Shen Yin Wang Zuo chapitre 152

Chapitre 152 : C’est le câlin que tu me dois (2)

Cette situation, qui avait résulté d’une somme de coïncidences, l’avait rendu incapable de s’expliquer à Cai’er. Après avoir choisi Lin Xin, il avait été immédiatement saisi par Ying Suifeng et n’avait pas eu l’occasion de déclarer qu’il voulait renoncer à la possibilité d’obtenir un foyer spirituel.

Yang Haohan diminua la lumière dorée et fit disparaître son Trône Divin de la Protection et de la Compassion. Il se retourna et regarda Long Hao Chen, qui était toujours sur l’estrade. Puis, avec un grognement de rage, il leva la main droite et relâcha le manteau de lumière. Le stade trembla alors violemment.

« Très bien, la formation des escouades avec la roulette se déroulera demain. Que tous les concurrents rentrent se reposer. Les maîtres de hall restent, tout comme Long Hao Chen. »

En entendant les instructions de Yang Haohan, Long Hao Chen tourna la tête. Il ne regarda pas directement le chevalier mais ses yeux se dirigèrent vers Cai’er.

« Cai’er. » En voyant son état et son visage pâle, Long Hao Chen eut l’impression d’être transpercé par une lame. Il ne remarqua même pas le puissant aîné Yang et partit à la poursuite de la jeune fille.

« Dégage. » rugit Sheng Yue et, d’un mouvement de la main, une pression incroyable se manifesta vers Long Hao Chen, le renvoyant voler jusqu’au centre de l’estrade.

Cette fois, Yang Haohan n’intervint pas pour stopper l’attaque. Quoi que l’on puisse dire, l’adolescent avait été celui qui avait blessé l’arrière-petite-fille de Sheng Yue. Si cette fois, il ne laissait pas l’assassin évacuer sa colère, ce dernier ne lâcherait pas l’affaire. En outre, il avait déjà informé Sheng Yue du corps de Scion de Lumière de Long Hao Chen donc il lui faisait confiance pour agir avec modération.

À cet instant, une lumière rouge vif apparut, comme une sorte de foyer, juste sous le corps de Long Hao Chen. Cette technique en forme de cercle, contrôlée avec soin, appliquée doucement puis relâchée, eut l’effet inattendu de repousser l’adolescent dans l’autre sens, l’aidant ainsi à atterrir plus facilement au milieu du podium.

« Noble aîné, dame Cai’er, ne le tenez pas pour responsable. Tout est de ma faute. »

Tous les yeux se tournèrent vers le jeune homme aux élégants cheveux vert foncé. C’était Lin Xin, qui s’avançait aussi vite qu’il le pouvait vers Long Hao Chen et le puissant Sheng Yue.

Il avait l’air beaucoup moins tape-à-l’oeil qu’auparavant, plus stable et calme.

Quand il fut face à Sheng Yue, il posa un genou à terre, « Noble aîné, si vous voulez punir quelqu’un alors punissez-moi s’il vous plaît. Quand Long Hao Chen est arrivé à la Cité Sacrée, je l’avais déjà rencontré à la Cité d’Aimei et je l’avais dupé pour qu’il me donne sa parole. »

Une étincelle froide passa dans les yeux de Sheng Yue, « Parle. »

Le Mage Saint jeta un regard paniqué à Lin Xin. Néanmoins, cela n’arrêta pas son petit-fils. Cette affaire impliquait des experts au neuvième grade et les faisait agir en personne donc même avec son statut, il n’avait aucune possibilité pour intervenir.

Lin Xin parla sincèrement, « Ce jour-là, dans la Cité d’Aimei, j’ai donné trois bouteilles de pilules à Long Hao Chen en échange de la promesse que s’il parvenait dans le top trois, il me choisirait comme membre de son escouade.

Cependant, quand je lui ai fait promettre ça, je lui ai caché le fait que j’étais en réalité incapable d’utiliser une quelconque magie offensive. Maintenant, il doit être au courant mais même après avoir été sacré champion de la compétition, il n’est pas revenu sur sa parole et m’a choisi. Je pense que vous aussi espérez que le mari de votre petite-fille soit quelqu’un qui honore sa parole. Cette affaire est de ma faute car je suis celui qui l’a trompé. Je souhaite en prendre la responsabilité. Je veux annuler la promesse que nous nous sommes faite ; je n’ai aucun besoin de rejoindre son escouade alors s’il vous plaît, donnez cet honneur à dame Cai’er. »

Sheng Yue renâcla, furieux, « Alors maintenant, il faut ta permission pour que Cai’er soit dans l’escouade de quelqu’un d’autre ? »

À cet instant, après avoir rejoint Lin Xin, Long Hao Chen se mit également à genoux. Sheng Yue étant l’arrière-grand-père biologique de Cai’er, il méritait qu’on s’agenouille pour lui.

Ses yeux étaient francs et il dit d’une voix grave, « Honorable aîné, c’était un échange juste et je ne pense pas avoir fait une erreur en l’acceptant. Mon erreur a été de briser le coeur de Cai’er. Cependant, vous ne pouvez pas interférer avec mon choix et encore moins punir Lin Xin. C’est vrai qu’il m’a caché le fait qu’il était un mage ne pouvant pas utiliser de magie offensive. Toutefois, il m’a donné, en cadeau, trois bouteilles de pilules, contenant au total trente pilules du quatrième grade. Si ce n’est cela, comment pourrais-je être aussi généreux envers lui ? Comme j’ai choisi d’accepter ces pilules, j’ai aussi accepté l’autre partie, incertaine, de l’accord.

Par conséquent, même si vous me laissez refaire mon choix, je le choisirait encore. Pour le bien de Cai’er, je peux sacrifier ma vie mais j’avais déjà fait cette promesse auparavant, je dois la respecter. »

Tout en parlant, Long Hao Chen attira Lin Xin vers lui et le fit se relever en même temps que lui.

Bien que Yang Haohan ait déjà donné l’ordre aux autres concurrents de partir, ces jeunes s’étaient inconsciemment immobilisés quand Lin Xin avait fait son apparition.

Les paroles de Long Hao Chen avaient été absolument catégoriques. Même devant Sheng Yue, il n’avait pas reculé.

Sans même parler des autres participants, les six vices-maîtres de hall étaient complètement abasourdis.

Cet enfant avait osé aller contre celui connu comme ayant le pire caractère de toute l’Alliance, Sheng Yue !  En outre, il l’avait fait devant tant de monde ! Le mauvais caractère de Sheng Yue était bien connu dans l’Alliance donc cette affaire allait malheureusement très probablement avoir de lourdes répercussions.

L’assassin regarda Long Hao Chen avec une expression clairement stupéfaite. Il ne savait pas depuis combien de temps quiconque, même du même rang que lui, n’avait pas osé le contredire, alors un adolescent…

Yang Haohan s’était déjà inconsciemment rapproché de l’adolescent. Bien qu’il soit triste de cette scène, Long Hao Chen était non seulement le Scion de Lumière mais aussi le fils unique du possesseur du Trône Divin de la Ruine et du Massacre, l’Arbitre de l’Alliance des Chevaliers, le Chevalier Divin Long Xing Yu ! Si Sheng Yue lançait réellement une attaque dans le feu de l’action, il devait protéger Long Hao Chen. Plus important encore, au fond de lui, il pensait que l’adolescent n’avait rien dit de mal.

« Tais-toi ! » cria soudainement Cai’er. Sa silhouette se flouta et elle chargea en direction de Long Hao Chen. Elle avait à la main une dague doré foncé pointée droit vers le torse de l’adolescent.

Elle ne comprenait que trop bien le caractère de son arrière-grand-père et craignait vraiment qu’il n’agisse personnellement. Même si Yang Haohan, le Chevalier Divin de la Défense et de la Stratégie et le dirigeant de l’Alliance, était là, son arrière-grand-père était vraiment enragé par Long Hao Chen. Comment pourrait-elle laisser ce dernier rester avec elle ?

Pendant que tout se déroulait, elle écoutait calmement. Elle finit par comprendre que ce n’était qu’un simple malentendu. Dans son coeur, elle n’en voulait désormais plus à Long Hao Chen, même si elle avait été soumise à une douleur intense quelques instants plus tôt. La seule à qui elle en voulait était elle-même, pour ne pas avoir été capable de lui faire confiance et d’attendre une explication. Si elle n’avait pas craché du sang, pourquoi son arrière-grand-père se serait-il montré, violant ainsi les règles de la compétition ?

Comme elle lança son attaque la première, son aïeul n’eut pas la chance de le faire. Tout se passa en l’espace d’une fraction de seconde. En prenant en compte le niveau de cultivation de Long Hao Chen, peut-être que son arrière-grand-père se calmerait un peu une fois que l’adolescent se sera pris quelques coups.

Cependant, Cai’er ne s’attendait absolument pas à ce que face à son attaque, Long Hao Chen reste planté là, sans bouger à part pour faire un mouvement du poignet qui entraîna la disparition de son Armure de l’Esprit Saint.

La dague s’immobilisa à un mètre seulement du torse de l’adolescent et la voix de Cai’er trembla violemment, « Pourquoi n’évites-tu pas mon attaque ? »

Long Hao Chen regarda le visage pâle de la jeune fille et leva la main de Cai’er dans la sienne. D’un seul regard, il remarqua quelques traces de sang restantes sur son voile et sentit son corps se serrer, comme soumis à une énorme pression.

Il dit d’une voix douce, « J’ai juré de rester à tes côtés et je n’ai aucun regret par rapport à ça. Je n’ai pas non plus violé les règles de la compétition. Néanmoins, je te dois une explication. En te laissant être blessée, j’ai échoué. Pour cette raison, je dois être puni. »

Une lumière blanche sortit du torse de Long Hao Chen et se dirigea instantanément vers la dague dorée foncé dans la main droite de Cai’er.

Compétence évoluée du Foyer Spirituel Saint, [Attrait].

À une portée aussi courte et aussi brusquement, même un expert au neuvième grade n’aurait pas pu l’arrêter.

Aipi.

La dague dans la main de Cai’er fut instantanément attirée par Long Hao Chen et s’enfonça dans son torse jusqu’à la garde. La pointe de la dague sortit du dos de l’adolescent et du sang jaillit immédiatement des deux côtés, recouvrant entièrement sa veste.

Cependant, il se comportait comme s’il n’avait pas senti ce coup. Il ouvrit les bras et les serra autour de Cai’er avant de dire d’une voix douce, « C’est le câlin que tu me dois. »

« Hao Chen ! » s’écria la jeune fille avec tristesse tout en essayant de faire sortir la dague. Toutefois, dans l’étreinte puissante de Long Hao Chen, elle ne parvint plus à se contenir.

Le visage de Sheng Yue passa d’assomé à stupéfait et il murmura pour lui-même, « Un coup de poignard pour une gorgée de sang. On dirait qu’on ne perd pas au change. »

Yang Haohan fronça les sourcils et le regarda.

Sheng Yue dit sans la moindre gêne, « Qu’est-ce que je fais ici ? Tu es le chef de l’Alliance donc tu peux gérer la situation comme bon te semble, je retourne dormir. Vraiment, des affaires d’enfants ne doivent pas me déranger. »

Yang Haohan fut encore plus surpris et ses sourcils se froncèrent de plus belle.

Toutefois, les lèvres de Sheng Yue bougèrent, comme s’il lui disait quelque chose, et le visage du Chevalier Divin de la Défense et de la Stratégie s’assombrit brusquement.

Il y eut un éclair de lumière noire et l’assassin fit un pas en avant. Il disparut instantanément.

Les coins des lèvres de Yang Haohan se redressèrent, alors que les mots de Sheng Yue résonnaient dans son oreille, « Cet enfant est doué, il a un très bon tempérament, bien meilleur que cette vieille merde sournoise. »

Long Hao Chen ne s’était peut-être même pas attendu à gagner l’approbation de Sheng Yue. Le coup de poignard qu’il avait reçu de Cai’er l’avait de toute évidence calmé. Le Scion de Lumière était vraiment le partenaire idéal de son arrière-petite-fille, la Sainte Fille de Samsara.

« Hao Chen, laisse-moi partir. » s’exclama Cai’er sans trop hausser la voix, toujours collée à l’adolescent. C’était une blessure profonde ! Comment pourrait-elle ignorer la puissance de sa propre arme ? Cette dague avait même l’effet supplémentaire d’aspirer la force vitale.

Long Hao Chen la tenait dans ses bras et, bien qu’il soit en train de pâlir, une expression de soulagement se dessina sur son visage quand il vit Sheng Yue partir.

« Cai’er, je suis désolé, c’est entièrement ma faute. Acceptes-tu de me pardonner ? » Long Hao Chen déplaça sa tête jusqu’au dessus de l’épaule de la jeune fille, oreille contre oreille. Un parfum émanait du corps de Cai’er. C’était comme si l’adolescent ne pouvait ressentir la moindre douleur provenir de la blessure.

Chapitre précédent   Sommaire   Chapitre suivant

Publicités

2 réflexions sur “Shen Yin Wang Zuo chapitre 152

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s