Shen Yin Wang Zuo chapitre 138

Chapitre 138 : La Reine des Assassins, d’une Puissance Incomparable (1)

On peut même les utiliser comme ça !?

Cette cosse contenait douze graines qui foncèrent sur Yang Wenzhao.

Néanmoins, cette fois, une plante jaune poussa près de l’invocatrice. Elle avait une forme assez étrange de corail. Elle émit un brouillard jaune qui se dispersa dans l’air.

Étonnamment, ce brouillard n’avait pas de capacités offensives. Par contre, toutes les plantes qu’il infecta en les touchant mutèrent et passèrent à l’attaque.

Pupupupupupu…

Des sons monstrueux se faisaient entendre partout dans l’arène. Yang Wenzhao ne se laissa pas frapper sans rien faire par les graines mais chacune de celles qu’il recevait l’éclaboussait d’une sorte de jus. Au final, il ne parvint pas à toutes les éviter et une grande partie de son corps en fut recouvert.

Le liquide verdâtre dégageait une odeur sucrée de plante et, bien que non empoisonné, était extrêmement collant et visqueux. Après en avoir reçu, Yang Wenzhao se rendit compte qu’il bougeait beaucoup plus lentement.

Depuis le début du match, il semblait être complètement dépassé. Il n’était pas familier avec cette sensation, ce qui le mécontenta grandement.

Sur la plateforme, Han Qian, qui était assis à côté de l’Empereur Spirituel Sanshui, s’émerveilla, « Cette fille est vraiment bonne ! Pour pouvoir invoquer aussi rapidement, son bâton doit être unique. »

Sanshui grogna et lui répondit, « Ne cherche pas une excuse dès que l’un de tes chevaliers perd. Cette fille, Xiaomo, a une très grande affinité avec les plantes. On raconte même qu’elle a des ancêtres elfes. Un bon bâton a besoin d’un bon manieur, tu sais ? »

« Perdre ? Cela me parait peu probable, navré. » sourit Han Qian, « Cette fille n’est pas mal du tout mais elle ne pourra jamais gagner ce combat. Yang Wenzhao est le candidat numéro un pour la première place du Temple des Chevaliers. »

Assis de l’autre côté de Sanshui, le Mage Saint Tuteur Lin Chen prit soudain la parole, « Tiens, je me souviens qu’il n’y a pas longtemps, l’un des concurrents du Temple des Chevaliers a été gravement blessé par un assassin. C’était pas lui, quand même ? »

Sanshui éclata immédiatement de rire.

Le visage de Han Qian s’assombrit, « Lin, sale gamin, je vais te casser la gueule. »

Lin Chen plaisanta, « Ouah, qu’est-ce j’ai peur. »

Un peu plus loin, Ying Suifeng dit sans grand enthousiasme, « Même si ce jeune, Yang Wenzhao, a été blessé par un assassin de notre temple, pourquoi faudrait-il en rire ? De ce que je peux voir, aucun concurrent du Temple des Mages ne pourra entrer dans le top 4. »

Les Six Grands Temples pouvaient être divisés en trois disciplines spécialisées en combat rapproché et trois autres spécialisées en magie. Ils étaient tous très compétitifs. Les premiers étaient meilleurs au corps à corps et les seconds au lancer de sorts à distance.

Les concurrents n’avaient aucune idée de l’existence de ces disputes d’adultes. À cet instant même, Yang Wenzhao, toujours au milieu de son match, se préparait à révéler sa force.

Combattre ces plantes était beaucoup plus problématique que ce qu’il avait imaginé. Les végétaux autour de lui devinrent subitement frénétiques et avant qu’il ne s’en rende compte, une autre épine rouge fonça vers lui. Normalement il aurait été capable de la bloquer mais il allait avoir du mal, encore recouvert de ce liquide vert collant.

Soudain, une lumière dorée flamboyante jaillit de son corps. Son énergie spirituelle interne avait désormais une aura enflammée. Le mucus vert qui l’immobilisait disparut instantanément, tout comme les chardons et les épines autour de lui, réduits en cendres.

Du [Feu Béni] ?

Long Hao Chen était abasourdi. Il s’agissait d’une compétence enregistrée dans l’Anneau d’Héritage laissé par son père. Toutefois, il n’avait pas encore commencé à s’entraîner avec. Selon les notes de Long Xing Yu, il fallait que son énergie spirituelle atteigne le second rang du cinquième grade pour pouvoir l’utiliser.

La lumière et le feu étaient à l’origine la même entité. Les flammes du soleil brûlaient autant que celles produites par de la lumière pure à une très haute température. Cette compétence était extrêmement utile aux Chevaliers du Châtiment. Elle était classée comme compétence secrète et tous les Chevaliers du Châtiment au cinquième grade devaient l’apprendre tôt ou tard.

Cette compétence était puissante et utile en termes d’attaque, de défense et pour dissiper des effets négatifs. Cependant, derrière cette force extraordinaire, il y avait une consommation énorme. La lancer nécessitait deux cents unités d’énergie spirituelle liquide et trente s’y ajoutaient à chaque inspiration. Même les chevaliers au cinquième grade devaient contrôler son utilisation après l’avoir lancée.

Le feu était le pire ennemi des plantes et bien que les chardons et les épines soient sous l’influence du brouillard jaune, ils flétrirent devant ce feu béni.

Yang Wenzhao poussa un sifflement et lança un nouvel [Assaut]. Le [Feu Béni] avait brûlé complètement les plantes autour de lui, les réduisant en cendres. Maintenant, il n’avait plus qu’à charger et à utiliser ses deux épées pour bloquer les épines rouges qu’on lui lancerait. En outre, la puissance de ces pics avait grandement diminué à cause de son [Feu Béni].

Dissimulée derrière ses plantes, l’invocatrice était stupéfaite. Elle était capable de localiser précisément la position de son adversaire et pouvait donc se rendre compte de la vitesse de son [Assaut].

Elle chanta rapidement une incantation et dirigea son bâton vers le sol. Immédiatement, des plantes rouge cerise se mirent à pousser sous elle et la firent s’élever dans les airs.

En l’observant attentivement, on pouvait remarquer qu’une liane était apparue autour de sa taille, partant de l’extrémité de son bâton. Cette liane la propulsa en l’air encore plus rapidement que l’[Assaut] de Yang Wenzhao.

Une seconde plus tard, ce dernier parvint à l’endroit où se tenait l’invocatrice auparavant et vit les épines aiguisées et les graines qui y restaient.

Où est-elle ? D’un rapide mouvement des mains, deux épées lourdes tranchèrent les plantes avec le [Feu Béni].

Bien qu’elles soient puissantes, ces plantes ne possédaient pas une grande défense. Une fois chauffées et découpées, elles furent vite réduites en morceaux.

Les intentions de Yang Wenzhao étaient claires : cette invocatrice n’était qu’au quatrième grade, par conséquent son énergie spirituelle était limitée et surtout, n’était pas liquide. Tant qu’il l’attaquait de toutes ses forces, elle ne pourrait pas faire jeu égal avec lui.

À l’instant même où il détruisit les plantes, deux gros fruits rouges apparurent dans son champ de vision. Ils faisaient déjà la taille de citrouilles et continuaient de grandir à une vitesse impressionnante.

Sentant ce qui était sur le point de se produire devant lui, Yang Wenzhao battit en retraite et en profita pour lancer deux [Coups Éclairs] croisés qui fusionnèrent en un [Coup en Croix Explosif] pour découper ces fruits.

Ah, parfois les gens font des erreurs inattendues.

S’il s’était agi de Long Hao Chen à la place, il n’aurait pas découpé les fruits. Il aurait senti instinctivement que rester loin d’eux était la meilleure option.

Comme il était spécialisé en Chevalier du Châtiment, l’attaque de Yang Wenzhao pénétra sans effort les fruits et, par conséquent, une tragédie se déroula.

Boum !

De violentes explosions secouèrent le stade. Abasourdis, tous ceux présents purent voir un nuage en forme de champignon (Tr : atomique, si vous voyez ce que je veux dire) s’élever dans les airs au-dessus des chardons et des épines.

L’invocatrice, qui s’était éloignée depuis longtemps, se couvrit instinctivement la tête avec sa cape avant de tirer la langue, moqueuse, « Cette Cerise Impitoyable est vraiment puissante. J’espère qu’il ne sera pas tué par l’explosion. »

Non loin de là, sur l’estrade, Han Qian se leva brusquement. Il ne fut pas le seul : les autres hauts-gradés présents se levèrent également. Tous connaissaient la véritable identité de Yang Wenzhao. Cette fois-là, quand le Temple des Assassins l’avait gravement blessé avec cette attaque surprise, si le pire était arrivé alors peut-être que…

« Sanshui ! » s’exclama furieusement Han Qian.

La grand-mère Sanshui tressaillit, « Je n’étais pas au courant de ça ! Depuis quand est-ce que cette jeune fille est capable d’invoquer cette chose ? Je ne lui ai pas appris ça ! »

« Tousse, tousse, tousse, tousse… » Des toussotements se firent entendre dans l’arène et une silhouette pitoyable apparut.

En effet, il était dur de le regarder sans éclater de rire. Sa magnifique armure était désormais noire et brûlée. Son casque avait frit et ses cheveux étaient devenus frisés à cause de l’explosion. Le bras et le plastron, les parties les plus endommagées, étaient légèrement tachées de sang. Son visage était encore plus noir avec des traces de rouge. Il ressemblait à un mendiant en haillons.

« Je…je… » Yang Wenzhao était très déprimé et ne sut pas quoi dire. S’il n’avait pas tranché la Cerise Impitoyable, elle aurait explosé là où elle était sans qu’il ne soit blessé. Le coup avait agi comme un détonateur. Bien qu’il ait immédiatement reculé, l’explosion avait été très puissante. Par chance, son [Feu Béni] était toujours activé, ce qui lui permit de lever ses deux épées devant lui pour se protéger au moment crucial. Sinon, cette explosion aurait pu lui infliger de sérieux dégâts.

Même comme ça, son corps tout entier était douloureux. Une colère profonde passa dans ses yeux quand il tourna le regard vers son adversaire.

Une lumière dorée apparut à nouveau. Il s’agissait d’un [Manteau de Lumière Sacrée]. Ce n’était pas parce qu’il était un Chevalier du Châtiment qu’il ne pouvait pas utiliser quelques compétences de soin ou d’assistance. Le [Manteau de Lumière Sacrée] était une compétence essentielle pour tous les chevaliers.

Une lumière éclatante apparut autour des deux épées lourde et Yang Wenzhao se mit à fixer du regard, concentré, l’endroit où se tenait l’invocatrice.

« Très bien, très bien…Alors tu peux encore te battre ! Dans ce cas, j’abandonne. » soupira Bai Xiaomo.

La situation correspondait aux attentes de Yang Wenzhao. Après tout, elle n’était qu’au quatrième grade et après avoir utilisé autant de sorts, son énergie spirituelle avait beaucoup diminué. Il était déjà impossible pour elle de se battre comme elle l’avait fait au début. Dans ce cas, il était logique qu’elle abandonne.

Le chevalier arrêta brutalement sa charge. Une colère profonde monta à l’intérieur de lui, Est-ce que c’est réellement une victoire ? Y a-t-il jamais eu un vainqueur aussi pitoyable ? Son visage trahissait de la douleur et de l’indignation. Il ne s’était jamais senti aussi lamentable de toute sa vie. Pourquoi est-ce que ça avait dû se dérouler ainsi ?

Chapitre précédent   Sommaire   Chapitre suivant

Publicités

2 réflexions sur “Shen Yin Wang Zuo chapitre 138

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s