Shen Yin Wang Zuo chapitre 136

Chapitre 136 : Les Seize Finalistes (2)

Li Xin vit également l’expression amère qu’arborait Long Hao Chen et essaya de le réconforter, « Ce n’est pas le moment de penser à ça. De toute façon, ce n’est que si tu atteins le top trois. »

Se sentant un peu mieux, l’adolescent acquiesça et répondit, « Entrons, grande soeur. »

Ce jour-là, l’atmosphère du Temple des Chevaliers était très solennelle. Un groupe de personnes arrivèrent sur l’estrade. Ils étaient assez nombreux et il s’agissait sans aucun doute des hauts-gradés des Grands Temples.

Quarante personnes étaient assises dans les gradins pour assister à la finale.

Ils n’étaient pas là pour participer. Certains voulaient par exemple s’améliorer en regardant les matchs entre seize puissants experts. Observer leurs méthodes et gagner de l’expérience. Plus important encore, les escouades seront formées à la fin de la compétition. Qui ne voudrait pas savoir ce que peuvent faire leurs futurs coéquipiers ?

Dès qu’il entra, Long Hao Chen regarda autour de lui. De nombreuses paires d’yeux se tournèrent dans sa direction, appartenant notamment à des chevaliers ou à des membres du troisième groupe.

Elle est là.

Long Hao Chen les ignora complètement et trouva vite la cible de toute son attention.

Cai’er était assise dans un coin de la première rangée. Sa canne était à côté d’elle et elle s’appuyait dessus. Elle semblait très calme et pure.

Puisque quand il avait reçu Pluie Bleue, Hibiscus de Lumière, Long Hao Chen avait été longtemps dans un état d’immersion complet, il avait l’impression de ne pas avoir vu Cai’er depuis une éternité. Li Xin et lui se dirigèrent vers elle.

La jeune fille reconnut ces bruits de pas. Elle baissa légèrement la tête et ressera inconsciemment la prise qu’elle avait sur sa canne.

« Cai’er. » l’appela Long Hao Chen en s’asseyant près d’elle.

« Oui… » répondit-elle d’une voix calme, les lèvres serrées et l’air mécontente.

« Cai’er, j’étais à la Salle des Coffres de l’Alliance ces derniers jours. Je n’en suis sorti qu’hier soir. »

« Ah… » dit-elle de la même manière.

« Cai’er, que faisais-tu ces derniers jours ? » demanda Long Hao Chen, le coeur rempli de doute.

Cette fois, la jeune fille ne répondit même pas et resta assise en silence…bien que ses oreilles soient devenues écarlates.

Bien qu’elle n’ait pas vu Long Hao Chen pendant quelques jours, Li Xin l’avait mise au courant donc elle ne s’était pas inquiétée. Mais depuis qu’il l’avait serrée dans ses bras, son visage rougissait à chaque fois que le malentendu lui revenait à l’esprit et son coeur s’accélérait également. Elle fut donc prise d’un élan de gêne en entendant à nouveau la voix de Long Hao Chen.

Celui-ci, parfaitement inconscient des pensées qui la tourmentaient, fronça les sourcils et lui demanda, inquiet, « Cai’er, tu es vraiment toujours en colère ? Je..je pensais que je n’avais rien fait de mal ! Si tu es énervée, dis-moi pourquoi. Je me corrigerai. »

Li Xin, assise près d’eux, se couvrit la bouche pour éviter d’éclater de rire. Ces deux tourtereaux étaient vraiment intéressants. Comment peut-elle être en colère ? Je me demande ce qu’ils font quand ils sont seuls. J’ai l’impression qu’ils sont vraiment purs et sincères. La jeune femme se demanda avec envie, Quand trouverais-je donc quelqu’un qui tient autant à moi que petit frère tient à Cai’er ?

Les inquiétudes de Long Hao Chen ne durèrent pas longtemps car une petite main douce se tendit vers lui et attrapa sa main.

L’adolescent fut d’abord secoué puis son coeur se remplit de résolution. Horriblement anxieux, il resta assis là. Bien qu’il soit parfois un peu stupide, maintenant il était sûr que Cai’er ne lui en voulait pas.

Il était normal que personne n’arrive en retard pour une compétition aussi importante. Très vite, les seize finalistes furent tous rassemblés. Long Hao Chen ne reconnut pas beaucoup de gens. En dehors de lui, Li Xin et Cai’er, il y avait également Huang Yi et Yang Wenzhao ainsi que les deux derniers chevaliers qu’il n’avait jamais combattu, les deux autres experts au cinquième grade aperçus durant les qualifications.

Il y avait seize personnes assises au premier rang et étonnamment, parmi elles, cinq chevaliers mais aucun prêtre. Toutefois, il n’était pas rare qu’un chevalier termine premier de la compétition.

Il eut soudain l’impression que quelque chose clochait et tourna la tête vers sa voisine, perplexe, « Cai’er, les finalistes sont les seuls à pouvoir s’asseoir ici donc tu… »

Li Xin perdit enfin son combat intérieur et éclata de rire, « Idiot, tu es vraiment stupide, parfois. Comment ça Cai’er ne peut pas participer à la finale ? Elle a fini première du deuxième groupe, tu sais… »

« Eh !? » Long Hao Chen écarquilla les yeux, stupéfait, et faillit lâcher cette main délicate.

Cai’er leva lentement la tête et dit à voix basse, « C’est aussi quelque chose que tu ne m’avais pas demandé ! Je suis l’assassin #1… »

Ces informations surprirent énormément Long Hao Chen. Bien sûr, il savait que Cai’er était un assassin mais elle était aveugle ! Et pourtant, elle s’était hissée à la première place de son groupe. Qu’est-ce que cela sous-entendait ? L’adolescent était complètement perdu.

« Bienvenue au Stade des Chevaliers. » dit à cet instant une voix familière, faisant lever la tête à Long Hao Chen. Il remarqua que le Chevalier Saint Han Qian était entré dans le stade et s’adressait aux jeunes dans les gradins. Bien qu’il n’ait pas utilisé de magie pour amplifier sa voix, tout le monde l’entendit.

« Tout d’abord, je vous féliciter pour être arrivés jusqu’ici, compétiteurs. Le fait que vous soyez parvenus jusqu’au top 16 signifie que vous êtes déjà qualifiés pour recevoir une récompense de l’Alliance. À la fin de cette compétition, vous aurez la permission d’aller à la Salle des Coffres de l’Alliance et d’y choisir la compétence secrète qui vous conviendra le mieux. Plus vous avancerez dans la finale, plus les récompenses seront élevées. Quand à ceux qui n’ont pas pu entrer dans le top 16, ne vous inquiétez pas. Bien que les plus exceptionnels d’entre vous soient passés au tour suivant, avoir passé les préliminaires est une preuve suffisante du fait que vous serez des membres essentiels de vos Escouades de Chasse aux Démons.

L’Alliance des Temples n’a jamais été particulièrement friande des formalités donc je m’arrêterai là. Toutefois, avant le début des matchs, vous allez devoir procéder à un tirage au sort. À partir de maintenant, la chance sera aussi un facteur déterminant pour que vous restiez ou non. Même moi je reconnais la chance comme faisant partie de la force. »

Cai’er retira discrètement sa petite main et agrippa sa canne en bambou. Long Hao Chen devina qu’elle était gênée d’être devant autant de personnes. Le fait qu’elle soit trop embarrassée pour lui tenir la main ne le dérangea pas. Les seize personnes assises au premier rang se levèrent et entrèrent l’une après l’autre dans le stade, en ligne.

Les 44 autres n’avaient pas besoin de combattre mais n’en étaient pas moins nerveux. Toutes ces confrontations allaient sans aucun doute être féroces. Les matchs allaient être excitants à regarder et puis, la composition des escouades serait également bientôt révélée. Ils voulaient tous le voir. Qui, au final, allait parvenir grâce à ses capacités à clamer la première place de la compétition ?

Une fois que le personnel eut à nouveau confirmé les plaques numérotées des concurrents, ils entrèrent et firent un cercle autour de Han Qian. Cinq autres aînés entrèrent également et se positionnèrent aux côtés du vieil homme.

L’un d’entre eux arborait la marque d’un Maître Assassin Héroïque. Il s’agissait de celui qui contrôlait les 36 Assassins Héroïques les plus puissants du huitième grade, le vice-maître de hall Ying Suifeng.

Un autre était le vice-maître de hall du Temple des Mages, un Mage Saint Tuteur et le commandant du régiment des mages, Lin Chen. Bien que Long Hao Chen ne le sache pas, il s’agissait en réalité du grand-père biologique de Lin Xin.

Il y avait également le vice-maître de hall du Temple des Prêtre, le Cardinal et maître du Hall Sacrificiel, Ruoshui, ainsi que le vice-maître du Temple des Guerriers, un Grand Maître Berserk et un expert au grade d’Empereur Guerrier, Ren Wokuang.

La dernière personne était une femme âgée vêtue d’une robe noire et qui semblait aussi gentille que Ruoshui, bien qu’elle ait l’air un peu plus agressive.

Elle était petite mais une fois entrée dans le stade, c’est d’elle que provint la plus grande pression. Quand on y faisait attention, on pouvait voir que les vibration qu’elle dégageait étaient similaires à la pression d’une créature gigantesque et terrifiante.

Cette femme était le vice-maître de hall du Temple Spirituel. Elle était connue comme un maître spirituel mythique majestueux et était une invocatrice au rang d’Empereur Spirituel, Sanshui.

En un instant, tous purent sentir que cette grand-mère Sanshui n’était peut-être pas la plus avancée en termes de cultivation parmis les six vice-maîtres de hall mais elle était définitivement la plus effrayante de tous.

Han Qian rit et dit, « Tout le monde est là. Devrions-nous commencer ? »

Les cinq autres acquiescèrent.

Bien que six aînés soient présents, cinq n’étaient là que pour superviser le processus, rien d’autre. Han Qian s’occupa seul du tirage au sort.

La boule de feu désormais familière apparut de nouveau dans le ciel et se changea lentement en un grand halo doré. Celui-ci plongea ensuite vers le sol. Les concurrents furent entourés par le halo mais les vice-maîtres de hall restèrent en dehors.

Han Qian bougea la main et le halo s’illumina.

« Mettez votre main dans ce halo. Le tirage au sort peut maintenant commencer. Rassurez-vous, les premiers de chaque groupe ne pourront affronter que les deuxièmes des autres groupes. »

Tous suivirent les instructions du vieil homme et insérèrent leurs mains dans la lumière.

Les vice-maîtres de hall fermèrent les yeux pour se concentrer sur leur ressenti magique du tirage.

Le plus nerveux d’entre eux était Han Qian, en tant que vice-maître de hall du Temple des Chevaliers. Il souhaitait évidemment que tous les concurrents de son temple puissent passer au second tour. Cinq chevaliers qualifiés sur seize finalistes, c’était inédit dans l’histoire. Quel honneur ce serait de les voir tous entrer dans le top huit !

Le tirage au sort commença.

Un léger éclat doré recouvrit rapidement les seize mains et continua de se répandre. Très vite, les corps des concurrents furent entièrement couverts par ce halo doré.

Les halos s’illuminèrent les uns après les autres mais l’intensité variait en fonction de la personne.

Chapitre précédent   Sommaire   Chapitre suivant

Publicités

Une réflexion sur “Shen Yin Wang Zuo chapitre 136

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s