Shen Yin Wang Zuo chapitre 124

Chapitre 124 : Si forte, Cai’er ! (2)

En réalité, Sima Xian était similaire à un berserk qui utilisait l’élément de lumière. Lors des premiers stades de leur formation, les prêtres étaient sensés avoir des capacités offensives très limitées. Il avait peut-être une grande force physique mais comment pourrait-il faire jeu égal avec un génie du genre qui n’apparaît même pas une fois par millénaire, la Sainte Fille de Samsara ?

Lin Xin avait les yeux concentrés sur Cai’er. Son opinion d’elle avait complètement changé. Pour faire court, elle était devenue une grande favorite à laquelle s’accrocher…Pas dans « ce » sens, bien sûr, il essayait simplement d’entrer dans ses bonnes grâces et n’avait pas d’autres idées. Cette fille qui connaissait Long Hao Chen, une jeune demoiselle délicate et ayant perdu la vue, était en réalité d’une puissance effrayante. Sima Xian l’avait découvert à son corps défendant.

Trop puissante, elle était tout simplement trop puissante. Qui pourrait égaler un tel expert lors de cette compétition.

Le choc de Li Xin était égal à celui de Lin Xin. Aucun des deux ne s’était attendu à cela. En outre, la veille, Cai’er avait abandonné volontairement leur combat. Même si elle avait Rose, pouvait-elle vraiment gagner contre elle ? Petit Frère, où est-ce que tu es allé te trouver une jeune fille aussi extraordinaire que toi !?

Avant, Li Xin pensait toujours que Long Hao Chen était le plus grand génie qui pouvait exister en ce monde mais la fille devant ses yeux n’avait pas l’air plus vieille que lui ! Elle avait aussi déjà atteint le cinquième grade. Vu comme elle s’était occupée de Sima Xian aussi facilement et habilement, il était clair qu’elle était loin de s’être donnée à fond. Si elle pouvait vraiment devenir la petite-amie de son petit frère, ce serait tellement formidable.

« Grande sœur, je vais y aller. » dit Cai’er à voix basse après s’être approchée de Li Xin.

Celle-ci sourit légèrement avant de demander, « Tu vas aller l’attendre ? »

« Oui. »

« Alors file. Avec ta force, il me semble que je n’ai pas besoin de m’inquiéter pour toi. »

« Du, du, du. » Cai’er partit, sous les yeux de tous les concurrents.

Les jours suivants, les autres combats de Long Hao Chen se déroulèrent parfaitement bien, il n’y eut aucune complication. C’était facile au point où il n’avait même pas besoin de l’aide d’Hao Yue. EN outre, il avait obtenu cinq victoires grâce à des gens ayant abandonné dès le début du match. Quand ils l’avaient tiré comme leur adversaire, les deux prêtres avaient immédiatement abandonné : ils avaient vu Long Hao Chen détruire le Géant de Terre, comment pourraient-ils faire face à des attaques de ce niveau ? Les autres victoires venaient des autres assassins.

Chaque concurrent avait neuf combats. Long Hao Chen n’avait besoin que de sept victoires pour être sûr de se qualifier. Les deux derniers jours, il devait affronter les deux étranges filles de son groupe, Wang Yuanyuan et Chen Ying’er.

Dans leur groupe, Long Hao Chen et Huang Yi étaient ceux ayant fait étalage du plus de puissance mais ils ne furent pas ceux ayant attiré le plus l’attention. Il s’agissait de cette jeune invocatrice, Chen Ying’er.

Après avoir été vaincue trois fois d’affilée, elle gagna les trois combats suivants. Sa méthode de combat était simple : elle comptait sur la Porte d’Invocation de Créature. Face à Long Hao Chen, elle invoqua une monture qu’elle-même ne pouvait pas reconnaître. Contre Huang Yi, un énorme dragon vert au huitième grade était sorti de la porte. Il avait tellement intimidé le mage que celui-ci avait abandonné directement. À partir de ce moment-là, cette jeune fille était devenue l’élément le plus imprévisible. Après tout, qui voudrait se mesurer à une bête magique au huitième grade ?

La performance de Wang Yuanyuan attirait également l’œil. Tout comme Long Hao Chen, elle avait sept victoires. Toutefois, elle n’avait pas encore affronté les plus puissants combattants de son groupe, Long Hao Chen et Huang Yi. Elle dût les combattre tous les deux les derniers jours.

Après que Long Hao Chen ait pris l’une des places pour la finale, l’autre allait se décider lors du match entre Huang Yi et Wang Yuanyuan. Huang Yi avait alors perdu deux combats mais avait l’occasion de rattraper Wang Yuanyuan et de viser une septième victoire. Comme ça, tant que Long Hao Chen la battait, vu le nombre de victoires et de défaites de la guerrière et du mage, ce dernier pouvait dépasser son adversaire en termes de classement et rester dans la compétition avec Long Hao Chen.

La merveille de ce troisième groupe était sans aucun doute cette invocatrice aléatoire. Il y avait un homme encore plus fantastique dans le deuxième groupe, il s’agissait de Lin Xin.

Sur les sept matchs auxquels il avait participé, Lin Xin en avait fini six de la même façon. Oui, en dehors de la fois où il avait perdu contre Sima Xian à cause du temps, tous ses combats s’étaient terminés en matchs nuls. C’était parce que même s’il ne pouvait pas attaquer, personne ne pouvait briser sa défense.Malheureusement pour le mage, son huitième combat était sur le point de commencer et ce jour-là, son adversaire n’était autre que Cai’er.

La jeune assassin était sans égal dans le deuxième groupe. Sur sept matchs, elle avait eu six victoires et une défaite contre Li Xin qui, grâce à sa Licorne Rose, avait aussi eu de bons résultats : cinq victoires, un match nul et une défaite. Elle avait perdu contre un invocateur du Temple Spirituel. Le lendemain, cet invocateur était tombé sur Cai’er et avait été lourdement blessé, ce qui avait causé beaucoup de complications. Le Temple Spirituel avait déposé plainte contre le Temple des Assassins. Mais était-ce vraiment utile ?

Sima Xian était classé troisième de ce groupe. En sept combats, il avait eu cinq victoires et deux défaites, la deuxième lorsqu’il avait affronté Li Xin. La Licorne Rose était juste beaucoup trop puissante et il fallait y ajouter le fait que Li Xin était elle-même un Chevalier du Châtiment. En outre, après avoir évolué, Rose avait gagné beaucoup d’expérience de combat, ce qui améliorait grandement leur coordination.

Les deux derniers combats de Cai’er étaient contre Lin Xin, le mage incapable d’attaquer, et un guerrier. Jusqu’à présent, Li Xin et sa monture avaient dominé les autres dans cette compétition.

Li Xin savait que sans Cai’er, elle n’aurait jamais pu réussir cet exploit et elle se mettait à apprécier de plus en plus cette jeune fille qui l’aidait sans rien demander en retour.

Ces cinq derniers jours, Long Hao Chen n’avait rien fait qui sorte de l’ordinaire. Il s’était contenté de raccompagner Cai’er tous les jours. Après tout, ils étaient encore très jeune et pour eux, se tenir la main était déjà une grande source de bonheur. Ils ne parlaient pas beaucoup mais se sentaient très bien en compagnie l’un de l’autre.

Li Xin n’avait pas dit à Long Hao Chen qu’elle était loin d’être aussi forte que Cai’er et laissait les deux gérer ça ensemble. Ce serait fantastique s’ils développaient leur relation.

Long Hao Chen n’avait jamais demandé à Cai’er pourquoi elle avait abandonné car, le premier jour, quand elle l’avait fait par considération pour Li Xin, cela avait renforcé la première impression de l’adolescent : que Cai’er ne pouvait pas avoir de très bonnes capacités de combat à cause de sa cécité. Sa compassion pour elle avait été d’autant plus renforcée.

Le huitième jour de la compétition.

Au petit matin.

Tout en petit-déjeunant, Li Xin se moqua gentiment de Long Hao Chen, « Petit frère, avant de ramener Cai’er chez elle tous les jours, où est-ce que vous allez vous amuser ? »

Ye Hua, qui mangeait avec eux, regarda aussi l’adolescent. Bien entendu, Li Xin n’aurait pas caché le fait que les deux jeunes se connaissaient et lui avait aussi parlé des prouesses au combat de la jeune assassin. Ye Hua n’avait rien contre la relation entre son cher disciple et l’étoile montante du Temple des Assassins. Une fille aveugle qui était en même temps, et contre toutes attentes, un assassin extrêmement puissant ! C’était quelque chose d’extrêmement rare. Bien qu’au début il ait pensé que c’était une très mauvaise chose que Long Hao Chen ait une petite-amie aussi tôt, la révélation qu’on lui avait faite la veille lui avait fait complètement changer d’avis.

« Nous amuser ? Je la raccompagne juste chez elle, c’est tout. » répondit Long Hao Chen.

Li Xin écarquilla immédiatement les yeux, « C’est pas vrai ! Alors c’est comme ça que tu appelles un rendez-vous avec une fille ? Ce n’est absolument pas romantique ! Même si tu es nerveux à cause de la compétition, ce n’est pas une raison pour ne pas s’amuser avec elle ou l’inviter à manger quelque part, non ? Discutez, discutez et apprends à connaître sa situation familiale et ce genre de trucs. »

« L’inviter à manger ? » s’affola Long Hao Chen, « Mais je n’ai pas d’argent ! »

Il n’avait effectivement rien car tout l’argent qu’il gagnait, sans exception, passait dans l’estomac d’Hao Yue. Après avoir évolué, le lézard mangeait encore plus qu’avant. Il lui vidait littéralement le portefeuille.

Li Xin lui tapota gentiment le front et dit d’une voix calme, « Stupide petit frère, si tu n’as pas d’argent, tu peux en demander un peu à ta sœur. Franchement. Tiens. » Tout en parlant, elle sortit un sac de pièces d’or et le jeta vers l’adolescent.

« Sœur, je ne peux pas recevoir ton argent. » Long Hao Chen le lui renvoya tout de suite.

La jeune fille ouvrit grand les yeux de surprise, « Qu’est-ce que tu fais ? Tu as envie de te battre ? Reprends-ça vite, c’est parfaitement normal qu’un petit frère dépense l’argent de sa grande sœur. Depuis le début, je te considère comme un petit frère, est-ce que tu ne penses pas à moi comme une grande sœur ? Si tu oses rendre ça, grande sœur sera furieuse et t’ignorera. »

« Je… » Long Hao Chen ne savait pas quoi lui répondre.

Ye Hua ajouta, « Accepte-le. Xin’er le fait pour toi. Tu devrais mieux traiter la jeune Cai’er. Si tu en as l’occasion, lors de la formation des escouades de chasse aux démons, fait tout ton possible pour être avec elle. » La veille, un vieil homme très mystérieux était venu voir Ye Hua pour parler en privé avec lui. Il était reparti après une heure. Ye Hua est ensuite resté perdu dans ses pensées pendant un long moment, hésitant entre le rire et les larmes. Les hauts-placés du Temple des Chevaliers étaient venus le trouver et ils voulaient qu’il joue les entremetteurs entre Long Hao Chen et Cai’er. Bien que ce ne soit pas très clair, c’était le message transmis. Cela voulait forcément dire que Cai’er était d’une importance inhabituelle pour le Temple des Assassins. De cette façon, les deux pourraient avancer ensemble. Cependant, considérant le caractère de Ye Hua, il ne pouvait absolument pas jouer les entremetteurs pour son disciple. La phrase qu’il venait de prononcer sous-entendait son approbation de la relation entre les deux jeunes.

Après avoir pris les pièces d’or, Long Hao Chen se sentit très honteux. Je connais Cai’er depuis si longtemps et pourtant je ne l’ai jamais invitée nulle part.

Stade des Mages, zone d’examen du deuxième groupe.

Selon le tirage au sort, aujourd’hui, le premier combat allait opposer Cai’er à Lin Xin.

« Cai’er contre Lin Xin. Les deux adversaires peuvent descendre dans l’arène. » énonça l’arbitre.

Cai’er se leva lentement et, alors qu’elle était sur le point de partir, Lin Xin, déjà debout, dit d’une voix forte, « J’abandonne, j’abandonne ! »

Dans le deuxième groupe, c’était la première fois qu’un match se terminait avant qu’aucun des deux concurrents ne soient entrés dans l’arène.

Lin Xin sourit faiblement en direction de Cai’er. Il savait que l’adolescent ne pouvait pas le voir mais il lui fit tout de même un signe de la main. Pour lui, quoi qu’il fasse, il n’avait aucun moyen d’entrer dans le top 16. Dans ce cas, autant agir comme une bonne personne et faire une faveur à Cai’er. Plus important encore, il ne pensait pas être capable de bloquer les attaques de l’assassin.

Chapitre précédent   Sommaire   Chapitre suivant

Publicités

Une réflexion sur “Shen Yin Wang Zuo chapitre 124

Répondre à vorhax Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s