Shen Yin Wang Zuo chapitre 122

Chapitre 122 : *** *** ***** **** ** ********

Alors qu’il se rapprochait du sol à une vitesse étourdissante, le souffle de Long Hao Chen s’alourdit. Son manque d’énergie spirituelle interne en étant la cause.

S’il s’était agi d’une situation de vie ou de mort, il n’aurait pas hésité une seule seconde à avaler une Pilule de Restauration Spirituelle mais il ne voulait pas gâcher de précieuses ressources lors d’une compétition. En outre, il souhaitait libérer son potentiel lors de ces matchs.

Après quelques secondes, un [Anneau de Foi] fut libéré alors qu’il reposait les pieds sur terre, pour relancer une [Charge] immédiatement après. Il n’était alors qu’à une vingtaine de mètres de Huang Yi. Tant qu’il pouvait réduire l’écart entre eux en un court instant, il gagnerait.

Toutefois, au même moment, les lèvres de Huang Yi se fendirent d’un léger sourire.

Le mage brandit son bâton et chanta une incantation. Un cercle lumineux apparut soudain au sol avant de se déplacer pour arriver jusqu’aux pieds de Long Hao Chen. Dix piques s’élevèrent alors du sol et prirent la forme d’une cage dans laquelle se retrouva piégé l’adolescent.

La fée élémentaire s’était mise à chanter au même moment, ce qui témoignait d’une synchronisation avec Huang Yi que l’on pourrait appeler parfaite. Une aura jaune apparut dans l’air et dix pierres de la taille de meules tombèrent du ciel pour aller s’écraser sur Long Hao Chen, toujours dans cette cage.

Si l’adolescent avait encore son Bouclier Radiant, il n’aurait pas été dur pour lui de bloquer ces pierres. Néanmoins, le bouclier avait été détruit et il n’en avait pas d’autre pour se protéger.

Long Hao Chen prit une profonde inspiration et se concentra sur le combat. Quand il avait vu la cage l’entourer, il avait prit conscience que ce match allait malheureusement être extrêmement dur à gagner. Cependant, il était résolu à ne pas prononcer les mots « j’abandonne » avant la dernière seconde.

Il serra la garde de son Épée de Flammes des deux mains et avança légèrement le pied gauche. Il garda les pieds proches l’un de l’autre, se courba légèrement et se prépara à sauter. Rempli de résolution et de persévérance, il bondit en fixant du regard les rochers qui tombaient.

À ce stade, il ne faisait aucun doute que les capacités de combat et mentales de Long Hao Chen se manifestaient. Il n’utilisa aucune énergie spirituelle et compta uniquement sur la force de son corps pour sauter jusqu’à cent mètres de haut et atteindre les rochers en chute libre.

Il frappa de son épée les côtés des rochers, qui était leur zone la plus vulnérable, en profitant de la puissance apportée par le saut plutôt que d’attaquer sans réfléchir. Cette méthode était la meilleure pour conserver son énergie spirituelle tout en combattant au plus haut niveau.

En face, Huang Yi et sa fée élémentaire commencèrent un long chant. Il prenait encore plus de temps que pour l’invocation du géant.

Le plus étrange dans ce chant combiné était qu’il était très lent. Le mage terminait une gamme avant de laisser la fée commencer la suivante, et ainsi de suite. C’était la quintessence des chants combinés des mages. Le sort qui allait être lancé avec un chant aussi élaboré ne pouvait être qu’un sort secret nécessitant une excellente coordination des lanceurs. Utiliser une fée élémentaire était de loin la méthode la plus facile pour accomplir ce genre d’exploit.

Les huit autres concurrents du troisième groupe voyaient parfaitement que l’issue du match était décidée. Quel que soit le genre de sort en préparation, Long Hao Chen n’avait aucun moyen de l’interrompre. En outre, plus un chant durait longtemps, plus le sort serait puissant.

Long Hao Chen repoussa des dizaines de roches tout en découvrant que la force de son corps avait bien augmenté. Il fracassait sans cesses ces pierres, ce qui engourdissait un peu ses mains, mais au moins de cette façon il pouvait conserver son énergie spirituelle interne.

Bang –

Une lumière rouge-doré brilla une fois de plus et comme avant, il s’agissait d’une [Coupure Solaire Brillante]. Long Hao Chen en lança deux d’affilé pour créer une brèche dans la cage qui l’entourait et s’en échapper.

« Tu n’arriveras pas à temps, tu n’as pas d’autre choix que d’abandonner. » déclara Huang Yi d’un ton indifférent bien qu’arborant un sourire confiant. Des traces de fierté et d’arrogance passaient sur son visage.

Long Hao Chen ne chargea pas : il s’était rendu compte que le sol avait changé. Il y avait désormais une légère lueur jaune au-dessus du sol sableux. Cette lueur n’était pas très intense mais était quand même là.

Huang Yi sourit légèrement, « Ça ne va pas ? Alors vois par toi-même. » Il bougea légèrement son bâton et une scène étrange se déroula. Le sol en-dessous de lui gonfla soudain, le faisant s’élever de trois mètres dans les airs, avant de se retirer vers l’autre bout de l’arène encore plus rapidement qu’une charge de Long Hao Chen. En l’espace d’une seconde, la distance entre les deux concurrents avait augmenté de cent mètres.

Que ce soit pour des guerriers ou pour des chevaliers, le point le plus important lorsqu’on affrontait un mage était la distance. Quand il vit l’écart entre eux augmenter si soudainement, Long Hao Chen se sentit perdu. Immédiatement, il sentit le sol en-dessous de lui trembler et un énorme pilier de terre sortit du sol, projetant son corps dans les airs.

L’adolescent se roula en boule et changea de direction pour se diriger vers le sol quand un autre pilier jaillit, le heurtant violemment.

Il frappa vers le bas avec son épée. Bang –

La force lança une fois de plus Long Hao Chen dans l’air. Abandonnant tout espoir, il put voir clairement l’état de la zone. C’était comme si le stade entier avait pris vie : d’innombrables piliers de pierre roulaient dedans comme des vagues. Huang Yi se dressait calmement dans un coin de l’arène, concentré sur son contrôle. Il arborait un sourire fier et regardait son adversaire avec dérision.

Sort de contrôle du sixième grade, [Vagues Terrestres].

C’était le meilleur sort de défense pour un mage contrôlant la terre. Non seulement il permettait de changer de direction et de bouger rapidement mais il pouvait aussi être utilisé pour bloquer des attaques ou attaquer des ennemis. Il s’agissait donc d’une formidable technique de contrôle capable à la fois d’attaquer et de défendre. Tant que l’ennemi était au sol, il n’avait presque aucun moyen d’échapper à cette attaque à moins d’être si fort qu’il puisse briser le sort.

Long Hao Chen n’avait même pas eu le temps de ralentir qu’il était à nouveau lancé dans les airs, comme un bateau ballotté par les vagues. Il se faisait attaquer de toutes les directions. Bien qu’il soit résistant, l’adolescent se mit à saigner.

Loin du champ de bataille, l’arbitre regardait attentivement, attendant que Long Hao Chen n’abandonne.

Voyant l’adolescent se débattre avec le sort, Huang Yi ne put s’empêcher de ressentir une certaine admiration. Ce jeune chevalier était bien plus jeune que lui et il s’était pourtant déjà entraîné jusqu’au cinquième grade. En outre, sa volonté et sa résolution étaient réelles. Mais au final, il n’était qu’un chevalier alors que lui était un expert en contrôle de zone. Oui, il avait affronté un chevalier, et alors ? Cette sensation de contrôle total était vraiment merveilleuse, surtout contre ce genre d’adversaire.

À cet instant, le corps de Long Hao Chen qui venait d’être jeté en l’air s’arrêta soudain dans sa trajectoire. Huang Yi pouvait vaguement distinguer une lueur violette venir de quelque part sur l’adolescent. Immédiatement, une marque violette apparut dans l’air et soutint son corps pour qu’il ne tombe plus.

« RAWR– » Un hurlement furieux résonna, surprenant toutes les personnes présentes, et une aura se répandit à partir de la lueur violette.

Neuf lumières violettes scintillaient autour du symbole dans l’air et un corps énorme apparut en-dessous de Long Hao Chen, l’attrapant.

« Hao Yue. » dit l’adolescent, assez surpris, en s’appuyant contre le large dos de son compagnon pour reprendre son souffle. Son énergie spirituelle interne était presque complètement épuisée, ce qui était extrêmement désagréable. S’il se faisait frapper une fois de plus par une vague, il finirait peut-être vraiment blessé.

Oui, Hao Yue était venu. Il avait senti que Long Hao Chen était en danger et avait choisi de se téléporter auprès de lui.

Une lueur d’un vert bleuté apparut sous Hao Yue, le soutenant dans l’air. Quand il était aux côtés de Long Hao Chen, il n’agissait d’habitude que comme un enfant affectueux et à la recherche d’amour. Toutefois, à cet instant précis, ses trois paires d’yeux étaient glaciales. Il fixa froidement du regard Huang Yi.

« Une monture ? Alors il a enfin décidé d’invoquer sa monture. Quel genre d’animal est-ce ? Est-ce que c’est [Suspension] !? » Huang Yi observa Hao Yue avec surprise. N’était-ce pas une sorte de lézard à trois têtes ? Il reconnaissait toutefois le sort de contrôle de vent que la bête magique utilisait : [Suspension]. [Suspension] n’est pas [Vol]. Combien de temps est-ce que ton grand corps pourra tenir dans les airs ? Dès que tu tomberas, tu seras aussi affecté par ma [Vague Terrestre]. Et ma [Vague Terrestre] peut encore durer dix minutes supplémentaires.

Huang Yi n’osa pas être imprudent. Dès qu’Hao Yue apparut, il commença à chanter une autre incantation en cœur avec sa fée élémentaire de terre. Il lançait le sort [Météorite] alors que la fée préparait [Chute de Pierres]. [Météorite] était un sort offensif très puissant mais il lançait une seule météorite qui bougeait selon la volonté du mage. Elle se combinait très bien avec l’effet de zone de [Chute de Pierres] qui augmentait son potentiel d’attaque.

Si dans ce camp on chantait deux incantations, en face, Hao Yue en chantait trois. En outre, elles étaient de trois éléments différents.

Petite Lumière, Petite Flamme et Petit Vert se mirent à incanter au même moment. Les trois têtes chantaient dans une langue que Long Hao Chen ne comprenait pas. Ces chants étaient très différents de ceux des humains : ils étaient courts et énergiques.

Le premier à terminer son chant fut Petite Lumière. Un halo doré apparut et l’entoura. Petite Lumière leva la tête et libéra une lumière éclatante dans l’air. Immédiatement, un nuage doré apparut et un rayon de lumière en tomba, droit vers Long Hao Chen.

Une sensation chaleureuse se répandit alors à travers le corps de l’adolescent. Il pouvait sentir que l’énergie spirituelle liquéfiée dans son corps était agitée, elle montait et descendait à toute vitesse et se reconstituait.

[Monde Radiant], une compétence de Chevalier Gardien du cinquième grade. Aussi connue sous le nom de [Réapprovisionnement Spirituel], cette compétence avait une condition spéciale : elle ne pouvait être lancée qu’entre utilisateurs de l’élément de lumière. C’était un sort utilisé pour transférer de l’énergie spirituelle, bien moins connu qu’[Emmagasinement de Puissance] parmi les compétences secrètes des chevaliers. Qu’ils soient Chevaliers Gardiens ou Chevaliers du Châtiment, très peu apprenaient à utiliser cette compétence. Après tout, qui voudrait transférer son énergie spirituelle à quelqu’un d’autre ?

Cependant, Petite Lumière pouvait lancer ce sort et l’utilisa directement sur Long Hao Chen. L’adolescent sentit qu’en une fraction de seconde, il avait récupéré plus de la moitié de son énergie spirituelle. Il se redressa immédiatement, toujours assis sur Hao Yue.

Puisque Huang Yi et sa fée avaient commencé à chanter les premiers, [Chute de Pierres] et [Météorite] furent lancées. D’innombrables pierres tombèrent du ciel. Dans le même temps, une lueur jaune apparut et un sifflement se fit entendre, accompagnant un rocher dans sa chute droit vers Long Hao Chen.

Sur le dos d’Hao Yue, celui-ci ne bougeait pas. Il savait les intentions de son compagnon grâce à leur connexion. Il inclina son Épée de Flammes et une lumière dorée apparut de nouveau, [Emmagasinement de Puissance] !

Petite Flamme rugit, un hexagone rouge vif apparut au-dessus de sa tête et ses yeux brillèrent de la même couleur.

Bang–

Une colonne de flammes s’éleva soudain autour d’Hao Yue et réduisit la plupart des pierres en cendres à mesure qu’elle montait. Quand elle rentra en collision avec la météorite, l’effet fut le même. Petite Flamme bougea la tête et entra en contact avec le rocher dont la vitesse avait déjà bien diminué.

C’est à cet instant que le sort de Petit Vert fut terminé. Une lumière verte brilla sur le dos d’Hao Yue, formant un hexagone vert, et un ouragan en sortit.

Cet ouragan n’était pas très élégant. Il ressemblait à un genre de pet mais ses effets furent stupéfiants.

Le [Pilier de Vent] propulsa Hao Yue. Il vola droit vers Huang Yi.

[Suspension] ne lui permettait pas de voler mais avec l’aide supplémentaire de [Pilier de Vent], il pouvait glisser dans l’air pendant une courte période de temps.

Les trois têtes du lézard allaient parfaitement ensemble : Petite Lumière restaurait l’énergie spirituelle de Long Hao Chen, Petite Flamme s’occupait de la défense et Petit Vert se chargeait du vol.

Une bête magique à trois attributs ? Huang Yi était bouche bée. Sa météorite venait de s’écraser au sol, brisée, et Hao Yue se rapprochait de plus en plus de lui.

Pas bon ! Huang Yi reprit contrôle des vagues de terre pour pouvoir s’enfuir. Cette technique de [Vagues Terrestres] consommait aussi une bonne partie de son énergie spirituelle et en y ajoutant la série d’échanges qu’il avait eu avec Long Hao Chen, il avait épuisé beaucoup d’énergie spirituelle. Il ne pouvait plus lancer d’autres attaques. La seule chose qu’il pouvait faire était d’augmenter l’écart entre eux et d’attendre que Long Hao Chen arrête de flotter.

Mais le chevalier lui laissera-t-il même cette opportunité ?

Long Hao Chen sauta du dos d’Hao Yue et se précipita vers l’avant comme une flèche. Petit Vert lança un pilier de vent plus petit et, en le faisant apparaître sous les pieds de l’adolescent, augmenta sa vitesse.

Huang Yi utilisa [Vagues Terrestres] d’une façon très intelligente : il contrôla le sol sous ses pieds pour changer de direction.

Une lueur blanche apparut et le mage, abasourdi, se sentit traîné vers Long Hao Chen. Un instant plus tard, il faisait face à l’Épée de Flammes du jeune chevalier.

Foyer Spirituel Saint, [Attrait].

Au départ, Long Hao Chen voulait utiliser cette compétence dès qu’il serait à moins de 20 mètres de son ennemi mais il en avait été empêché par l’apparition de la cage. Comment pourrait-il lui laisser une autre chance ?

Hao Yue atterrit et chargea en direction de Long Hao Chen. Petit Vert ouvrit la bouche et eut l’air d’aspirer quelque chose. Une sphère de vent fut créée et elle aida l’adolescent à se poser doucement sur le sol.

Quand Huang Yi revint à lui, trois géantes têtes emplissaient son champ de vision dans toutes les directions. Petite Flamme inspira bruyamment et se lécha les babines comme s’il pensait à lui comme un délicieux repas.

« NOOOOON ! J’abandonne… »

Le titre était :

Chapitre 122 : Hao Yue entre dans la bataille

Chapitre précédent   Sommaire   Chapitre suivant

Publicités

3 réflexions sur “Shen Yin Wang Zuo chapitre 122

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s