Shen Yin Wang Zuo chapitre 107

Chapitre 107 : Évolue, Foyer Spirituel Saint ! (1)

L’information que des gens du Temple des Assassins avaient blessé un jeune talentueux du Temple des Chevaliers pendant la Sélection de Chasse aux Démons ne pouvait pas être étouffée. En fait, l’acte était tellement ignoble qu’il affecterait les fondements mêmes des Six Grands Temples.

Cependant, contre toutes attentes, le Temple des Chevaliers resta silencieux sur le sujet. Ils ne déposèrent pas plainte auprès de l’Alliance des Temple et le Temple des Assassins fit aussi profil bas, les deux agissant comme si rien ne s’était passé. Quand les membre de comité des autres Grands Temples les questionnèrent sur le sujet, le Temple des Chevaliers et celui des Assassins donnèrent exactement la même réponse, que c’était un malentendu.

Ces deux Grands Temples étaient parvenus à un arrangement mutuel donc naturellement, les autres temples ne creusèrent pas plus profondément le sujet. Après tout, il n’y avait eu aucune perte donc tant que tout était réglé, ils n’insisteraient pas plus.

Les qualifications de la Sélection de Chasse aux Démons de cette année étaient sur le point de se conclure. La grande majorité des combats était terminée et la plupart des résultats avaient déjà été publiés. Long Hao Chen avait perdu et Yang Wenzhao avait été sérieusement blessé donc ils avaient tous les deux perdu la possibilité de continuer à concourir dans les préliminaires. Grâce aux performances exceptionnelles de Long Hao Chen lors de son match contre Yang Wenzhao, il fut classé sixième des préliminaires. Après être entré dans le top 5, Yang Wenzhao devint incapable de combattre et dû abandonner, ce qui le força à finir cinquième.

Long Hao Chen s’éveilla en s’étirant la main. Une partie de la douleur de la nuit dernière subsistait mais il se sentait beaucoup mieux.

L’adolescent se frotta les yeux et s’assit. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas dormi aussi profondément.

Cai’er. Dès qu’il reprit conscience, la première chose qui lui vint à l’esprit fut son magnifique visage. Malgré sa faiblesse la veille, le court instant où il avait regardé son visage était profondément gravé dans sa mémoire.

Est-ce que je rêvais cette nuit ? Long Hao Chen n’était pas certain que ce qui s’était passé la nuit précédente était réel, surtout vu comme il se sentait faible à ce moment-là.

« Eh ? » Quelque chose attira son attention au bord du lit. Il le toucha prudemment du bout du doigt : il semblait y avoir quelque chose d’écrit dessus.

Long Hao Chen se redressa avec précipitation et regarda cette écriture. Effectivement, quelques petits mots étaient gravés sur le côté du lit.

« Récupère bien et ne t’inquiète pas pour moi. Quand la finale de la compétition commencera, nous nous reverrons. Cai’er. »

Ce n’était pas un rêve, haha, ce n’était pas un rêve. Long Hao Chen devint immédiatement de bonne humeur après avoir découvert ce message. Il se souvenait clairement que, la nuit précédente, Cai’er lui avait dit qu’elle ne lui en voulait pas.

On ne pourra se voir que pendant la finale ? Qu’est-ce que ça veut dire ? La nuit dernière, je crois que Cai’er a utilisé son énergie spirituelle pour m’aider à récupérer. Serait-il possible qu’elle vienne également de l’un des Six Grands Temples ? Mais elle est aveugle ! À quel temple pourrait-elle appartenir ?

Il ne cessait de se poser cette question mais comment pourrait-il trouver la réponse ?

Un peu plus tard, Ye Hua et Li Xin vinrent lui rendre visite. Puisque les deux adolescents avaient perdu leurs matchs, ils pouvaient se reposer les cinq prochains jours jusqu’au début de la véritable compétition.

Ye Hua était venu pour examiner son état, particulièrement ses méridiens et ses organes internes mais il découvrit que [Sacrifice] n’avait laissé aucune blessure permanente à son corps. Ce fut un grand soulagement.

« Tu es vraiment un idiot. » jura Ye Hua de rage après son inspection alors que quelques larmes commençaient à couler sur son visage. À côté, Li Xin tira la langue mais n’osa rien dire.

Long Hao Chen baissa la tête et dit, « Professeur, je voulais simplement tester mes capacités par un vrai combat et ainsi augmenter mon potentiel. Utiliser la compétence [Sacrifice] est juste quelque chose que j’ai fait sur un coup de tête. Ne soyez pas en colère, je ne serai plus aussi impétueux à l’avenir. »

Ye Hua était furieux, « N’importe quoi. Tu crois que je suis énervé parce que tu as défié Yang Wenzhao ? Tu as tort, c’est à cause de ta stupidité. Laisse-moi te poser une question : qui est le plus fort entre toi et Yang Wenzhao ? »

Long Hao Chen le regarda d’un air déconcerté, « C’est lui bien sûr. »

Ye Hua renifla froidement, « Donc tu sais que c’est lui qui est puissant, pas vrai ? Alors pourquoi as-tu quand même décidé de l’affronter de front ? Est-ce que les tactiques que je t’ai apprises ces deux dernières années n’étaient que de la nourriture pour chien ? C’était fantastique de se battre contre lui de front, hein ? Mais est-ce que tu as pensé à ce qui se serait passé si c’était un combat contre les démons ? Et si tes adversaires étaient des démons ? Et si tu avais des camarades auprès de toi qui attendaient ton aide ? Te serais-tu battu de la même façon ? »

Cette série de questions laissa l’adolescent sans voix.

Ye Hua continua sur le même ton, « Combien de capacités t’ai-je apprises ? Oui, c’est vrai, un combat frontal augmentera ton potentiel plus efficacement, surtout si c’est contre quelqu’un de plus fort que toi. Mais si tu veux vraiment augmenter ton expérience alors tu ne dois pas considérer cela comme un match mais comme un combat à mort. Et comment se déroulent les combats à mort ? Ne me dis pas que je ne t’ai jamais appris ça ? »

Long Hao Chen baissa encore plus la tête, « Compter sur ses compétences et ses techniques pour gérer son adversaire et faire son maximum pour se préserver. »

Son professeur serra les poings, « Heureusement que tu t’en souviens. Dis-moi maintenant, es-tu un Chevalier Gardien ou un Chevalier du Châtiment au final ? »

Long Hao Chen se tut. Il ne savait pas comment répondre à la question de Ye Hua.

Celui-ci dit nonchalamment, « En termes de génie, dix personnes comme moi ne peuvent t’égaler mais en termes d’expérience, même dix personnes comme toi ne peuvent m’égaler. Laisse-moi t’aider à répondre à cette question. Quand tu as besoin d’attaquer, sois simplement un Chevalier du Châtiment et quand il faut protéger, deviens un Chevalier Gardien. Mais tu dois être prudent quand tu utilises tes capacités de Chevalier du Châtiment : tu ne dois jamais oublier ton second statut. Ton talent inné est si grand que tu peux avoir les deux spécialités mais puisque c’est le cas, il te suffit de les combiner pour exploiter pleinement tes capacités. Ne me fais plus jamais assister à des actes aussi stupides ou sinon, tu ne mérites pas d’être le disciple de Ye Hua. »

« Oui. » se dépêcha de répondre l’adolescent respectueusement. Ye Hua le grondait mais, plus important, il était inquiet. Il savait que son professeur avait peur qu’il prenne un mauvais chemin !

Après s’être lavé le visage, Long Hao Chen commença à cultiver. Même si ce matin, son corps se sentait beaucoup mieux, il devait toujours laisser son énergie spirituelle externe récupérer et les blessures sur son corps guérir. Néanmoins, comme avant, il ne lui restait pas une goutte d’énergie spirituelle interne. Son Foyer Spirituel Saint semblait quand à lui avoir retrouvé sa brillance originelle.

Il ne restait plus beaucoup de pilules de cultivation données par Lin Xin. Cette fois, Long Hao Chen n’en prit pas et s’assit simplement en tailleur, calmement, avant d’entrer dans un état méditatif où il prêta particulièrement attention aux fluctuations dans son Foyer Spirituel Saint.

Doux, profond, vaste. Ces trois sensations furent celles qu’il ressentit dès que sa conscience entra dans son foyer spirituel.

Avant, il ne pouvait sentir aucune énergie circuler dans le Foyer Spirituel Saint mais maintenant, il pouvait voir des gouttes de liquide doré.

Ces gouttelettes brillantes étaient petites mais particulièrement saisissantes au milieu de ce foyer spirituel blanc. Elles faisaient la taille de grains de riz mais ce qui surprit Long Hao Chen de façon indescriptible fut le fait que ces gouttes dorées étaient entièrement liquides.

De l’énergie spirituelle liquéfiée ?

Est-il possible qu’après avoir utilisé le [Sacrifice], j’ai accidentellement atteint le stade de la liquéfaction de l’énergie spirituelle ?

Inconsciemment, Long Hao Chen commença à cultiver selon ses méthodes d’entraînement habituelles.

Puisqu’il ne restait pas d’énergie spirituelle interne dans son corps, il mit beaucoup plus de temps avant de sentir les fluctuations de l’essence de lumière présente autour de lui. Toutefois, il ne fallait pas oublier qu’il avait un corps de Scion de Lumière et que par conséquent, son affinité avec l’élément de lumière était incomparable à celle des gens ordinaires.

La faible essence de lumière commença à entrer dans le corps de Long Hao Chen et il remarqua immédiatement qu’il n’avait pas du tout besoin de l’y forcer. L’essence semblait avoir trouvé une sorte de chemin et elle se dirigeait vers le Foyer Spirituel Saint avant de fusionner directement avec lui.

La réaction du foyer spirituel était calme : un éclat était simplement émis par son corps blanc.

En inspectant à nouveau l’intérieur de son foyer spirituel, comme il s’y attendait, Long Hao Chen découvrit que l’essence de lumière, qui avait été absorbée et convertie en une goutte de liquide doré, s’était changée en une partie du foyer spirituel.

Comme l’essence de lumière absorbée depuis l’air était très peu concentrée, on pouvait difficilement comparer ça avec une véritable goutte d’énergie spirituelle liquéfiée et par conséquent, cette goutte de la taille d’un grain de riz ne montra aucune réaction.

Toutefois, cela n’affecta absolument pas l’excitation de Long Hao Chen. Maintenant qu’il avait réellement réussi à raffiner de l’énergie spirituelle liquéfiée, la prochaine question était comment il allait la renforcer et la faire sortir de son Foyer Spirituel Saint.

À ce stade de ses réflexions, Long Hao Chen prit une Pilule de Rassemblement Spirituel, utilisée pour la cultivation. C’était le nom qu’il lui avait donné.

Dès qu’il l’eut avalée, le sang de Long Hao Chen s’excita et soudain, la réaction de son corps à l’essence de lumière présente dans l’air augmenta grandement.

La Pilule de Rassemblement Spirituel était une pilule du quatrième grade et par conséquent, il fallait avoir atteint le quatrième grade pour la prendre. Même si Long Hao Chen avait perdu son énergie spirituelle interne, son corps était toujours celui d’un Grand Chevalier du quatrième grade. Ses méridiens absorbèrent l’énergie de la pilule sans aucun rejet.

Naturellement, après avoir prit la pilule, sa vitesse d’absorption de l’essence de lumière augmenta. L’essence était absorbée depuis toutes les directions, elle passait par ses pores et entrait dans son corps pour être absorbée immédiatement par son Foyer Spirituel Saint.

Celui-ci était comme un gouffre sans fond. Quelle que soit la quantité d’essence absorbée par Long Hao Chen, il avalait tout. Le seul changement était la lueur dorée qu’il émettait, qui commençait à se renforcer petit à petit. L’énergie spirituelle liquéfiée commença également à montrer des signes d’augmentation.

Ainsi, Long Hao Chen était complètement immergé dans sa cultivation. C’était un moment ennuyeux et inintéressant mais cela lui procurait une sensation de satisfaction intense de pouvoir empiler ces gouttelettes l’une après l’autre. C’était quelque chose de commun à toutes les disciplines.

Trois jours passèrent en un éclair. À part pour manger, Long Hao Chen avait passé tout son temps plongé dans son état de cultivation. Il avait expliqué tout ce qui était en rapport avec sa cultivation actuelle à Ye Hua, qui ne semblait d’ailleurs pas comprendre complètement le genre d’état dans lequel il était.

Il avait ensuite attendu les instruction de Ye Hua. Pour ce dernier, ce qui arrivait était une bonne chose et bien qu’il ne sache pas quels genres de mystères subtils entouraient le Foyer Spirituel Saint, il souhaitait voir Long Hao Chen dans ce genre d’état. Et puis, comment la croissance du Scion de Lumière pourrait-elle être contrôlée par d’autres ?

Chapitre précédent   Sommaire   Chapitre suivant

 

Publicités

2 réflexions sur “Shen Yin Wang Zuo chapitre 107

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s