Shen Yin Wang Zuo chapitre 170

Chapitre 170 : « Bataille Nocturne » dans le Col de Montagne (3)

Après avoir parlé, elle se retourna lentement et se serra contre Long Hao Chen. Elle reposa son visage délicat sur son torse, son corps tremblait violemment.

Long Hao Chen la serra contre lui, également touché par une souffrance extrême. Depuis qu’il avait appris le passé de Cai’er, il la chérissait encore plus.

Dang… Dang… Dang… Dang… Dang… Dang… Des bruits métalliques résonnèrent à l’extérieur. Immédiatement, des sons encore plus forts suivirent, faisant trembler l’air.

Han Yu s’exclama, « C’est un rassemblement de l’armée ! »

Inconsciemment, tous tournèrent la tête vers Long Hao Chen et Sima Xian suggéra, « Capitaine, vice-capitaine Cai’er n’a pas l’air d’aller bien. Pourquoi ne resteriez-vous pas ici ? »

« Impossible ! » Long Hao Chen arborait une expression sérieuse, « J’ai promis au commandant Zhang que j’obéirais à tous ses ordres. Nous sommes désormais des soldats, comment pourrions-nous ne pas participer à une attaque. Je protégerai Cai’er, allons-y. »

Cai’er se leva également et saisit sa canne. Son visage sembla regagner son calme après quelques instants, « Je vais bien. Allons-y. »

Long Hao Chen baissa les yeux et prit la main de Cai’er. Il posa ensuite la sienne sur le front de la jeune fille et dit à voix basse, « Peu importe où et quand, tu m’auras. Même si ce n’est que pour moi, tu dois vivre bien. Tout ce que je souhaite c’est voir ma Cai’er joyeuse et heureuse. »

« Oui. » Cai’er acquiesça légèrement et prit l’initiative de saisir la main de Long Hao Chen.

« Partons. » dit Long Hao Chen à ses camarades avant de se précipiter dehors, sans lâcher la main de Cai’er.

Dehors, un groupe de soldats avançait au pas de course et des officiers aboyaient occasionnellement des ordres.

Zhamg Hairong se trouvait devant les baraquements. Il avait déjà mis une tenue martiale, enfilé par-dessus une lourde armure de plates et tenait dans chaque main une hache de bataille. Il observait les soldats qui accourraient vers lui.

Long Hao Chen mena en courant ses camarades jusqu’à Zhang Hairong et il lui fit un salut militaire, « Commandant de Bataillon, mon groupe de sept soldats se présente devant vous. »

Dans une situation de guerre, toute idée de modestie n’était pas à l’ordre du jour donc Zhang Hairong leur dit froidement, « Tenez-vous en formation derrière moi et suivez-moi lors de l’attaque. »

« Oui. » répondit Long Hao Chen avant d’emmener ses camarades derrière Zhang Hairong.

Parmi eux sept, certains étaient grands, certains étaient petits et par dessus tout, trois étaient des filles à l’air très jeunes, ce qui attira immédiatement l’attention des soldats. C’était particulièrement le cas pour le groupe de soldats devant eux qui leur lançaient des regards curieux.

Le fait que les nouvelles Escouades de Chasse aux Démons viennent à la Cité Exorciste pour accomplir leur devoir et subir un test était un secret hautement classifié, pas quelque chose que ces soldats de bas niveau pourraient être autorisés à savoir.

Rapidement, tous les soldats furent rassemblés. Bien que le ciel soit déjà sombre, la formation était bien ordonnée, sans précipitation.

Les armes des guerriers semblaient ordinaires et simples, tous usées à force d’avoir été utilisées pendant longtemps. En plus de leur uniforme militaire, ils avaient aussi des armures en cuir. Les officiers portaient tous la même armure générique, seul Zhang Hairong avait une armure de plates.

Un instant plus tard, les soldats finirent de s’assembler et Zhang Hairong déclara, « Frères, ces jours-ci, les attaques des soldats démons mineurs sont particulièrement féroces ; par conséquent nous devons nous diriger sur le champ de bataille aujourd’hui, bien que ce soit plus tôt que prévu. Je n’ai pas grand-chose de plus à dire en dehors du fait que si certains d’entre vous ne peuvent pas faire face à cette réalité, l’honneur du bataillon chutera à cause de cela. Dans ce cas, ne tenez pas mes haches pour avoir été incapable de distinguer les gens. Maintenant, nous allons partir. »

« Tuer ! Tuer ! Tuer ! » crièrent les soldats, au plus grand étonnement du groupe de Long Hao Chen, avant de partir immédiatement vers la frontière.

Zhang Hairong n’avait pas beaucoup parlé mais on pouvait clairement voir d’après cette scène qu’il avait un contrôle total de ces troupes. Ces soldats étaient loin d’aller sur le champ de bataille pour la première fois. La majorité d’entre eux avaient les énergies spirituelles externes de guerriers entre le premier et le deuxième grade mais leur esprit combatif avait immédiatement été senti par le groupe le Long Hao Chen, accompagné d’une aura sanglante.

Zhang Hairong les mena, deux haches dans les mains, suivi par les sept du groupe de Long Hao Chen. À ce stade, tous se rappelaient parfaitement leur position dans la formation. Long Hao Chen était à l’avant, Wang Yuanyuan et Sima Xian respectivement à sa gauche et à sa droite et Han Yu à l’arrière. Au centre, il y avait Cai’er, Chen Ying’er et Lin Xin.

Bien que Chen Ying’er et Lin Xin soient respectivement une invocatrice et un mage, leurs corps avaient été renforcés par leur énergie spirituelle, ce qui les rendait au moins aussi forts que des guerriers entre le premier et le deuxième grade. Par conséquent, ils n’avaient aucun problème à garder le rythme.

Rapidement, ils arrivèrent aux bordures de la Cité Exorciste, où ils pouvaient voir l’imposante muraille de près. C’était la première fois qu’il venait à la Chaîne de Montagnes Exorciste et en voyant ces défenses impressionnantes, Long Hao Chen était époustouflé : les murs étaient vraiment très hauts. Et bien que, de là où il était positionné, il ne pouvait pas voir que cette muraille faisait plus de cent mètres de large, il avait l’impression de voir leur épaisseur rien qu’en les regardant.

Des cris perçants, des hurlements, des bruits de collision et des sons métalliques résonnaient sans interruption autour d’eux. Pour sa première fois sur un champ de bataille, Long Hao Chen était très excité en plus de sa nervosité.

Ses deux haches de bataille dans une main, Zhang Hairong demanda à un soldat qu’ils croisèrent en chemin, « Où est ton commandant de bataillon ? »

Le soldat répondit d’une voix forte, « Il est à la frontière et combat l’ennemi. »

Zhang Hairong rit bruyamment, « C’est très courageux ! Va lui dire que le premier bataillon est arrivé pour vous remplacer. Laissons tes frères avoir un peu de repos et laissez-nous nous charger de la vie de ces soldats démons. Frères de mon premier bataillon, suivez-moi ! » L’homme intrépide chargea ensuite à grands pas vers le front.

Étant actuellement des soldats, le groupe de Long Hao Chen n’osa pas se relâcher et ils suivirent Zhang Hairong au même rythme que lui. C’était la première fois qu’ils mettaient le pied sur un champ de bataille mais ils n’avaient pas le temps d’observer leurs alentours. Dans le même temps, le sang dans leurs corps se mit à bouillir follement.

À l’extérieur des murs de cent mètres d’épaisseur, une grande quantité de réserves étaient empilées. Pour accompagner les cris incessants, du sang coulait en permanence en première ligne.

Zhang Hairong fonçait vers l’avant quand soudain, un Démon Doubles Lames Zelin d’environ un mètre cinquante de haut apparut et brandit ses lames aiguisées vers l’un des soldats qui défendaient la ville.

Zhang Hairong rugit furieusement et, en s’appuyant sur son pied gauche, fonça avec ses deux haches en action. Accompagné d’un pu, le Zelin fut réduit en morceaux.

Le soldat qu’il venait de sauver était déjà bien couvert de sang. Il se tourna vers le commandant et leva le pouce dans sa direction avant de chanceler puis de s’asseoir par terre.

« Vous pouvez aller vous reposer, frères du sixième bataillon, laissez-nous gérer le reste de la défense. » dit Zhang Hairong avant de pousser un grand cri et de passer à l’attaque, ses haches agissant comme un hachoir à viande, et de viser la tête de tous les démons qui approchaient.

Les soldats du premier bataillon se déployèrent rapidement aux points stratégiques des murailles. Une partie d’entre eux combattait tandis que les autres aidaient le sixième bataillon à évacuer les blessés. Tout cela se déroula de façon précise et organisée.

Avec du personnel médical spécialisé pour aider les blessés, la rotation du front fut finie en à peine une minute.

Zhang Hairong sentit soudain son corps se réchauffer, son esprit combatif s’élever et son énergie spirituelle devenir plus féroce. Il baissa la tête et vit qu’une lumière blanche scintillait autour de lui.

Long Hao Chen arriva à ses côtés, équipé de son Ensemble de l’Esprit Saint. Cette lumière blanche émanait de son corps.

Il n’était pas le seul : tous les membres de la première Escouade de Chasse aux Démons avaient faits leurs préparatifs pour le combat.

Se tenant à côté de Zhang Hairong, Long Hao Chen regarda l’extérieur de la ville. Il pouvait voir que les démons étaient omniprésents et l’entouraient de tous les côtés. Le gros des forces ennemies était constitué de Démons Doubles Lames Zelin. Un grand nombre de Zelin essayaient en permanence d’escalader les murs à l’aide de leurs bras aiguisés. Les soldats à proximité faisaient tout leur possible pour défendre la cité avec des rochers et des flammes.

Ces armées démoniaques étaient impossibles à compter d’un seul regard ; même quand une grande quantité de Zelin étaient touchés, ils continuaient d’attaquer. Tant que leurs noyaux n’étaient pas détruits ils se relèveraient et se remettraient à attaquer presque immédiatement. Une guerre intense était menée à l’extérieur de la ville.

Tout en décapitant une tête de Démon Doubles Lames, Zhang Hairong demanda à Long Hao Chen, « Tu es un Chevalier Gardien ? »

L’adolescent acquiesça.

Zhang Hairong dit, « Quelle que soit votre discipline, venez avec moi. Plus nous tuons d’ennemis, mieux c’est. »

« Oui. »

Long Hao Chen pivota vers ses coéquipiers, « Wang Yuanyuan, protège Ying’er. Sima Xian, protège Lin Xin. Han Yu, occupe-toi du soin et de l’harmonisation. Nous devons combattre côte à côte. »

Protéger la cité ne se réduisait pas à foncer dans le tas : ils n’étaient pas en position de faire ça. C’était un combat entre leurs troupes et celles de l’ennemi.

Un doux brouillard doré apparut et ondula autour de Long Hao Chen. Huit symboles dorés se dispersèrent rapidement pour englober une zone de vingt mètres de diamètre.

Immédiatement, le brouillard se mit à envelopper les corps de tout le monde ; cela ressemblait un peu aux moments où un chevalier utilisait la compétence [Emmagasinement de Puissance].

Il s’agissait de la première des compétences de Chevalier Gardien que Long Hao Chen avait choisi à la Salle des Coffres de l’Alliance, [Halo de Rassemblement Spirituel]. Elle consommait sa propre énergie afin d’augmenter la vitesse de récupération d’énergie spirituelle de 30 %.

À cet instant, Long Hao Chen montrait ses formidables capacités de soutien. Il avait lancé [Halo de Rassemblement Spirituel] en plus d’[Anneau de l’Esprit Saint] et de [Faveur du Gardien]. Ces trois compétences de type halo renforcèrent instantanément toute l’équipe.

Dans le même temps, il pointa son Épée de l’Esprit Saint vers l’avant et traça dix lignes de lumière blanche dans l’air. Les démons à proximité furent instantanément touchés et s’effondrèrent.

Ayant reçu les améliorations de Long Hao Chen, Sima Xian cria, « TUER – » Le bâton dans sa main bougea comme un dragon sombre et, sans utiliser la moindre compétence, sa force physique formidable jaillit. Avec chaque coup, la tête d’un Démon Doubles Lames était réduite en viande hachée.

La valeur de Wang Yuanyuan était encore plus grande que celle de Sima Xian. La fille bondit directement au sommet du mur et balaya autour d’elle avec son Bouclier d’Âme Divine Géante. Rapidement, le secteur fut vide de démons.

Venant tout juste de finir de relayer le sixième bataillon, Zhang Hairong s’amusait bien avec ses haches de bataille. Mais au bout de quelques instants, il se rendit compte qu’il n’y avait plus de pression. Que bien que deux ou trois chatons s’approchaient de temps en temps devant lui, les ennemis sur la gauche et la droite avaient déjà été neutralisés par le groupe de Long Hao Chen. En à peine plus de vingt secondes, la zone était complètement nettoyée.

Chapitre précédent   Sommaire   Chapitre suivant

2 réflexions sur “Shen Yin Wang Zuo chapitre 170

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s