Shen Yin Wang Zuo chapitre 106

Chapitre 106 : La Sainte Fille de Samsara (3)

Les Six Grands Temples étaient liés étroitement. Tout comme le Temple des Mages et le Temple des Guerriers qui étaient extrêmement proches, les relations entre le Temple des Chevaliers et le Temple des Assassins étaient parmi les meilleures. Un assassin était après tout le meilleur partenaire possible pour un chevalier. Le chevalier était celui qui pouvait le mieux défendre l’assassin et l’assassin était celui qui pouvait avoir la meilleure puissance offensive pour le soutenir. Une lumière stable et une ombre mouvante qui se complémentaient tout en s’opposant.

Les hauts-placés du Temple des Chevaliers étaient furieux à cause de l’incident mais ils n’envoyèrent pas immédiatement de force punitive contre eux et à la place, ils relatèrent les évènements de la nuit devant le Temple des Assassins avant de les laisser enquêter minutieusement. Ainsi, au petit matin, Han Qian fit face à Ying Suifeng.

Celui-ci, qui avait gardé un visage serein tout du long, répondit calmement, « Après avoir examiné les évènements de la nuit dernière, j’ai une vague idée de leur déroulement. Je suis certain que c’est un membre de notre temple qui est intervenu. Pour cela, je m’excuse au Temple des Chevaliers au nom du Temple des Assassins. »

Tout en parlant, il se redressa calmement, se pencha légèrement vers l’avant et effectua un salut vers Han Qian.

En entendant cela, Han Qian le fusilla du regard. Il avait géré des questions militaires toute sa vie et avait risqué sa vie de nombreuses fois en se battant contre les forces des démons.

« Suifeng, était-ce vraiment quelqu’un du Temple des Assassins ? » Cette fois, Han Qian s’était adressé à lui beaucoup plus froidement et son visage était devenu très laid à regarder.

Sa relation avec Suifeng était très bonne ; il y a soixante ans, ils se battaient côte à côte car ils appartenaient à la même Escouade de Chasse aux Démons. C’était trente ans plus tôt que leurs statuts dans leurs temples respectifs avaient commencé à augmenter. Ils s’étaient mis à vieillir et avaient décidé de dissoudre leur escouade pour démarrer leurs carrières au sein de la hiérarchie des temples.

Comment pourrait-il ne pas être anxieux en entendant la reconnaissance de Ying Suifeng ? Ce genre d’acte similaire à une lutte interne pouvait être vu comme un acte de jalousie d’un des temples. Ce genre d’action pouvait bien sûr créer des plaintes et des émeutes dans l’Alliance et par conséquent affecter son prestige et son harmonie.

Ying Suifeng soupira et dit, « Puisque nous sommes les coupables, pourquoi est-ce que je le nierait ? Je t’en prie, calme-toi et écoute-moi. En réalité, ce problème est de votre faute, de la faute du Temple des Chevaliers. Laisse-moi te poser une question : celui que Yang Wenzhao a blessé durant le match d’hier était un chevalier, non ? Et Yang Wenzhao l’a gravement blessé. »

En l’écoutant, Han Qian réalisa quelque chose et son expression changea complètement, « Es-tu en train de me dire que Long Hao Chen a engagé un des assassin de votre temple ? »

Si c’était vrai, alors ce serait encore pire ! Il allait sans dire pour le Temple des Chevaliers que Yang Wenzhao était l’un des jeunes les plus exceptionnels de sa génération.Toutefois, pour Han Qian, Long Hao Chen avait plus de valeur. Bien qu’il ait perdu la veille, il avait démontré un talent incroyable et choqué ce Chevalier Saint. Il découvrait encore plus de facettes de cet enfant : il était tout simplement un destructeur de génies ! Son apparition était quelque chose qui pouvait donner honte de leurs talents aux autres génies.

Par ailleurs, il avait été convenu que son petit-fils, Han Yu, accompagne Long Hao Chen comme escorte. Si l’adolescent avait vraiment engagé un assassin pour s’occuper de Yang Wenzhao, alors même lui ne pourra plus le défendre. Une personnalité aussi démoniaque doit être punie sévèrement.

Mais rien qu’en y pensant, Han Qian blanchit d’effroi.

Cette fois, ce fut au tour de Ying Suifeng de froncer les sourcils, « Quel genre de personne est ce Long Hao Chen ? Comment peut-il causer autant d’intérêt ? Frère Han, tu sembles aussi le traiter favorablement, non ? »

Han Qian renifla et répondit avec impatience, « S’il-te-plaît, ne t’occupe pas de ça pour l’instant et dis-le-moi vite : au final, est-ce que c’est vraiment Long Hao Chen qui l’a engagé ? » Long Hao Chen pouvait être appelé l’arme secrète du Temple des Chevaliers ; les informations sur lui étaient déjà classées comme un secret majeur, surtout à cause de son jeune âge. Sa relation avec Ying Suifeng était bonne mais pour le bien du statut du Temple des Chevaliers parmi les Six Grands Temples, il ne pouvait pas révéler cette information à la légère.

Ying Suifeng secoua la tête avant de répondre, « Bien sûr que non. Comment est-ce qu’un petit gars qui a déjà perdu connaissance aurait-il pu engager un assassin ? En réalité, ça c’est passé ainsi : Long Hao Chen entretient de bonnes relations avec une membre de notre temple et la nouvelle de la façon dont il a été blessé nous est parvenue. Dès que cette membre a appris cela, elle est rentrée dans un état de fureur totale et elle a agit personnellement, sans ordre. Elle s’est introduite chez Yang Wenzhao mais elle a été indulgente et ne l’a pas réellement tué. »

En apprenant que Long Hao Chen n’avait pas engagé cet assassin, Han Qian se relaxa immédiatement mais fut tout de même exaspéré par la légèreté avec laquelle son homologue prenait cela. Énervé, il dit, « Tu parles tellement légèrement. Sais-tu qui est Yang Wenzhao ? C’est le petit-fils du vieux Yang. Sans même parler de son importance pour le Temple des Chevaliers, vu son statut, qui enverras-tu expliquer cela au vieux Yang ? »

Ying Suifeng soupira légèrement avant de dire, « Son identité est déjà quelque chose que nous examinons. Toutefois, puisque les évènements se sont déjà déroulés, ce que nous devons faire désormais est de régler cette histoire. Après tout, son foyer spirituel n’a pas été endommagé, bien qu’il ait été que légèrement blessé. Avec les capacités de soin du Temple des Chevaliers, il devrait pouvoir récupérer rapidement et sans rechute. Si les blessures sont vraiment sérieuses, nous sommes prêts à embaucher un prêtre du Temple des Prêtres au rang de maître de secte ou plus haut pour le soigner. Cela devrait indemniser en partie le Temple des Chevaliers, qu’en dis-tu ?

Han Qian était plutôt malin et il déduisit quelques faits des paroles de Ying Suifeng. Son expression changea, « Donc tu es en train de me dire que tu ne veux pas nous livrer cet assassin, n’est-ce pas ? Et tu n’as même pas prévu de la punir ? »

Ying Suifeng hocha silencieusement la tête, « Vieux Han, je suis désolé. Je suis vraiment désolé pour ça. »

Furieux, Han Qian se leva et frappa à nouveau son bureau, « Alors c’est ça l’explication que tu me donnes, Ying Suifeng ? Sais-tu quelles seront les conséquences de tes actions ? »

L’autre homme soupira une fois de plus et lui répondit, « Je le sais mais je ne peux rien faire pour ça. Même nos aînés les plus influents ne peuvent pas s’occuper d’elle. »

Han Qian renifla froidement, « Il a été gravement blessé et n’oublie pas qui est la responsable. Si nous laissons l’Alliance s’occuper de cette affaire, elle sera forcément punie. Je te conseille de régler ça en privé entre nos deux temples. »

Une étincelle passa dans les yeux de Ying Suifeng et il se dit, Cette petite fille est vraiment insouciante. Le Temple des Chevaliers n’a pas l’air de vouloir laisser passer ça si facilement. De plus, si c’était elle qui avait été blessée comme ça, j’aurais eu la même réaction. ARGH !

« Frère Han, ne t’énerve pas comme ça s’il te plaît. Je sais que cette histoire rend les choses difficiles pour toi. Je vais aller trouver cet aîné et m’excuser sincèrement auprès de lui. Nous voulons régler cette affaire en coulisses. Je n’ai qu’une seule condition.

« En coulisses ? » s’étonna Han Qian.

Ying Suifeng acquiesça et ajouta, « Je crois que tu sais ce que je veux dire par là : nous ne pouvons pas nous permettre de traiter cette personne à la légère. Je veux simplement que Frère Han me promette quelque chose. Quand nous aurons réglé ça en coulisses, je veux que tu informes tes aînés Chevaliers Divins que tout le monde doit se taire complètement ! Pour préserver les milliers d’années de relations de nos Temples, nous ne voulons absolument pas que ce sujet soit partagé à la légère. »

Han Qian le regarda. Vu le ton sérieux de Ying Suifeng, le fait que cette question soit gérée en coulisses était extrêmement important pour le Temple des Assassins.

« Très bien, je te donne ma promesse. Parle maintenant. » Même s’il ne lui avait pas promis de manière formelle, sa promesse était aussi valide qu’un serment. Parmi les Six Grands Temples, les chevaliers étaient les plus stricts au sujet de la discipline : si l’un d’entre eux brisait sa promesse, peu importe envers qui c’était, il ne serait incapable de conserver son honneur.

Ying Suifeng secoua silencieusement la tête avant de se remettre à parler, « Quel que soit le côté des Six Grands Temples, quand on développe un talent, le facteur le plus important pour déterminer le potentiel de son développement futur est l’énergie spirituelle interne innée. Dans tous les temples, ceux ayant des talents innés différents sont traités différemment. Par exemple, dans votre Temple des Chevaliers, une énergie spirituelle interne innée au-dessus de 70 est connue comme avoir un corps d’ange et au-dessus de 80 comme un corps béni des Dieux, non ? »

Han Qian sembla avoir vaguement compris quelque chose et il prit une profonde inspiration, « Tu es en train de sous-entendre que celle qui a blessé Yang Wenzhao a une énergie spirituelle interne innée au-dessus de 70 et est très jeune, n’est-ce pas ? » Un jeune âge était quelque chose qui ne pouvait pas être déterminé arbitrairement. D’après la description qu’avait fait Yang Wenzhao de son adversaire, elle n’avait pas encore dû atteindre le sixième grade.

Ying Suifeng eut un sourire amer, « Si ce n’était que ça, nous lui aurions quand même donné une punition pour le bien de la relation entre nos deux temples. Mais le fait est que dans les trois mille ans d’histoire du Temple des Assassins, une seule et unique personne a dépassé 90 d’énergie spirituelle interne innée et a obtenu un corps de Scion de Samsara. C’est l’équivalent du corps de Scion de Lumière du Temple des Chevaliers. L’importance de cette fille pour notre temple dépasse celle que vous avez pour un Chevalier Divin. N’oublie pas qu’il y a trois mille ans, notre Temple des Assassins était tout puissant. Ce Scion de Samsara a compté sur sa force formidable et son talent inné et a réussi à se débarrasser de sept dieux démons. À la fin, il a même réussi à s’occuper du premier dieu démon et a infligé des dégâts sérieux à la race des démons pendant trente ans. Pourtant, ce Scion de Samsara n’avait qu’une énergie spirituelle interne innée de 91. Quand à cette fille, c’est elle que nous avons trouvé pour succéder à cette machine à tuer de Scion de Samsara. Son énergie spirituelle interne innée est encore plus grande : elle était au départ de 93 mais après avoir hérité du foyer spirituel du Scion de Samsara précédent, elle a atteint 100 ! Selon les légendes, ce niveau correspond même à un autre titre : la Sainte Fille de Samsara, une existence qui sera un jour capable de défier le premier dieu démon ! Si on la compare à Yang Wenzhao de votre noble temple, qui est insignifiant et qui est important ? »

Les yeux de Han Qian étaient écarquillés et il répondit, complètement choqué, « Une énergie spirituelle interne innée de 100…Est-ce…est-ce que c’est vrai ? C’est…C’est… »

Ying Suifeng eut un rire amer, « Tu penses que je te duperais sur ce genre de sujet ? C’est le plus grand secret de notre temple. Pour tous nos temples tout-puissants, une fille sainte comme elle est quelque chose qui ferait pleurer de crainte et s’effondrer de terreur n’importe qui. En outre, elle a commencé son entraînement à l’âge de cinq ans, il y a neuf ans maintenant. Ses talents innés formidables se sont déjà manifestés. Elle a non seulement réussi à contrôler le Foyer Spirituel des Mille Frappes mais elle a aussi fusionné avec le foyer principal qu’utilisait le Scion de Samsara, le foyer spirituel le mieux classé du Temple des Assassins, les Six Chemins de Samsara. Tu dois connaître la puissance de ce foyer spirituel. Par conséquent, je ne peux pas vous la remettre à la légère car… »

Han Qian lui jeta un regard apathique et au bout d’un long moment, il révéla un sourire forcé, « Je comprends… »

Chapitre précédent   Sommaire   Chapitre suivant

Publicités

4 réflexions sur “Shen Yin Wang Zuo chapitre 106

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s