Shen Yin Wang Zuo chapitre 164

Chapitre 164 : « Chevalier et Assassin ne Forment qu’une Seule Entité »

Les adolescents fermèrent immédiatement leurs bouches et échangèrent des regards, abasourdis. Une énergie spirituelle interne de 23 000. Quelle nombre terrifiant ! Même s’ils additionnaient leurs sept énergies spirituelles, ils n’atteindraient même pas 14 000. Avec un tel écart, comment pourraient-ils être comparables ?

Le regard de Sheng Yue tomba une dernière fois sur Cai’er, « C’est toi qui cause le plus de problèmes. C’est vrai que le pouvoir que tu as essayé de libérer était capable de le menacer. Cependant, ça l’aurait forcé à y aller à fond. Si je suis venu, ce n’était pas pour l’aider mais pour t’aider toi. Sinon, même si tu lui aurais infligé de lourdes blessures, tu serais morte. »

Cai’er resta immobile, sans dire un mot. C’était comme si elle ne ressentait rien pour son arrière-grand-père.

« Long Hao Chen, viens avec moi. J’ai quelque chose à te dire. » L’expression de Sheng Yue devint glaciale et il se tourna pour regarder un Long Hao Chen affaibli.
En entendant ces mots, Cai’er eut enfin une réaction : elle trembla légèrement.

Sheng Yue lui jeta un regard avant de faire un pas en avant. Il y avait déjà dix mètres entre lui et Long Hao Chen.

Ce dernier récupéra ses armes et son équipement avant de le suivre à grands pas.

Gao Yingjie regarda les autres, un léger sourire sur son visage résolu, « Bien que j’ai réprimé une partie de ma force, vous m’avez forcé à sortir mon Armure de Mithril pour me défendre aujourd’hui, ce dont vous pouvez être fiers. Un jour vous atteindrez mon niveau et vous le dépasserez même. Bon, vous pouvez vous reposer pendant une demi-heure. Ensuite, nous partirons. »

Chen Ying’er, qui semblait déjà avoir récupéré toute son énergie, se mit à bondir joyeusement à côté de Cai’er, « Cai’er, tu es vraiment forte ! Ce que tu viens de faire, comment ça s’appelait ? Tellement forte !!! »

Caier ne dit rien et secoua simplement la tête avant de se rasseoir dans le siège où elle était auparavant pour récupérer silencieusement son énergie spirituelle. En dehors de Long Hao Chen, elle agissait froidement envers tout le monde et ne parlait pas beaucoup. Ce n’était pas vraiment une attitude qu’elle adoptait volontairement.

Chen Ying’er fit discrètement une grimace à Cai’er avant de courir rejoindre Wang Yuanyuan.

Long Hao Chen alla à l’autre bout du stade avec Sheng Yue, qui s’arrêta et se retourna pour le regarder, « Long Hao Chen. » L’assassin dit ce nom d’un ton avec lequel il ne fallait pas discuter.

Le mot « magnifique » pouvait être utilisé pour décrire ce bel adolescent qui possédait en abondance des qualités spéciales peu présentes chez une personne normale. Même si Sheng Yue était extrêmement pointilleux par nature, il avait du mal à trouver des défauts chez lui. Cependant, il était toujours inquiet dans son coeur : peu importe ce qu’on pouvait dire, Long Hao Chen était toujours celui qui avait volé sa propre arrière-petite-fille.

« Aîné Héroïque. » Long Hao Chen leva la main droite pour effectuer un salut de chevalier envers Sheng Yue.

Ce dernier resta silencieux pendant un moment avant de dire doucement, « Caier…cette fille a énormément souffert depuis qu’elle est petite. Je ne sais pas pourquoi tu es si important pour elle, ni ce qui t’attire chez elle, mais tu es un chevalier. En tant que tel, je souhaite que tu combattes à ses côtés et que tu la protège. »

Long Hao Chen répondit résolument, « J’ai fait le serment de protéger Cai’er toute ma vie. Que j’utiliserai ma vie pour la protéger. »

Sheng Yue lui adressa un regard profond et son expression s’adoucit, « Prouvez-le moi avec tes actions. Oh, et tu as dû voir la capacité que Cai’er essayait d’utiliser. Garde en tête qu’à moins d’être dans une situation de vie ou de mort, quand sa vie est réellement menacée, tu ne dois pas la laisser utiliser ce mouvement à la légère. Il blessera gravement son corps. Tu comprends ?

Long Hao Chen trembla. Quand Cai’er avait libéré cette aura meurtrière terrifiante sur Gao Yingjie, comment aurait-il pu ne pas s’en inquiéter ? Il ne s’était pas attendu à ce que Cai’er soit puissante à ce point, tellement qu’il avait commencé à l’admirer. En y songeant à nouveau, il réalisa, Comment Cai’er, qui n’a atteint que le cinquième grade, a-t-elle pu déployer une capacité aussi formidable ? En réalité, c’est qu’il y avait un lourd prix à payer.

Elle a dit qu’elle ne voulait pas perdre car c’était son premier combat à mes côtés. Cai’er, ah, Cai’er ! Même si j’ai juré de te protéger toute ma vie, c’est toi qui t’es sacrifiée autant.

Les yeux de Sheng Yue rougirent, maintenant qu’il savait que Long Hao Chen comprenait ce qu’il voulait dire, « Maintenant pars. Et souviens-toi, Cai’er et toi êtes plus importants que des artefacts divins. En tant que capitaine de ton escouade, tu ne devras jamais permettre à ton escouade de se retrouver dans une situation de danger imprévu. Jusqu’à ce que tu atteignes vingt ans, ta priorité sera de veiller à ta sécurité et à celle de Cai’er. Après, vous serez plus qu’assez qualifiés pour vous défendre. »

« Merci pour vos enseignements, Aîné Héroïque. » le salua une nouvelle fois Long Hao Chen.

Sheng Yue eut un léger sourire et il secoua la tête, « Tu pourras m’appeler arrière-grand-père, comme Cai’er. » Après avoir parlé, il démontra une fois de plus son écrasante supériorité en termes de capacités en disparaissant après un seul pas, sans rien laisser derrière lui.

Long Hao Chen revint aux côtés de Cai’er et s’assit près d’elle. Il avait consommé bien trop d’énergie spirituelle donc il avait besoin de temps pour récupérer.
Cela ne faisait même pas une demi-heure et Gao Yingjie semblait déjà avoir complètement récupéré, il était de retour à la normale. Long Hao Chen lui avait infligé des blessures sévères mais il n’en restait désormais plus une trace.

« Partons. » Il avait une apparence ordinaire mais toute la première Escouade de Chasse aux Démons de rang soldat reconnaissait la force formidable de leur chef d’équipe.

Après tout, cet homme leur avait déjà montré sa force. C’était un véritable expert au septième grade !

Ils quittèrent le Stade des Chevaliers et un carrosse gigantesque les attendait à l’entrée. Utiliser le mot gigantesque pour le décrire n’était même pas une exagération. Il faisait trois mètres de large, environ cinq ou six de long, était tiré par huit bons chevaux et deux cochers étaient assis à l’avant.

Chaque Escouade de Chasse aux Démons nouvellement créée recevait ce traitement. Après tous, tous n’avaient pas de montures et ils ne pouvaient pas accomplir ce voyage à pied. S’ils le faisaient, ils seraient bien trop lents.

Alors qu’ils se préparaient à monter dans le carrosse, une jeune fille courut vers eux.

La plupart d’entre eux étaient des experts au cinquième grade donc ils possédaient une perception exceptionnelle. Ils s’arrêtèrent tous inconsciemment pour observer cette jeune fille.

Elle devait avoir 17 ou 18 ans, environ le même âge que Wang Yuanyuan, mais était plus délicate. Son visage rond était gonflé et ses yeux astucieux semblaient amers. Elle avait de courts cheveux dorés et était vive et très jolie.

« Oncle, est-ce que vous insistez pour me laisser derrière comme ça? » La fille alla se placer devant Gao Yingjie et écarta les bras pour lui bloquer le chemin.

Quand il la vit, un sentiment d’impuissance apparut sur le visage auparavant froid et ferme du chevalier, « Xiaoxue, ne sois pas bruyante et rentre vite. Oncle doit partir en mission. Je reviendrai dès qu’elle sera terminée. Reste à la maison et entraîne-toi bien. »

« Je ne veux pas, je veux aller faire cette mission avec oncle ! Je suis aussi un chevalier ! » La fille appelée « Xiaoxue » adressa un regard entêté à Gao Yingjie.

Gao Yingjie baissa la tête, « Xiaoxue, tes actions mettent ton oncle en colère. Et puis tu n’es plus petite, tu ne peux pas rester avec moi toute ta vie. »

Un éclair rouge passa dans les yeux de la jeune fille, « Papa et maman sont partis. Est-ce que oncle ne veut plus de moi non plus ? Oui, je veux passer ma vie entière avec oncle ; si elle reste seule à la maison, Xiaoxue sera effrayée. » Au moment où elle prononça ces derniers mots, sa voix était déjà accompagnée de sanglots. Cependant, il était clair qu’elle ne faisait pas semblant. Le chagrin et la peur dans ses yeux n’étaient pas faussés. Elle était plus âgée que Long Hao Chen et Cai’er mais en termes de maturité, elle semblait bien derrière ces deux-là.

En entendant ces paroles, Gao Yingjie baissa la tête, défait, en fronçant les sourcils. Il soupira et finit par dire, « D’accord, d’accord, viens avec nous alors. Laisse-moi faire les présentations. »

Il parcourut du regard la 1ère Escouade de Chasse aux Démons de rang soldat et dit, « Voici Shi Xiaoxue, c’est un Chevalier du Châtiment au cinquième rang du quatrième grade. »

Curieux, Long Hao Chen demanda, « Cinquième rang du quatrième grade ? Avec son niveau de cultivation, elle aurait dû être capable de participer à la Sélection de Chasse aux Démons, non ? Je suis curieux de savoir pourquoi je ne l’ai pas rencontrée. »

En l’entendant, Shi Xiaoxue bouda immédiatement, « Humpf ! C’est oncle qui ne m’a pas laissé participer. Sinon, j’aurais passé les préliminaires sans problèmes. »

Gao Yingjie soupira avant de répondre, « Sa mère était membre d’une Escouade de Chasse aux Démons, était ma camarade de combat, même, mais elle a perdu la vie au combat et a laissé son enfant derrière. Comment pourrais-je la laisser affronter les dangers qui surviennent après être entré dans une Escouade de Chasse aux Démons ? J’espère simplement pour elle de vivre calmement au sein de l’Alliance. Depuis que ses deux parents ne sont plus, cette enfant a souffert mentalement, ce qui l’a rendu particulièrement peu courageuse. Elle n’acceptera tout simplement jamais d’être séparée de moi. Pardon, veuillez me permettre de l’amener avec moi pour cette opération. Rassurez-vous, elle ne vous dérangera pas. Je m’assurerai qu’il ne lui arrive rien de mal. »

En entendant que Shi Xiaoxue avait perdu ses deux parents et après avoir vu son air triste et pitoyable, comment pourraient-ils refuser ? Son chagrin se changea en soulagement et Shi Xiaoxue monta dans le carrosse.

L’intérieur du véhicule était vraiment spacieux et il y avait même un spécialiste pour s’occuper des rations durant le voyage.

Avec ses quatre mètres de haut, même en se roulant en boule le plus possible, Hao Yue occupait un assez grand espace. Han Yu avait renvoyé son Oeil Démoniaque dans sa dimension mais Hao Yue était différent. À moins que ce soit de son propre accord, Long Hao Chen ne le forcerait jamais à revenir dans son monde. Après tout, il avait vu personnellement l’environnement rude et les ennemis dangereux qu’il contenait. Il expliqua cela assez simplement à ses camarades et tous acceptèrent naturellement la présence de Hao Yue.

Sous les ordres des cochers, les huit chevaux robustes tirèrent le carrosse hors de la Cité Sacrée.

Gao Yingjie s’assit sur le siège le plus à l’extérieur et Shi Xiaoxue se mit à côté de lui. Si on la regardait attentivement, on pouvait remarquer que cette fille avait les yeux fixés sur le visage de Gao Yingjie. Quant à ce dernier, il l’ignorait complètement.

« Très bien, profitons de ce temps pour résumer le combat que nous avons eu. Répondez d’abord à cette question : sur quel aspect vous êtes-vous bien débrouillés et sur quel aspect avez-vous des lacunes ? » dit le Templier d’une voix grave.

Bien entendu, le but de la bataille qui venait de se dérouler n’avait pas été de leur offrir une chance non-existante de gagner. C’était en fait non seulement pour évaluer les capacités de tout le monde mais aussi pour permettre à chacun de comprendre mieux la force des autres lorsqu’ils étaient mis sous pression.

Chen Ying’er, étant une fille très imbue d’elle-même, déclara immédiatement, toute contente, « Cai’er mise à part, le plus fort devrait être moi. Après tout, j’ai invoqué une formidable bête magique au huitième grade. On avait vraiment des chances de gagner. »

Sima Xian rit et lui demanda, « Petite sœur Ying’er, si je te le demandais, pourrais-tu invoquer une autre bête au huitième grade ? »

L’expression de Chen Ying’er changea immédiatement et elle marmonna à la hâte, « Un jour, je le pourrai. »

Gao Yingjie se tourna vers Long Hao Chen et dit, « Hao Chen, tu es le capitaine, dis-nous ce que tu en penses. »

L’adolescent acquiesça et répondit, « Commençons avec les points forts. Ils sont assez évidents, le principal était que presque tout le monde ici a une force offensive supérieure à la moyenne : moi et Pluie Bleue, Hibiscus de Lumière, le Bouclier d’Âme Divine Géante de Wang Yuanyuan, la combinaison que fait Sima Xian avec [Folie] et [Marteau Sacré], les invocations de Chen Ying’er via la Porte d’Invocation de Créature ainsi que la puissance extraordinaire de Cai’er. En comparaison, Han Yu et Lin Xin sont plus proches du rôle de soutien mais leur utilité au combat reste considérable. »

Tout ce qu’il venait de dire était une observation minutieuse des capacités de tout le monde, il rassemblait et ordonnait ce qu’il pensait d’eux.

« Comme nous possédons ces capacités bien supérieures à notre propre rang, nous devrions facilement pouvoir déployer une force qui dépasse ce à quoi s’attendent nos adversaires. Tant que nous pouvons utiliser la puissance de notre équipe, je suis certain que nous pourrons être appelés la plus forte des nouvelles Escouades de Chasse aux Démons. »

En l’entendant, tous hochèrent spontanément la tête. Durant ce dernier combat, Cai’er était sans le moindre doute celle qui s’était le plus distinguée. Mais en tant que capitaine de l’équipe, les compétences de Long Hao Chen ne pouvaient pas non plus être négligées. S’il n’y avait eu son contrôle sur Gao Yingjie avec son Foyer Spirituel Saint, combiné avec une défense exceptionnelle, même si le Templier n’avait pas utilisé toute sa force, ils auraient eu beaucoup de mal à utiliser vraiment leurs techniques ultimes. La dernière attaque de Long Hao Chen avait également laissé une profonde impression chez eux. Après tout, la puissance pénétrante de [Pluie Brillante d’Hibiscus] avait même réussi à blesser Gao Yingjie malgré le fait qu’il était équipé d’une Armure de Mithril. Cela montrait à quel point la puissance offensive de Long Hao Chen était exceptionnelle. Par conséquent, ils furent encore plus convaincus que la force de leur capitaine représentait bien la première place. Même Wang Yuanyuan, qui était au départ dubitative, était pleine d’admiration envers lui après avoir vu l’immense efficacité de [Pluie Brillante d’Hibiscus] et du Foyer Spirituel Saint.

Bien qu’ils ne soient pas tous sûrs de l’âge de Long Hao Chen, ils voyaient tout de même clairement que, dans l’équipe, les trois plus jeunes étaient lui, Cai’er et Chen Ying’er. Et comme lui et Cai’er avaient même réussi à atteindre le cinquième grade à un tel âge, ils pouvaient bien voir l’étendue de leurs perspectives futures.

Gao Yingjie acquiesça et dit, « Maintenant parle-nous des défauts. »

Long Hao Chen continua, « Il était aussi assez évident que de nombreuses choses nous faisaient défaut. Premièrement, nous n’étions pas familiers les uns avec les autres donc nous ne connaissions pas les compétences des autres ni leur temps de préparation, leur puissance, leur efficacité ainsi que leurs styles de combat. Dans de telles circonstances, il était dur d’agir de façon coordonnée et nous avons donc été incapables de déployer toute notre puissance de combat. Pour atteindre une coordination parfaite, il faudra nous entraîner longuement et augmenter notre expérience de combat. Nous devrons prêter attention à cet aspect. Le deuxième défaut est la nature aléatoire des capacités de Ying’er. Sa Porte d’Invocation de Créature est peut-être un sort d’invocation formidable mais elle-même ne sait pas ce qui en sortira. Par conséquent, en plein combat, je trouve difficile d’inclure ses capacités dans nos calculs. Même si elle invoque une bête magique formidable, on se retrouvera quand même dans une mauvaise situation si cette bête ne peut pas agir de concert avec nous. Par exemple, tout à l’heure, l’attaque de cet Oeil Démoniaque Supérieur a annulé la magie de Hao Yue. »

Chen Ying’er tira la langue, « Si la bête magique invoquée est trop puissante, c’est vrai que je ne peux pas la contrôler complètement. »

Gao Yingjie fronça légèrement les sourcils et dit, « Chen Ying’er, je sais qu’il doit y avoir un secret derrière cette Porte d’Invocation de Créature, et il est peut-être classé comme un de tes secrets personnels donc je ne te poserai pas de questions dessus. Cependant, tu fais désormais partie d’une Escouade de Chasse aux Démons. Comme Han Yu, tu es un septième de la puissance de ton groupe. Dans l’équipe, tout le monde est important. Ainsi, si tu veux que l’équipe grandisse vite, tu vas devoir stabiliser tes invocations le plus vite possible. »

Chen Ying’er fut légèrement surprise mais répondit, « J’ai bien peur de devoir au moins atteindre le septième grade avant de pouvoir contrôler la Porte d’Invocation de Créature. »

Gao Yingjie dit, « Il y a une autre solution, c’est de former un contrat avec une bête aussi vite que possible. Dans la situation actuelle, j’ai peur qu’il faudra une dizaine d’années avant que tu n’atteignes le septième grade. Tu ne vas quand même pas te reposer sur tes compagnons pour te protéger pendant dix ans ? C’est la catastrophe assurée. » Son ton était clairement devenu plus strict.

Le visage charmant de Chen Ying’er pâlit et elle baissa lentement la tête sans dire un seul mot.

Les autres étaient tous d’accord avec le fait que ses capacités présentaient un problème mais ils ne dirent rien afin de ne pas affecter l’unité de l’équipe. En fait, même si Lin Xin était incapable de lancer des attaques, il pouvait toujours compter sur son contrôle exceptionnel de la magie et sa qualité magique pour assister l’équipe en se chargeant de la défense. Alors que si Chen Ying’er ne parvenait pas à invoquer une bête magique puissante, elle ne serait alors plus qu’un poids pour l’équipe. Et même si elle invoquait quelque chose de bien, elle ne pourrait pas parfaitement le contrôler, ce qui ne sera pas forcément très bon pour l’escouade. Elle était donc bien la partie la plus instable du groupe.

Le regard rempli de dignité de Gao Yingjie balaya les adolescents et il dit d’une voix grave, « Vous devez bien garder en tête que vous n’êtes qu’une seule entité, une équipe complète. Il faut mettre la priorité sur les intérêts de l’équipe. Sinon, dès qu’il y a un problème avec l’un d’entre vous, tout le groupe sera impacté. Au milieu d’une bataille, vous devrez dépendre les uns des autres. Même si votre puissance est presque épuisée, vous devez toujours trouver un moyen de remplir votre part dans l’équipe.

Dans les trois prochains mois, je vais faire tout mon possible pour vous transmettre mon expérience. La quantité que vous pourrez apprendre et utiliser dépendra de vous. Maintenant, je vais faire une analyse de chacun de vous.

J’ai déjà tout dit sur Chen Ying’er, elle est l’élément le plus instable de l’équipe. Mais comme vous êtes une équipe, au combat, il sera votre devoir à tous de la protéger. Quand elle aura grandi, à l’avenir, elle deviendra une part importante de l’escouade. »

Quand son regard tomba sur le seul mage de l’équipe, Gao Yingjie montra son intérêt, « Lin Xin, savais-tu que tu es le mage le plus exceptionnel que j’ai vu cette année ? »

« Eh ? » s’étonna Lin Xin, qui ne se considérait pas digne de ce compliment. Il pensait au départ que Gao Yingjie le regarderait de haut à cause de son incapacité à attaquer.

Gao Yingjie continua, « Aujourd’hui était la première fois que vous avez coopéré et dans cette collaboration, en dehors du lézard, tu étais celui qui avait la meilleure coordination avec Long Hao Chen. Quand tu as lancé tes boucliers élémentaires sur lui, la défense que tu lui as apporté était encore plus grande que celle de sa bête magique !

Si je ne me trompe pas, tu t’es reposé sur ton contrôle pour augmenter l’efficacité de tes boucliers élémentaires et obtenir des résultats encore meilleurs. Ton bâton magique doit être un cristal de nuage ardent qui produit une assez bonne amplification. Cependant, si tu n’avais pas naturellement un talent hors du commun, tu n’aurais pas pu utiliser tes sorts défensifs à une telle vitesse.

Même si je ne devrais pas poser des questions sur les secrets des autres, de vous tous, c’est toi qui attise le plus ma curiosité : pourquoi tu ne peux pas utiliser de magie offensive ? Je sais que tu es aussi un alchimiste. Si on y ajoute le fait que tu possèdes ce genre de double spécialisation, ta magie défensive est très utile. Si tu te dédies entièrement à l’entraînement de ton contrôle magique, je peux prédire que tu deviendras un jour la fierté du Temple des Mages. »

En entendant les paroles de Gao Yingjie, Lin Xin resta muet. L’expression de ce jeune homme narcissique aux cheveux verts s’assombrit mais il ne dit rien et baissa simplement la tête, assis sur la banquette.

Gao Yingjie le regarda et dit, « Bon, bon. Nous venons d’évaluer l’utilité de Lin Xin, qui ne peut utiliser que de la magie défensive, par rapport à notre stratégie de combat. Dans cette équipe, il a un rôle de Guerrier Protecteur est, grâce à sa magie, est même encore plus utile. Lin Xin garde à l’esprit que si tu restes éternellement incapable d’utiliser de la magie offensive, tu devras mettre beaucoup d’efforts dans ton contrôle du feu et ta magie défensive et d’assistance. Ainsi, lorsque vous devrez affronter des ennemis puissants, tu pourras aider la défense de Long Hao Chen, comme tu l’as fait aujourd’hui. Quand quelqu’un sera en danger ou aura besoin d’aide, tu seras le premier à courir les aider. Pour cela, il te faudra toujours garder un œil sur la situation générale. »

Lin Xin hocha la tête, « Je ferai de mon mieux. » Après cette courte réponse, il se tut, apparemment irrité du fait que Gao Yingjie ait amené le sujet de son incapacité à utiliser la magie offensive.

Gao Yingje déclara, « Je place Lin Xin à l’arrière et Chen Ying’er, comme elle a besoin du plus de protection, devra être au milieu de la formation. Long Hao Chen, note bien que ta monture devra les aider à se déplacer pendant les combats, par exemple avec la compétence [Suspension], et les porter quand c’est nécessaire. »

Long Hao Chen écouta attentivement chaque mot du Templier. Il parlait d’après sa propre expérience ! Dans les domaines de la cultivation et de l’entraînement, peu pouvaient égaler les recherches de Ye Hua mais, dans le domaine de l’expérience au combat, particulièrement en équipes, il n’était rien comparé à Gao Yinjie. Comme les cicatrices sur son corps le montraient, son expérience était basée sur des leçons qu’il avait appris avec son sang !

Gao Yingjie continua, « Wang Yuanyuan, Sima Xian, à mes yeux vous êtes tous les deux des guerriers, rien de plus qu’un Porteur de Hache et un Guerrier Saint. »

En l’entendant, Sima Xian et Wang Yuanyuan ne purent s’empêcher d’être embarrassés.

Un léger sourire apparut sur le visage de Gao Yingjie, « Vous n’avez pas à vous sentir embarrassés, ce n’est absolument pas un problème. Personne ne se développera jamais de la même façon, le plus important est que cette voie vous convienne. Je peux dire sans aucun doute que votre énergie spirituelle surpasse déjà de loin la quantité normale. Wang Yuanyuan, je ne te dirai pas grand-chose mais au combat, tu dois faire attention afin d’accorder ton rythme avec les autres. Tu dois surveiller la situation dans laquelle se trouve Long Hao Chen afin de pouvoir agir de façon parallèle avec lui et de l’aider à gérer la défense. Tu ne peux pas créer un trou dans la formation sous une simple impulsion. D’ailleurs, ton attaque ultime est puissante mais elle consomme beaucoup trop d’énergie spirituelle, ne l’utilise pas imprudemment. »

« Oui. » acquiesça Wang Yuanyuan. Elle avait un caractère obstiné donc elle n’écouterait les conseils d’un autre que si elle reconnaissait qu’il était plus puissant qu’elle.

Gao Yingjie se tourna vers Sima Xian et dit, « J’ai plus de choses à te dire. Tu es un prêtre mais tu as choisi une voie plus proche de celle d’un guerrier. En fait, je n’y vois aucun souci. De ce que je peux voir, tu peux suivre la voie d’un Prêtre Discipliné. »

« Un Prêtre Discipliné ? » demanda Sima Xian, interloqué. C’était la première fois qu’il entendait parler de ça.

Gao Yingjie expliqua, « Aucun n’est apparu depuis de nombreuses années. Un Prêtre Discipliné est un genre de prêtre qui fait principalement du combat. Mais tu dois garder en tête qu’il s’agit d’un prêtre et non d’un guerrier. En tant que tel, il doit apprendre des compétences de prêtre et pas seulement les offensives mais aussi des compétences de soutien. Choisir la voie d’un Prêtre Discipliné signifie l’abandon du soin mais tu dois savoir que tu auras toujours la puissance apportée par ta magie sacrée. Ta combinaison de [Folie] avec [Marteau Sacré] est bonne mais de ce que j’ai vu, ta combinaison de magie sacrée et de combat rapprochée n’est pas suffisante. Sur ce point-là, tu peux demander des conseils à Long Hao Chen. Si tu t’entraînes bien en tant que Prêtre Discipliné, tu pourras devenir un expert qui unit la magie et les arts martiaux.

Quant à votre position dans la formation de l’équipe, Sima Xian et Wang Yuanyuan, vous serez tous les deux derrière Long Hao Chen. Ainsi, vous couvrirez la gauche et la droit pour alléger une partie de la charge de Long Hao Chen tout en protégeant Chen Ying’er et Lin Xin si nécessaire. »

« Compris. » Tous prêtaient attention à l’analyse détaillée de Gao Yingjie. Non seulement il guidait leur développement futur mais il leur indiquait aussi où se placer dans la formation. À l’avenir, lorsqu’ils auront à se battre ensemble, leur coordination n’en sera qu’améliorée.

« Han Yu, ta position sera à l’arrière de la formation. Je sais que tu es un Chevalier Gardien mais pour une équipe, l’arrière est aussi très important. Le meilleur avantage qu’a votre escouade sur les autres est que vous avez plus d’un Chevalier Gardien. Tenir une bonne défense à l’arrière permettra d’alléger les inquiétudes de tes coéquipiers. Dans le même temps, l’Oeil Démoniaque que tu as comme compagnon te procurera un bon soutien. Si jamais un ennemi puissant apparaît, tu devras faire en sorte que ta bête magique l’intimide avec ses pouvoirs spirituel pour faire gagner un peu de temps à tes camarades. »

Han Yu prit la parole, « Capitaine, j’ai quelque chose à dire. »

Gao Yingjie répliqua, « Parle. »

« Actuellement, le plus gros problème de notre équipe est qu’elle n’a pas accès aux sorts de soin d’un prêtre, ce qui affectera notre capacité à tenir un combat sur la durée. Par conséquent, mon entraînement sera orienté vers la défense et le soin, cela compensera le manque que nous avons. »

Une trace de surprise passa dans les yeux de Gao Yingjie et il dit d’un ton approbateur, « Très bien. C’était quelque chose que je voulais mentionner. Que tu en sois conscient est bien. »

Sima Xian s’assit à côté de Han Yu et en entendant Gao Yingjie, il tendit immédiatement le bras et le posa sur l’épaule de Han Yu, « Bon frère, à l’avenir, j’espère partager mes points de contribution avec toi. »

Han Yu le fusilla du regard, « Ne te colle pas à moi, je préférerais le corps doux d’une jeune femme. »

Sima Xian rit bruyamment et le regarda d’un air aiguicheur, « Je ne te conviens pas ? »

« Ferme-la… »

Les autres éclatèrent de rire à cette scène.

Sima Xian se sentait coupable de ne pas pouvoir prendre le devoir de soigneur pour son équipe mais en voyant que Han Yu avait prit l’initiative d’assumer cette responsabilité, il lui fut très reconnaissant. Quelle merveilleuse idée !

Dans le carrosse, l’atmosphère s’était allégée avec cet intermède humoristique et était devenue plus amicale.

Le regard de Gao Yingjie tomba enfin sur Long Hao Chen et Cai’er.

« Cai’er, ta puissance offensive est très importante. Tu es la lame la plus aiguisée de l’équipe : dans cette escouade, c’est toi qui a la plus grande force d’attaque. Par conséquent, ton devoir n’en est que plus grand. Je sais que ta relation avec Long Hao Chen est bonne mais n’oubliez pas que vous faites tous les deux partie de cette escouade et que durant de nombreuses circonstances, tu ne dois pas laisser tes émotions t’affecter. Sinon, cela ne l’aidera pas mais lui causera du tort. Il est le capitaine donc si tu veux l’aider, aide-le à remplir son rôle de capitaine. »

Le ton de sa voix était à nouveau devenu sérieux. Cai’er redressa légèrement la tête. Bien qu’elle soit aveugle, ce mouvement montrait qu’elle écoutait attentivement.

« Wahou. Banzai. Youpi ! Oncle, tu es tellement génial ! » À cet instant, une voix adorable et un peu idiote interrompit Gao Yingjie. Shi Xiaoxue l’avait saisi par le bras et s’était mise à pousser des cris de joie.

Gao Yingjie rougit légèrement et lui dit d’un ton réprobateur, « Lâche-moi et regarde-toi. Ne m’interromps pas ! »

« Oh… » Mécontente, Shi Xiaoxue baissa la tête mais sans lâcher la manche de Gao Yingjie. Devant cette jeune fille, le Templier perdait vraiment tous ses moyens.

Sima Xian, Han Yu, Chen Ying’er et Wang Yuanyuan rirent intérieurement. Lin Xin, qui était en train de bouder, se relâcha et regarda tour à tour Gao Yingjie et Shi Xiaoxue avant de songer, Est-ce que ce serait la vieille vache qui mange de l’herbe tendre ? (Tr : vieux, jeune, pas besoin de vous faire un dessin pour expliquer cette expression…)

« Tousse, tousse. » Gao Yingjie toussa à plusieurs reprises pour tenter de cacher son embarras. Il fixa son regard sur Cai’er et dit, « Il y a trois points que tu dois garder à l’esprit concernant ton devoir. Premièrement, avec ta puissance offensive exceptionnelle, tu devras tuer l’ennemi. Assure-toi bien d’être celle qui en tue le plus. S’il n’y en a aucun de particulièrement puissant parmi eux, tu devras faire de ton mieux pour tous les anéantir. Cela allégera la pression sur tes camarades.

Le deuxième est de briser la formation ennemie. Si vous vous retrouvez face à des adversaires bien organisés, il te faudra briser leurs rangs afin de créer une ouverture pour tes camarades.

Le troisième et dernier point est de fournir un soutien lors des affrontements contre les ennemis les plus puissants. Cai’er, dis-moi, en tant qu’assassin se battant dans une escouade, dans quel contexte utiliserais-tu ton coup le plus puissant ?

Cai’er répondit froidement, « Lorsque je tue les ennemis. »

Gao Yingjie secoua la tête et lui dit, « Non, tu as tort. De cette façon, tu ne feras qu’utiliser ta propre force et dans les conditions d’un champ de bataille, ta puissance de frappe ne pourra jamais être complètement déployée. Lorsque tu affronteras des ennemis plus puissants que toi, agir de cette façon n’aidera en aucune façon l’équipe.

Il faut que tu saches que le Temple des Chevaliers et le Temple des Assassins sont les plus proches des temples. Ce n’est pas parce qu’ils sont tous deux spécialisés dans le combat rapprochés mais plus parce que les capacités naturelles d’un chevalier et d’un assassins se complémentent. Le chevalier est le bouclier de l’assassin et l’assassin est l’arme la plus aiguisée que peut avoir le chevalier. »

En l’entendant parler, tous se sentirent émus. Ce fut particulièrement le cas pour Long Hao Chen qui semblait avoir réalisé quelque chose.

Gao Yingjie continua, « Lorsque tu seras en face d’un ennemi dont la force surpasse de loin la tienne, il ne faudra pas agir seule mais avec Long Hao Chen. Tu es celle qui, dissimulée, propage partout l’ombre de Long Hao Chen. Au moment où il bloque un mouvement, tu peux attaquer de toutes tes forces. Voilà ce que l’on appelle « Chevalier et Assassin ne forment qu’une seule entité ».

Contre des adversaires puissants, l’assassin doit être une arme pouvant tuer à coup sûr mais devra aussi aider le chevalier à se défendre contre les attaques qu’il ne peut pas bloquer complètement, permettant ainsi sa survie. Pour cela, j’aimerais que Long Hao Chen et toi appreniez chacun rapidement les capacités et les limites de l’autre. Ce n’est que de cette façon que vous vous unirez pour devenir le coeur de l’équipe. »

Cai’er hocha calmement la tête et s’inclina légèrement dans la direction de Gao Yingjie, « Merci. »

Lui faire prononcer ce mot, « merci », n’était pas un exploit facile à accomplir. Tout ce que venait de dire le Templier avait permis à Cai’er de réaliser son véritable devoir en tant que membre de l’escouade. Bien évidemment, la partie qui l’avait le plus affectée était l’expression « Chevalier et Assassin ne forment qu’une seule entité », l’assassin qui aidait le chevalier à survivre. Lors du combat précédent, Cai’er avait fait de son mieux pour aider Long Hao Chen mais elle ne savait pas quelle était la meilleure méthode pour ça. Toutefois, avec ces conseils donnés par Gao Yingjie, vu son intelligence, elle avait commencé à réaliser bien plus de choses.

Un air satisfait apparut sur le visage du Templier. Tant que ces jeunes l’écoutaient, il n’aurait pas pris la direction de cette équipe pour rien.

L’Alliance des Temples attachait une grande importance aux Escouades de Chasse aux Démons. C’était justement pour augmenter la probabilité de survie des nouvelles escouades et de leur donner une meilleure chance de correspondre aux exigences qu’ils avaient fait en sorte que ces formidables Templier au septième grade les guident pendant une période de trois mois. Il s’agissait d’une période d’évaluation et de perfectionnement et ces dix Templiers dirigés par Gao Yingjie faisaient partie de l’élite de l’élite de ceux qui avaient de bons résultats.

« Long Hao Chen, tu es la dernière personne à qui je dois parler. Dans ce combat, tu as été celui dont j’ai été le plus satisfait et envers qui j’ai le plus d’attentes. Le Foyer Spirituel Saint est l’un des meilleurs choix possibles mais le fait que tu en possède un ne signifie pas forcément que tu deviendras un chevalier exceptionnel. En tant que coeur de l’équipe, tu n’as pas renoncé, tu n’as pas abandonné. Tu as fait face au danger malgré tout et grâce à ta défense solide tu as permis à tes compagnons d’agir. Tu as bien agi.

Ta position est au centre et à l’avant de la formation. Lorsque vous affronterez des ennemis puissants, tu sera le premier à les confronter. C’est ce qu’est un chevalier. Les Dix Principes d’un Chevalier : modestie, honnêteté, compassion, courage, équité, sacrifice, persévérance, amour, justice sont des plus cruciales pour une équipe. Il te faudra combiner attaque et défense tout en dirigeant ton escouade. Tu as le devoir le plus important et chacun de tes choix décidera du futur de votre équipe. »

Chapitre précédent   Sommaire   Chapitre suivant

Publicités

2 réflexions sur “Shen Yin Wang Zuo chapitre 164

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s