup dans la poitrine et il essaya de se forcer à s’asseoir.

Ce changement de position le fit souffrir de manière si intense qu’il n’y arriva pas.

Bon sang, j’ai raté notre rendez-vous. J’étais trop concentré sur le combat et sur mon adversaire. J’ai raté notre rendez-vous, je l’ai raté…

Extrêmement anxieux, l’adolescent se força à se lever. Il avait l’air troublé et avait perdu tout son calme. Dans son esprit, il n’y avait que cette canne bleue qui tapait doucement le sol en accompagnant une délicate silhouette.

Elle m’attend et m’a attendu depuis longtemps, pendant si longtemps, je devrais…

Long Hao Chen se gifla et convulsa ensuite de douleur. Ayant du mal à se tenir debout, il dut s’appuyer contre le mur pour arriver jusqu’à la porte.

Je dois la trouver, je dois la trouver. C’était à cet instant la seule idée qu’il avait en tête.

La nuit était déjà bien avancée. Alors qu’il trébuchait en dehors de l’hôtel, Long Hao Chen pouvait sentir la morsure du vent qui soufflait sur son visage. Son énergie spirituelle interne était complètement épuisée donc elle ne pouvait pas du tout le protéger. Par chance, la cultivation de son énergie spirituelle externe avait rendu son corps robuste donc même si cette sensation épuisante attaquait sans cesse ses sens, en son for intérieur, une puissante détermination dirigeait chacun des pas qu’il faisait pour s’éloigner de l’hôtel et se rapprocher de l’endroit où ils se retrouvaient tous les jours.

Les conséquences du [Sacrifice] étaient vraiment lourdes : Long Hao Chen souffrait de la tête aux pieds. Presque chaque pas le laissait couvert de sueur et lui faisait presque perdre l’équilibre. Il fut même de nombreuses fois sur le point de s’écrouler.

Heureusement, l’hôtel et leur lieu de rendez-vous étaient assez proches. Il avança lentement en trébuchant. Long Hao Chen se sentait très honteux ; oui, la compétition était importante mais quand même, comment avait-il pu rater son rendez-vous avec Cai’er ? Elle allait être très déçue.

L’adolescent avançait un pas après l’autre, sa vue était toujours trouble et le froid de la nuit attaquait son corps.

Enfin arrivé, il était enfin arrivé ! Ce court trajet lui avait pris une demi-heure. Il pouvait enfin voir l’endroit où il retrouvait Cai’er tous les jours. Le problème, c’était que la jeune fille n’était pas là. La place était vide et silencieuse.

Pong, Long Hao Chen ne parvint plus à rester debout et s’effondra. Il pouvait voir d’innombrables étoiles tourner autour de lui.

Bien sûr ! Cai’er est déjà partie…Il fait noir alors pourquoi serait-elle restée ?

Long Hao Chen eut un sourire amer. Alors qu’il se rapprochait du sol, son cœur était rempli de regrets. S’il pouvait tout recommencer, il n’y serait pas allé autant à fond lors de son combat contre Yang Wenzhao. Il ne le savait pas à ce moment-là mais il découvrit à son plus grand étonnement que pour lui, raccompagner Cai’er était déjà devenu plus important que son entraînement.

Je dois aller à l’hôtel pour la retrouver et m’excuser. Mais est-ce qu’elle me pardonnera ? Elle ne peut pas voir le chemin et elle a dû attendre si longtemps avant de finir par rentrer seule, qu’est-ce que ça a dû être douloureux. Voudra-t-elle toujours me pardonner ?

Non, je ne peux pas aller la voir. Il est déjà tard donc elle doit dormir après cette journée fatigante, maintenant. Comment pourrais-je la déranger ?

Elle attendu pendant très longtemps. Puisque c’est ainsi, je vais l’attendre ici. Je dois attendre plus longtemps qu’elle si je veux gagner son pardon.

À ce stade, Long Hao Chen avala une goulée d’air avant de se redresser lentement. Sa tête fut prise de vertiges. Il ne s’était jamais senti aussi faible auparavant. C’était une sensation absolument horrible. Il avait l’impression de pouvoir s’évanouir à tout moment.

Non, je ne peux pas m’évanouir, je dois l’attendre ici, c’est la route qu’elle prend tous les jours.

Tout en pensant ça, Long Hao Chen utilisa ses mains pour se soutenir et se lever lentement. Après s’être mis debout, il fit de son mieux pour rester droit. Il avait peur, s’il s’asseyait, de s’évanouir ou s’endormir.

Le temps s’écoula, une minute après l’autre, seconde après seconde mais Long Hao Chen resta debout au même endroit sans que ses vertiges ne cessent un seul instant. Chaque fois qu’il ne parvenait plus à soutenir son corps, il s’effondrait et réussissait à rester éveiller à cause du choc. Ensuite, il rampait à nouveau pour se remettre debout une fois de plus.

Cai’er regarda le lit de Long Hao Chen. Elle ne savait pas quoi faire : Pourquoi n’est-il plus là ? Où est-il parti ?

Après avoir infligé de sérieux dégâts à Yang Wenzhao, Cai’er était venue ici. Elle était aveugle mais ses cinq autres sens étaient extrêmement aiguisés. (Tr : j’imagine que le dernier est la perception de la magie, parce que c’est bien cinq en chinois). Dès qu’elle entra, elle sentit que Long Hao Chen n’était plus là.

Chapitre précédent   Sommaire   Chapitre suivant

Publicités

2 réflexions sur “Shen Yin Wang Zuo chapitre 104

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s