Shen Yin Wang Zuo chapitre 184

Chapitre 184 : Foyer Spirituel du Retour à l’Enfance (1)

Après avoir parlé, il prit Long Hao Chen dans ses bras et le tendit à Gao Yingjie. Il pouvait parfaitement comprendre l’humeur de ce dernier ; de toute évidence, ces Templiers avaient uniquement été déployés pour suivre Long Hao Chen. S’il n’avait pas été là, jamais le Temple des Chevaliers n’aurait laissé dix Chevaliers de Mithril diriger les nouvelles Escouades de Chasse aux Démons. C’était un évènement sans précédent dans l’histoire !

Aux yeux des autres, c’était parce que de nombreux talents exceptionnels étaient apparus du côté du Temple des Chevaliers mais seul Sheng Yue savait que la raison principale était le statut de Long Hao Chen comme Scion de Lumière.

C’est pour cela qu’il confia l’adolescent à Gao Yingjie, car la plus importante des priorités était de le laisser s’assurer qu’il allait bien.

Ainsi, le chevalier examina immédiatement la condition de Long Hao Chen. En dehors d’un affaiblissement il n’y avait rien de grave, ce qui lui permit de relâcher sa respiration.

Plus tôt, lors de la bataille entre Long Hao Chen et ses compagnons et l’armée des démons, Gao Yingjie les avais observés en secret. Tant que Long Hao Chen n’était pas en danger, il n’agirait pas personnellement. Et quand l’adolescent était revenu dans ses quartiers, il était également allé se reposer. Comment pourrait-il ne pas être inquiet en le voyant une fois de plus sur le champ de bataille ? En outre, c’était des dieux démons qui venaient d’apparaître ! Malgré tout cela, Long Hao Chen n’était pas en danger, ce qui améliora grandement son humeur. Quant aux circonstances entourant son entrée sur ce champ de bataille, il y aurait tout le temps nécessaire pour enquêter une fois rentrés.

Après avoir donné Long Hao Chen à son chef d’escouade, Sheng Yue prit une expression particulièrement inquiète. Comparé à celui de Long Hao Chen, l’état de Sheng Lingxin pouvait être considéré comme horrible.

Son visage était pâle comme la neige mais étonnamment, il arborait un petit sourire enfantin. Rien qu’en le voyant, Sheng Yue devina immédiatement ce qu’avait fait son petit-fils. Quant il repensa aux cadavres des subordonnés de ces dieux démons qu’ils avaient vu sur le chemin, une douleur perçante le frappa. Quoi qu’on puisse dire, son petit-fils avait au moins réussi à revenir en vie après avoir résisté à ces dieux démons. On pouvait dire que la chance était de leur côté.

Quand les trois grands dieux démons étaient apparus, la première chose qui leur était venue à l’esprit était que le Régiment de Chevaliers des Anges Brillants serait vaincu et que même s’ils venaient les aider, il serait trop tard. S’il affrontaient trois dieux démons et leurs trois cent subordonnés, les trois mille hommes du régiment finiraient avec d’énormes pertes. Vu l’attaque surprise que les démons avaient lancé cette fois, les résultats semblaient évidents.

Toutefois, la décision intelligente de Sheng Lingxin avait sauvé les Anges Brillants de ce sort. En lançant une attaque contre laquelle ils auraient du mal à se défendre, il avait brisé le plan des dieux démons. S’il n’avait pas pu leur résister et gagner un précieux temps, alors les résultats auraient en effet été désastreux. Et Sheng Lingxin avait réussi à faire ça avec une cultivation qui n’était qu’au sommet du septième grade.

Quant à pourquoi les dieux démons l’avaient poursuivi, c’était justement parce que la puissance de l’attaque de Sheng Lingxin était déjà comparable au sommet du huitième grade. Pour eux, tuer un tel expert était plus important qu’annihiler le régiment des Anges Brillants. Plus important encore, l’attaque surprise de Sheng Lingxin les avait enragés. Et avec l’aide de Long Hao Chen et Hao Yue, il avait réussi à atteindre son objectif, au prix de tomber dans un profond coma.

Le Régiment de Chevaliers des Anges Brillants battit en retraite sous le commandement de Sheng Yue et revint au Col de Montagne Exorciste. Cette grande attaque sur les armées démoniaques semblait elle arriver enfin à son terme.

Long Hao Chen reprit progressivement conscience. Il avait l’impression d’être vidé de ses forces, se sentait mou et douloureux et son énergie spirituelle interne était presque épuisée. Il avait de grandes difficultés à faire un geste.

« Hao Chen, comment te sens-tu ? » résonna la voix inquiète de Gao Yingjie.

Les yeux de l’adolescent s’ouvrirent progressivement. « Je…Je vais bien. Où suis-je ? »

Dès qu’il se leva, Long Hao Chen trouva la réponse à sa question.

Depuis l’intérieur de cette large salle, il pouvait voir le ciel extérieur, aussi sombre qu’auparavant. Cette pièce était assez simple et un certain nombre de personnes étaient présentes, y compris Gao Yingjie et les autres chefs d’escouades. Sheng Lingxin était étendu sur un lit de l’autre côté et Sheng Yue, Lan Yanyu ainsi que sept ou huit hauts-placés de la Chaîne de Montagnes Exorciste étaient présents.

« Arrière-grand-père ? » ne put s’empêcher de s’exclamer Long Hao Chen en voyant Sheng Yue. La façon dont il l’avait appelé laissa sans voix les autres. Lan Yanyu, en particulier, regarda l’adolescent avec incrédulité.

Sheng Yue adressa un signe de tête à Long Hao Chen, le visage très solennel, « Je suis ravi que tu ailles bien. Bon, maintenant que Hao Chen a repris conscience, dis-moi, que s’est-il passé au final ? Pourquoi est-ce que Hao Chen y est allé avec Lingxin ? »

Il était clair que Lan Yanyu avait peur de Sheng Yue : elle était extrêmement pâle. Elle regarda son mari, toujours dans le coma mais avec un sourire aussi étrange sur le visage et ne put s’empêcher de trembler violemment, incapable de dire un seul mot.

« Arrière-grand-père, c’est moi qui ai voulu accompagner beau-père sur le champ de bataille. » dit soudain Long Hao Chen.

Sheng Yue resta silencieux pendant un moment et, de la même manière, le groupe de Gao Yingjie ne put s’empêcher de le regarder fixement.

Sheng Yue demanda d’un ton dubitatif, « Tu voulais l’accompagner sur le champ de bataille ? Je viens d’interroger les autres et on dirait que tu as été convoqué par Lingxin peu de temps après être retourné dans ces quartiers. Pour quelle raison l’as-tu suivi sur le champ de bataille ? Ne me dis pas que tu as oublié que tu faisais partie d’une des nouvelles Escouades de Chasse aux Démons. Tu devrais savoir à quel point c’est dangereux d’aller affronter des démons sur le champ de bataille ! »

Long Hao Chen parcourut calmement du regard et ne put dissimuler toute l’admiration qu’il ressentait à cet instant, « Euh…C’est parce que Oncle Sheng était au courant de mon identité et qu’il était familier avec mon père. Donc il était inquiet pour ma situation et m’a appelé personnellement après la bataille. C’était pour m’encourager et parce qu’il voulait que je le suive pour apprendre comment commander une armée. »

En entendait les paroles de l’adolescent, Lan Yanyu fut stupéfaite. Personne ne connaissait mieux qu’elle la raison derrière la convocation de Long Hao Chen par Sheng Lingxin. Bien que son visage resta impassible, elle était très agitée intérieurement.

Le visage de Sheng Yue était extrêmement sérieux, « Hao Chen, même si Lingxin est mon petit-fils, s’il a fait quelque chose de mal, même s’il ne survit pas à ceci, je le découvrirai. Tu n’as pas à le couvrir. Même moi je ne sais pas qui es ton père. Je ne suis pas du tout convaincu par ton explication. »

Long Hao Chen secoua la tête, « Arrière-grand-père, tout ce que j’ai dit était la vérité. C’est arrivé parce que j’ai utilisé la technique personnelle créée par mon père et que oncle Sheng l’a reconnue parce qu’autrefois, il l’a lui aussi apprise de mon père. C’est de cette façon qu’il m’a reconnu et a désiré prendre soin de moi. »

En lâchant ces mots, l’adolescent abasourdit une fois de plus tous les occupants de la pièce. Quel statut possédait Sheng Lingxin ? Il était l’unique petit-fils d’un héros au neuvième grade, Sheng Yue, et même avec son statut et sa position, il avait appris une technique du père de Long Hao Chen ? Et c’était une technique créée personnellement ! Qui pouvait bien être le père de Long Hao Chen ? »

Sheng Yue révéla un visage curieux, « Qui est ton père ? »

Long Hao Chen prit une profonde inspiration et baissa la tête pour regarder Sheng Lingxin, qui semblait sur le point de s’effondrer, avant de lui dire, « Je ne peux le dire qu’à vous et à personne d’autre. »

Sheng yue hocha la tête et leva sa main droite. Une lueur les enveloppa aussitôt. Un instant plus tard, l’expression de Sheng Yue devint particulièrement grotesque, au point ou il dut déglutir, dans un état de choc complet.

« Pas étonnant…Pas étonnant, vraiment…Très bien, je te crois, continue s’il te plaît. À pourquoi tu as mis le pied sur le champ de bataille avec lui. »

Long Hao Chen continua, « J’ai suivi oncle Sheng pour regarder la bataille et il m’a parlé du fait qu’il connaissait mon père. En outre, il m’a dit de me reposer après m’avoir encouragé. Juste après être retourné en ville, j’ai croisé Oncle Sheng, prêt à rejoindre le Régiment de Chevaliers des Anges Brillants au combat. J’ai donc couru vers lui parce que je voulais aller combattre à ses côtés. Il avait au départ refusé mais l’armée était déjà sur le point de partir et ne pouvait pas être retardée. Du coup, il m’a averti plusieurs fois de rester près de lui et est resté à mes côtés pour me protéger tout du long. » (Tr : Hao Chen est un sacré menteur, dites donc…)

« Quel fauteur de troubles ! » ne put s’empêcher de s’exclamer Gao Yingjie, « Qu’est-ce que je t’ai appris ? Obéir aux ordres est le devoir d’un soldat et c’est le champ de bataille. Est-ce que tu sais à quel point ton comportement était dangereux ? Comment as-tu pu le suivre aussi aveuglément alors que tu ignorais tout des techniques de combat du Régiment de Chevaliers des Anges Brillants ? Que ce soit à propos du fait que tu te sois mis en danger ou que tu aies troublé l’entièreté du régiment, je ne peux pas te pardonner cette fois. »

Gao Yingjie tremblait de tout son corps. S’il n’était pas en présence d’autant de personnes, il aurait très certainement giflé Long Hao Chen.

Ce dernier baissa la tête, « Je suis désolé chef d’escouade. Je sais que j’étais dans le tort. »

Gao Yingjie lui jeta un regard froid, « Montre-moi ta plaque de contribution. Je vais te confisquer tous les points de contribution que tu as gagné. »

Long Hao Chen acquiesça et retira son Armure de l’Esprit Saint. Avec un paf, un livre tomba de son plastron.

« Eh ? » dit l’adolescent, surpris, avant de ramasser ce livre.

C’était un petit livre qui semblait ordinaire mais sur lequel étaient écrits en lettres dorées les mots « Greffer des Fleurs sur un Arbre ». (Tr : c’est une expression qui veut dire « substituer discrètement une chose par une autre » )

Qu’est-ce que c’est ? Long Hao Chen était absolument certain que cette chose ne lui appartenait pas.

En voyant ce livre, Sheng Yue et Lan Yanyu furent stupéfaits. À l’origine, cette dernière ne comprenait pas pourquoi Long Hao Chen avait dissimulé la vérité de cette manière mais à l’instant où elle vit ce livre, elle comprit immédiatement l’importance de Long Hao Chen et devina l’identité de son père.

Sheng Yue lui demanda d’un ton dubitatif, « Est-ce que Lingxin t’a donné ce livre ? »

Long Hao Chen se gratta la tête et répondit, « Je n’en sais rien ! Peut-être qu’Oncle Sheng me l’a donné après que j’aie perdu connaissance. »

Le ton de Sheng Yue changea immédiatement, « Jusqu’à présent j’ai cru tout ce que tu m’as dit. Tu es vraiment trop désobéissant, comment as-tu pu le suivre sur le champ de bataille ? Sais-tu que si quoi que ce soit t’arrive, ces vieillards du Temple des Chevaliers vont tout massacrer sur leur passage en conséquence ? »

À mesure qu’il parlait, l’expression de Lan Yanyu changea grandement et les autres généraux semblèrent aussi être en état de choc. Quel genre d’origines avait ce jeune ? Même s’il était le fils d’un expert au neuvième grade, comment pouvait-il laisser Sheng Yue inquiet à ce point ?

Chapitre précédent   Sommaire   Chapitre suivant

3 réflexions sur “Shen Yin Wang Zuo chapitre 184

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s